Prescott Bush

Le Grand Père de George Bush Junior

Prescott Bush Grand Père de George Bush Junior

Qui est Prescott Sheldon Bush? Lisez aussi ce super article de Republique des Lettres qui traite sur George Bush et son grand père Prescott Bush et ses affaires avec l’Allemagne Nazi. Bien plus complet que cet article!

Prescott Bush (1895 – 1972) était un Sénateur de l’État du Connecticut et a travaillé en partenariat avec la compagnie Brown Brothers Harriman qui est la plus vieille et la plus grande association de banques aux USA. Il est le grand père de George W Bush, et le père de l’ancien président américain George H Walker Bush.

Il fit ses études à  l’université de Yale et participa à  la Première Guerre mondiale en tant que capitaine d’artillerie. Il faisait partie de la société secrète Skull and Bones ou il est connu pour avoir dérobé le crane de Geronimo pour l’exposer dans leur sanctuaire (la Tombe).

Prescott Bush et Dorothy Walker Marriage

Le 6 aout 1921 il épousa Dorothy Walker, la richissime fille de George Herbert Walker. Le couple aura cinq enfant (Prescott Bush Jr, William Bush, Nancy Bush, George H. W. Bush, Jonathan Bush).

Prescott travailla pour Brown Brothers Harriman en tant qu’un associé à part entière en 1931. La fortune des Bush commença à cette période précise où Prescott Bush utilisa ses contacts de Yale et de Skull & Bones pour assurer son futur succès.

Comment Prescott Bush a aidé Hitler à  gagner en notoriété

L’Union Banking Corporation

L’Union Banking Corporation était une banque gérée par la famille Thyssen, qui était les financiers d’Adolf Hitler et où Prescott Bush a été recruté comme directeur général. Fritz Thyssen, était le financier de sauvegarde des Nazis jusqu’en 1938, mais à partir de 1939, Fritz fuit l’Allemagne Nazi et se retourna contre Hitler.

L’UBC fut aussi impliquée dans la reconstruction de la Luftwaffe et de collectes de fonds provenant d’américains pro-allemands.

La coordination entre l’UBC et d’autres entreprises en Europe (German Steel Trust) furent tellement délicate dans la gestion, que Prescott Bush a du aller en Pologne à la fin des années 30 afin de superviser des opérations minières.

Les 4,000 parts boursières de l’Union Banking ont été enregistré sous les noms des 7 directeurs Américains, à en croire un document américain signé par Homer Jones:

- E. Roland Harriman: 3991 parts
- Cornelis Lievense: 4 parts (Le Banquier de New York pour le parti Nazi)
- Prescott S. Bush: 1 part (Directeur de l’UBC, sponsorisé par son beau-père George Herbert Walker)
- Harold D. Pennington: 1 part (Embauché par Prescott Bush pour Brown Brothers Harriman)
- Ray Morris: 1 part (un partenaire de la famille Bush et Harriman)
- H.J. Kouwenhoven: 1 part (Directeur de UBC en Hollande)
- Johann G. Groeninger: 1 part (Important membre du parti Nazi)

Informations supplémentaires sur Prescott Bush

Prescott Bush & George Herbert Walker Bush

A l’époque où Prescott Bush a rencontré Dorothy Walker, il était un vendeur de pneus. George Herbert Walker, en tant que père, pensa que ce n’était pas approprié que sa fille marrie un vendeur de pneus, donc il emmena Prescott Bush afin qu’il travaille pour « Brown Brothers Harriman » et par la suite l’Union Banking Corporation.

En fait l’UBC était tout sauf une banque, c’était la banque où les Nazis déposaient leur argent, entre autre… Ils avaient une entreprise de navigation appelée Hamburg American, qui était la première base avancée Nazi dans le business offshore, pourtant cette entreprise n’est plus opérationnelle en 1942. Dans les années 40, ils transportaient des espions Nazis aux USA avec l’aide de Hamburg American, pour que ces espions donnent du cash à n’importe quel américain afin qu’il se rallie avec Hitler…

hitler mercedes

Article du Guardian sur Prescott Bush

Comment le grand père de Bush a aidé Hitler à  accéder au pouvoir

Source: Le journal du Guardian. Désolé pour la pauvre traduction, si à certains passages, cela ne veut rien dire mais, la personne qui a écrit cet article en anglais s’est beaucoup prise la tête avec des formules de style.

Des rumeurs d’un lien entre la première famille des USA et la machine de guerre des NAZIS ont circulé pendant des années. Maintenant le Guardian peut révéler les répercussions des évènements culminé en action sous le « Trading with the Enemy Act » sont toujours ressentis aujourd’hui.

Ben Aris à  Berlin et Ducan Campbell à  Washington
Samedi, 25 Septembre, 2004
The Guardian

hitler à  paris

Le grand père de George Bush, le sénateur Prescott Bush, était directeur et avait des parts dans une compagnie qui avait profité de ses implications avec les financiers qui ont aidé l’Allemagne Nazi.

Le Guardian a obtenu la confirmation de nouveaux fichiers découverts dans les Archives Nationales des USA, qu’une compagnie où Prescott Bush était directeur fut directement impliquée dans le financement des architectes du Nazisme.

Les transactions de son commerce, continuèrent jusqu’à ce que sa compagnie soit saisie en 1942 sous la loi du « Trading with the Enemy Act » (traduction: Echanger avec l’ennemi Act), qui amena, plus de 60 ans, à une action civile contre les problèmes amenés en Allemagne à cause de la Famille Bush, par 2 esclaves laboureurs à Auschwitz, et d’un bourdonnement d’une controverse de pré-élection.

L’évidence a aussi incité un ancien persécuteur de crimes de guerres nazi américain, que le Sénateur Prescott aurait du être porté en justice pour avoir donner du confort et de l’aide à un pays ennemi.

Le débat sur le comportement de Prescott Bush, a fait des bulles sous la surface pendant un certain moment. Il y a eut beaucoup de discussions sur internet entre la connexion Nazi et la famille Bush, la plupart d’entre elles sont fausses et injustes. Mais il y a des nouveaux documents, plusieurs d’entre eux ont été déclassifié l’année dernière (2003), démontrant que, même après que les USA soient allés en guerre, et quand il y avait suffisamment d’informations sur le plan des Nazis et ses lois, Prescott Bush travailla et profita des compagnies directement impliquées avec les business Allemands qui ont aidé Hitler à  gagner en pouvoir. Il a aussi été suggéré que l’argent que Prescott a fait a aidé à établir la fortune de la famille Bush et à mettre en place une dynastie politique.

fritz thyssen a payé adolf hitler avec l
Fritz Thyssen

Remarquablement, peu d’informations sur le business de Bush avec l’Allemagne Nazi ont été examinées publiquement, en parti à  cause du statut secret de ces documentations l’impliquant. Mais maintenant que 2 survivants de l’Holocauste sont contre la famille Bush, et de la publication imminente de 3 livres sur le sujet, ils menacent de faire l’histoire du business de Prescott Bush un problème pour son petit fils George Bush Junior, puisqu’il veut être réélu (et il l’a été).

Alors qu’il n’y a aucune preuve que Prescott Bush était compatissant de la cause Nazi, les documents révèlent que la compagnie avec laquelle il travailla, Brown Brothers Harriman (BBH), a agit en tant que base Américaine pour l’industrialiste Allemand, Fritz Thyssen qui finança Hitler durant les années 1930 avant de tomber avec lui à la fin de la décennie. Le Guardian a vu des évidences qui démontrent que Bush était directeur de la banque basée à New York, Union Banking Corporation (UBC), qui représentait les intérêts Américain de Thyssen. Et Prescott continua de travailler pour la banque avant que l’Amérique n’entre en guerre.

george bush junior
Super!

Terriblement Appétissant

Bush était aussi au commande d’une des compagnies qui faisait parti d’un réseau d’administration multinational qui permit à Thyssen de bouger ses biens partout dans le monde.

Thyssen avait la plus large compagnie d’acier et de charbon en Allemagne, qui grandit riche par rapport aux efforts d’Hitler afin de se réarmer entre les 2 guerres. Un des piliers du monde des affaires de Thyssen était, l’UBC, travaillant exclusivement pour et appartenant à une banque contrôlée par Thyssen en Hollande. Pour encore plus de choses gourmandes il y a aussi les liens entre Bush et la Consolidated Silesian Steel Company (CSSC) à la frontière Germano-polonaise. Durant la guerre, la compagnie utilisa la labeur des esclaves des camps de concentrations, y compris ceux d’Auschwitz. La possession de la CSSC changea de mains plusieurs fois durant les années 30, mais des documents des Archives Nationales des USA qui ont été déclassifiés l’année dernière démontrent des liens entre BUSH et la CSSC, bien que ce ne soit pas très clair si l’UBC était encore impliquée avec la compagnie quand les biens de Thyssen furent saisies en 1942.

Trois groupes d’archives décrivent l’implication de Prescott Bush. Tous les 3 sont disponibles à la lecture, merci au système efficace de l’Archive des USA et aux employés du Library of Congress à  Washington et de la National Archives de l’université de Maryland.

Le premier groupe de fichiers, les papiers de Harriman au Library of Congress, montrent que Prescott Bush était directeur et qu’il avait des parts dans un grand nombre de compagnies impliquées par la famille Thyssen.

Le deuxième groupe de fichiers, qui sont aux National Archives, sont contenus dans l’ordre jusqu’au nombre 248 raconte la saisi des biens de la compagnie. Ce que ces fichiers montrent est que, le 20 Octobre 1942, l’Alien Property Custodian a saisi les biens de l’UBC, dans laquelle Prescott Bush était directeur. Après avoir été au travers des livres de la banque, plusieurs saisis ont eu lieux contre 2 affiliés, la Holland-American Trading Corporation et la Seamless Steel Equipment Corporation. En Novembre, la Silesian-American Company, une autre entreprise de Prescott, fut aussi saisi.

Le troisième groupe de fichiers, aussi dans les Archives Nationales, contiennent des fichiers sur IG Farben, qui a été poursuivit pour crimes de guerres.

Un rapport issu du bureau de l’Alien Property Custodian de 1942 démontra que les compagnies, « depuis 1939, ces propriétés (acier et minage) ont été en possession du, et ont été opéré par le, gouvernement Allemand ce qui a été sans aucun doute d’une assistance considérable pour l’effort du pays. »

Prescott Bush, du haut de ses 1.95 mètres et de sa voix chantante, fut le fondateur de la dynastie politique des Bush et était considéré comme candidat potentiel à la présidentielle. Comme son fils, George, son petit fils, George Walker Bush Junior, il est allé étudier à Yale. Tout comme ses descendants il fut membre d’une société d’étudiant secrète et influente, Skull & Bones. Il fut un capitaine d’artillerie durant la première guerre mondiale et il épousa Dorothy Walker, la fille de George Herbert Walker en 1921.

En 1924, son beau-père, un investisseur très connu de la banque de St. Louis, l’a aidé à mettre en place un business à New York avec Averell Harriman, le riche fils du maniaque des chemins de fer E. H. Harriman à New York, qui a du s’introduire dans le monde des banques.

Un des premiers métiers que George Herbert Walker (Bert) donna à Bush fut de gérer l’Union Banking Corporation. Bush était un membre fondateur de la banque, et des documents de la compagnie le liste comme l’un des 7 directeurs et qu’il avait une part dans l’UBC de $125.

La banque a été mise en place par Harriman et le beau père de Prescott Bush (Bert) pour fournir une banque Américaine aux Thyssens, la famille industrielle la plus puissante d’Allemagne.

August Thyssen, le fondateur de la dynastie était un contributeur majeur des efforts de guerre de l’Allemagne durant la première guerre mondiale, et dans les années 20, lui et ses fils, Fritz et Henrich ont établi un réseau de banques et de compagnies outre-mer (offshore) comme cela leurs biens pouvaient filer en dehors du pays si il y avait encore des menaces contre eux.

Au moment où Fritz Thyssen hérita de l’empire du business en 1926, le rétablissement de l’économie Allemande fut défaillant. Après avoir écouté Adolf Hitler parler, Thyssen devint hypnotisé par le jeune provocateur. Il rejoint le parti Nazi en Décembre 1931 et avoua avoir aidé Hitler dans son autobiographie, « J’ai payé Hitler quand le parti national socialiste était encore jeune ». En 1928 Thyssen a acheté le Barlow Palace sur Briennerstrasse, à Munich, pendant qu’Hitler se convertissait à la maison brune (brown house), le quartier général du parti Nazi. L’argent est aussi arrivée d’une autre institution outre-mer de Thyssen, la Banque Voor Handel En Scheepvarrt à Rotterdam.

A la fin des années 30, Brown Brothers Harriman, proclama avoir la plus grande banque d’investissement privée, et qu’UBC a acheté et transporté des millions de dollars d’or, de carburant, d’acier, de charbon et des bons de la trésorerie Américaine en Allemagne, donnant à  manger et finançant Adolf Hitler à  faire sa guerre.

Entre 1931 et 1933, l’UBC acheta plus de 8 millions de dollars d’or, dont 3 millions de dollars furent transportés à l’étranger. En rapport avec les documents vu par le Guardian, après que l’UBC fut installée elle a transferré 2 millions de dollars sur des comptes BBH et entre 1924 et 1940, les biens de l’Union Banking tournaient toujours autour de 3 millions de dollars.

En 1941, Thyssen fuit l’Allemagne après être tomber avec Hitler, et fut capturé en France et détenu là-bas jusqu’à la fin de la guerre.

Il n’y avait rien d’illégal à faire du commerce avec les Thyssens à travers les années 30 et plusieurs noms américains très connus ont investi lourdement dans la reconstruction de l’économie Allemande. Cependant, tout changea après que l’Allemagne ait envahie la Pologne en 1939. Même si on peut débattre que BBH avait le droit de continuer d’avoir des relations de commerce avec les Thyssen jusqu’à la fin de l’année de 1941, étant donné que les USA étaient techniquement neutres jusqu’à l’attaque de Pearl Harbor.

New York Herald Tribune Thyssen 3 millions

ny herald tribune thyssen
Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Le problème commença le 30 Juillet 1942, quand le New York Herald-Tribune développa un article intitulé « Hitler’s Angel Has $3m in US Bank », « Les Anges d’Hitler ont 3 millions de $ dans une banque Américaine ». Les grands achats d’or de la part d’UBC élevèrent des suspicions que la banque était en fait un « petit nid secret » caché dans New York par Thyssen et les autres gros morceaux Nazi. L’Alien Property Commission (APC) lança donc son investigation.

Il n’y a aucun argument sur le fait que le gouvernement américain a saisi une parti des biens contrôlés par BBH – y compris UBC et SAC – en automne 1942, sous la loi du « Trading with the Enemy Act ». Ce qui est à débattre c’est si Harriman, Walker et Bush ont fait plus que d’appartenir à ces compagnies sur un simple morceau de papier.

Erwin May, un attaché du trésor et officier pour le département d’investigation de l’APC, a été assigné à regarder de plus près dans le business de l’Union Banking. Le premier fait à émerger, était que les parts boursières de l’UBC n’appartenaient pas à  Roland Harriman, Prescott Bush et les autres directeurs et étaient tout juste gardées au nom de la banque Voor Handel. Bizarrement, personne ne savait à qui appartenait la banque basée à Rotterdam, y compris les présidents de l’UBC.

May écrivit son rapport le 16 Aout 1941:

L’Union Banking Corporation, incorporée le 4 Aout 1924, appartient totalement à la banque Voor Handel à Scheepvaart N.V de Rotterdam, en Hollande. Mon investigation n’a produit aucune évidence quant à l’appartenance de la banque Hollandaise. Mr Cornelis [sic] Lievense, président de l’UBC, proclame ne pas avoir connaissance quant à l’appartenance de la banque Voor Handel mais croit qu’il est possible que le Baron Heinrich Thyssen, fr­ère de Fritz Thyssen, peut en détenir un intêret substantiel

May nettoya la banque de détenir un « petit nid d’or secret » pour les chefs Nazi, mais il continua et décrivit un réseau de compagnies répandues par l’UBC à travers l’Europe, l’Amérique et le Canada, et comment l’argent depuis Voor Handel a voyagé dans ces compagnies grâce à l’aide de l’UBC.

hitler et thyssen
Hitler et Thyssen

En Septembre, May a retracé les origines des membres de la chambre non-Américaine et a trouvé le hollandais HJ Kouwenhoven – qui rencontra Harriman en 1924 pour mettre en place l’UBC – et qui avait plusieurs métiers différents: En addition d’être le directeur de Voor Handel, il était aussi le directeur de la banque de August Thyssen à Berlin et directeur de la compagnie de Fritz Thyssen Union Steel Works, la compagnie qui contrôle l’empire d’acier et de charbon de Thyssen en Allemagne.

En quelques semaines, Homer Jones, le chef de la division de recherche et d’investigation de l’APC a envoyé un mémo au comité exécutif de l’APC recommandant le gouvernement des Etats-Unis d’acquérir l’UBC et ses biens. Jones nomma les directeurs de la banque dans le mémo, y compris le nom de Prescott Bush et il écrivit:

Les dites parts boursières sont dirigées par les noms des individus ci-dessus, cependant, exclusivement en tant que nominés de la banque Voor Handel, Rotterdam, Hollande, qui appartient à un ou plusieurs membres de la famille Thyssen, originaire d’Allemagne et de Hongrie. Les 4,000 parts boursières exposées ci-dessus ont bénéfiquement appartenues et ont aidées les intérêts de l’ennemi. En rapport à un mémo vu par le Guardian aux Archives Nationales.

Pris en flagrant délit

Jones recommanda que les biens soient liquidés pour le bénéfice du gouvernement, mais en fait l’UBC fut maintenue intact et elle retourna éventuellement aux mains de ses actionnaires Américains après la guerre. Certaines personnes proclament que Bush a vendu ses parts de l’UBC après la guerre pour 1,5 millions de $ – un gros paquet d’argent à l’époque – mais il n’y a aucun documents ou évidences qui supportent cette allégation. Aucunes actions n’ont été prise tout comme l’investigation n’a jamais continuée, malgré le fait que l’UBC soit prise en flagrant délit d’opérer avec une compagnie américaine pour la famille Thyssen, 8 mois après l’entrée en guerre des USA, et c’était la banque qui a financé en parti Adolf Hitler à monter au pouvoir.

Survivants d

La partie la plus gourmande de l’histoire reste un mystère: la connexion, si connexion il y a, entre Prescott Bush, Thyssen, Consolidated Silesian Steel Company (CSSC) et Auschwitz.

Le partenaire de Thyssen dans United Steel Works, qui avait des mines de charbons et des usines d’aciers partout dans la région était Friedrich Flick, un autre dément de l’acier qui avait aussi une part de IG Farben, la puissante compagnie d’agent chimique d’Allemagne.

Les usines d’acier ont grandement utilisé les esclaves des camps de concentrations de la Pologne. Par rapport à  un article du New York Times publié le 18 Mars 1934, Flick avait deux tiers de CSSC alors que « les intérêts américains » avaient le reste.

Les documents du US National Archives montrent que l’implication de BBH avec CSSC était plus que de simplement avoir des parts boursières dans le milieu des années trente. Les amis de Bush et le bonesman Knight Woolley, un autre partenaire de BBH, écrivit à Averell Harriman en Janvier 1933 lui disant de faire attention aux problèmes avec la CSSC après que les polonais commencèrent leur nationalisation l’usine. Knight écrivit:

La situation de la Consolidated Silesian Steel Company est devenu de plus en plus compliquée, et j’ai amené comme convenu Sullivan et Cromwell dedans, afin d’être sur que nos intérêts sont protégés.

Après avoir étudier la situation, Foster Dulles insiste qu’à Berlin, leurs hommes se mettent dans l’image et obtiennent les informations que les directeurs devraient avoir ici. Vous rappellerez que Foster est un directeur, et il est particulièrement anxieux d’être certain qu’il n’ a aucune responsabilité attachée aux directeurs Américains.

Mais le partenariat de la CSSC entre 1939 quand les Allemands ont envahi la Pologne en 1942 quand le gouvernement des USA a acquit UBC et SAC, n’est pas clair.

SAC avait des mines de charbon, et CSSC lui appartenait définitivement entre 1934 et 1935, mais quand SAC fut acquit il n’y a plus aucunes traces de CSSC. Toutes les évidences concrètes de sa possession disparurent après 1935 et il y a seulement quelques traces en 1938 et 1939, » a dit Eva Schweitzer, la journaliste et l’auteur d’un livre, Amérique et l’Holocauste, qui va être publié le mois prochain.

Silesia a rapidement fait parti du Reich Allemand après l’invasion, mais alors que les usines Polonaises ne soient saisies par les Nazis, celles qui appartenaient aux Américains Neutres (et d’autres nationales) furent traitées plus prudemment car Hitler espérait persuader les USA d’au moins rester un pays neutre pendant la guerre. Schweitzer dit que les intérêts américains furent réglés sur une base au cas par cas. Les Nazis en ont acheté quelques une, mais pas les autres.

Les deux survivants de l’holocauste ont porté plainte contre le gouvernement américain et la famille Bush pour un total de $40bn en compensation, proclamant qu’ils ont bénéficié de la labeur des esclaves d’Auschwitz durant la seconde guerre mondiale.

Kurt Julius Goldstein, 87 ans, et Peter Gingold, 85 ans, ont lancé une action judiciaire en amérique (2001), mais le cas a été jeté sur le sol par la Juge Rosemary Collier, car le gouvernement ne peut pas être porté responsable sous le principe de « souveraineté d’état ».

Jan Lissmann, une des avocates des survivants, a dit: « Le président Bush retira la signature du président Clinton du traité (qui fonda la court), pas seulement pour protéger les américains, mais aussi pour se protéger lui même et sa famille ».

Lissmann soutient que les cas de génocides sont couvert par la loi internationale, qui tient les gouvernements responsables de leurs actions. Il dit que l’arrêt est invalide car aucune audition n’a eut lieu.

Dans leurs déclarations, Mr Goldstein et Mr Gingold, directeurs honorifiques de la league antifascistes, suggèrent que les Américains savaient ce qui se passait à  Auschwitz et qu’ils auraient du bombarder le camp.

Les avocats ont aussi rempli une motion dans l’Hague (?) pour l’opinion sur si la souveraineté d’état est une raison valide pour refuser d’entendre le cas. Un arrêt est prévu dans un mois.

La pétition contre l’Hague (?) dit: « Depuis Avril 1944, l’American Air Force aurait du détruire le camp par des raids aériens, tout comme les chemins de fer et les ponts de la Hongrie jusqu’à  Auschwitz. Le meurtre d’à peu près 400,000 victimes hongroises de l’holocauste aurait pu être empêché. »

Le cas est construit autours du 22 Janvier 1944, par un ordre exécutif signé par le président Franklin Roosevelt appelant le gouvernement à prendre toutes les mesures pour sauver les juifs européens. Les avocats proclament que l’ordre a été ignoré à cause de la pression menée par un groupe de grosses compagnies américaines, y compris BBH, où Prescott Bush était directeur.

Lissmann a dit: « Si nous avons un arrêt positif de la court, cela causera (le président) Bush de gros problèmes et le rendra personnellement responsable, afin de payer des compensations. »

Le gouvernement des USA et la famille Bush nient toutes proclamations contre eux.

En addition du livre d’Eva Schweitzer, 2 autres livres sont sur le point d’être publiés qui montrent l’histoire du business de Prescott Bush.

L’auteur du deuxième livre, sera publié l’année prochaine. John Loftus est un ancien avocat américain qui poursuivait des criminels de guerre Nazi dans les années 70. Maintenant il vit à Saint Petersburg, en Floride et il gagne sa vie en tant que security commentator pour Fox News (Fix News) et ABC Radio, Loftus travaille sur un livre où il utilise des informations qu’il a découvert sur Bush. Loftus stressa que les implications dans lesquelles Prescott Bush était impliquées furent les mêmes pour plusieurs autres hommes d’affaires Américains et Britanniques. Il dit,

« Vous ne pouvez pas blâmer Bush pour ce que son grand père a fait autant que vous ne pouvez pas blâmer Jack Kennedy pour ce que son père a fait – acheter des actions Nazi – mais ce qui est important c’est la couverture, comment cela aurait pu continuer avec beaucoup de succès pendant un demi siècle, et est-ce que cela a des implications pour nous aujourd’hui? ».

« C’était le mécanisme avec lequel Hitler a été financé pour monter au pouvoir, c’était le mécanisme avec lequel l’industrie de la défense du Troisième Reich fut réarmée, c’était le mécanisme avec lequel les Nazis profitèrent d’être rapatriés à leur propriétaire Américain. C’était le mécanisme avec lequel les investigations dans le blanchiment d’argent du Troisième Reich ont été contrecarré », dit Loftus, qui est maintenant co-directeur du Musée de l’Holocauste à St. Petersburg (Floride).

« La Union Banking Corporation a été une compagnie pour les Nazi, pour Fritz Thyssen », a dit Loftus. « A des moments différents, la famille bush a essayé de se cacher, en disant qu’elle appartenait a un banquier hollandais, et c’est seulement qu’après que l’Allemagne ait envahit la Hollande qu’ils ont réalisé que les Nazis contrôlaient la compagnie, et c’est pourquoi Bush proclama que quand la guerre eut été finie on leur à redonné leur argent. L’investigation américaine du trésor et l’investigation de renseignements en Europe se contredisent totalement, c’est vraiment de la bouillasse. Ils ont toujours su qui étaient les ultimes bénéficiaires. »

« Il n’y a pas une seul personne encore en vie que l’on pourrait poursuivre et ils s’en sont bien sortis » dit Loftus. « En tant qu’ancien procureur fédéral, j’aurais fais un dossier sur Prescott Bush, son beau père (Geroge Walker) et Averell Harriman pour avoir donné de l’aide et du confort à l’ennemi. Ils sont restés dans les livres de ces compagnies sachant qu’ils ont été d’un grand bénéfice pour la nation Allemande. »

Loftus dit que Prescott Bush devait savoir ce qui se passait en Allemagne à cette période. « Mon idée sur lui est qu’il n’avait pas beaucoup de succès avec la loi, alors que son beau père Bert Walker, lui l’à connaissait très bien. Walker et Harriman étaient 2 génies démoniaques, ils se fichaient des Nazis pas plus qu’ils s’occupaient de leurs investissements avec les Bolcheviques. »

Ce qui est aussi un problème est combien d’argent Prescott Bush a fait lorsqu’il était impliqué dans le commerce avec les Nazis?

George Bush le Néo Nazi?

bushbad.jpg

Il n’y a rien de Néo avec Bush et sa famille; parce qu’ils sont les vrais Nazis, c’est la famille Bush qui a financé Adolf Hitler et le Parti Nazi aux USA, parce qu’il y avait un parti Nazi aux Etats-Unis mais on ne le raconte pas dans les livres d’histoire… On ne raconte pas grand chose dans les livres d’histoire. Lisez l’article sur les membres et l’histoire du Skull & Bones pour comprendre un peu mieux qui était Prescott Bush.

Bush Nazi

On vit actuellement le IVème Reich (ou une continuité du IIIème qui n’est pas encore terminé)… Préparez vous à  revoir vos classiques sur la seconde guerre mondiale!