Archive pour la catégorie ‘Propagandes’

Sarkozy Propagande en Chinois

Vendredi 26 mars 2010

Sarkozy Propagande en Chinois

Merci à peu importe qui a fait ce dessin!

La Guerre est la Paix; L’Esclavage est la Liberté; L’Ignorance est la Force

Lundi 8 mars 2010

La Guerre est la Paix; L’Esclavage est la Liberté; L’Ignorance est la Force

Propagande Verte: Please Help the World COP15 Sommet de Copenhague

Dimanche 13 décembre 2009

Please Help the World

LOL!

Vidéo Propagande de Copenhague

Dimanche 13 décembre 2009

Propagande Copenhague 2009


Copenhague : Maintenant, c'est aujourd'hui !
envoyé par Ultimatum-climatique. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

Article Propagande: Qui sont ces sceptiques qui menacent Copenhague ?

Samedi 5 décembre 2009

Qui sont ces sceptiques qui menacent Copenhague ?

© Greenzer.fr

A quelques encablures du rendez-vous de Copenhague, les détracteurs du réchauffement climatique reviennent sur le devant de la scène. Pourfendeurs de la théorie dominante, portes paroles officieux de lobbies ou défenseurs de la pensée critique, ceux que l’on nomme les « sceptiques » sont loin de constituer un groupe formé, aux motivations communes. Rapide typologie non exhaustive de cet épouvantail à écologistes.

L’affaire dite du « Climate Gate » et la publication de 10 ans d’e-mails privés échangés entre climatologues du GIEC (Groupement d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) peut constituer une approche efficace pour aborder un premier profil type de « sceptique ».

Le fantasme du complot

Cette affaire de piratage de boîtes mails, si elle a le mérite de rappeler le niveau d’incertitude qui accompagne l’évolution du climat, symbolise aussi l’action d’une partie des « sceptiques ». Il s’agit de personnes dont la motivation fondamentale, « c’est d’aller à l’encontre du discours dominant », pour Sophie Verney-Caillat, journaliste pour Rue 89, qui s’exprimait sur Arrêt sur images. Certains chercheurs relèvent aussi une asymétrie entre la motivation de ces théoriciens du complot et celle des scientifiques compétents qui pourraient invalider leurs thèses. Une façon d’expliquer la survivance de théories alternative à la chute des tours du World Trade Center ou du faux alunissage des Américains.

Une minorité scientifique critique

Néanmoins, réduire les « sceptiques » aux promoteurs de ce type de théories serait une erreur. Plusieurs scientifiques, souvent issus de sciences dures (physique, mathématiques, etc…), se sont sentis « écrasés par le discours dominant » pro-réchauffement climatique, selon le géophysicien Vincent Courtillot. Ils pointent, aujourd’hui, la jeunesse de la climatologie et la grande part d’incertitude qui l’accompagne. Vincent Courtillot fait partie de ceux qui vont encore plus loin. Sur LCP, il a interpellé le climatologue Jean Jouzel à propos des résultats soumis par le GIEC aux décideurs et journalistes. Selon lui, il s’agit « d’un résumé dans lequel l’incertitude est réduite à sa plus simple expression ». Par ce discours, il représente une frange de la communauté scientifique qui déplore la confusion entre « le consensus scientifique » autour du réchauffement climatique et la certitude scientifique.

Des lobbies dans l’ombre ?

Derrière les critiques et autres accusations portées par les sceptiques de tous poils, de nombreux écologistes pensent voir la marque des grands lobbies pétroliers, automobiles ou autres. Une suspicion qui peut paraître exagérée dans un pays comme la France où l’espace médiatique offert aux contradicteurs du réchauffement médiatique est extrêmement réduite. Pourtant, il suffit de passer l’Atlantique pour voir apparaître quantité de pseudo-experts dont l’intégrité scientifique est fortement soumise à caution. Ajoutez à cela l’affaire du « Climate Gate » qui éclate comme par magie à la veille du sommet de Copenhague et l’on comprend aisément que certains soient sceptiques.

L’explosif en suppositoire, nouvelle arme des islamistes

Lundi 5 octobre 2009

L’explosif en suppositoire, nouvelle arme des islamistes

© Le Figaro

Selon une note secrète de la DCRI, al-Qaida commet désormais des actions suicides à l’aide de bombes introduites dans le corps. Un procédé qui pose la question des techniques de contrôle des passagers.

La scène se déroule à 5 000 km de Paris. Le 28 août dernier, Abul Khair, un islamiste recherché, se présente au palais du prince Mohammed bin Nayef, responsable de la lutte antiterroriste en Arabie saoudite et, par ailleurs, fils du ministre de l’Intérieur du royaume. C’est l’heure de la traditionnelle réception organisée pour la rupture du jeûne. L’homme vient se rendre et implorer la clémence du prince, dit-il. Mais à peine le maître des lieux s’approche-t-il que le terroriste manipule un téléphone mobile. Une explosion retentit. Par miracle, Mohammed bin Nayef s’en sort avec quelques égratignures. Son visiteur, quant à lui, est éparpillé dans la pièce en soixante-dix morceaux. Il s’est fait sauter avec sa bombe.

Ce que l’enquête va déterminer par la suite a justifié une note secrète de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), nouveau service antiterroriste français confié au préfet Bernard Squarcini, mais aussi une réunion d’urgence de l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), placée auprès du directeur général de la police nationale : Abul Khair n’a pas utilisé un explosif attaché à sa ceinture pour atteindre sa cible, technique classique chez les kamikazes. Il portait sa bombe – et c’est une première, soulignent les analystes du renseignement – à l’intérieur du corps. «Un explosif ingéré en somme, ou plutôt introduit comme un suppositoire. Autant dire indétectable. Le kamikaze n’avait plus qu’à le déclencher grâce à son téléphone mobile que les cerbères du palais n’ont pas eu la présence d’esprit de lui retirer», commente un haut fonctionnaire Place Beauvau.

Dans la note des services antiterroristes transmise il y a quelques jours au ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, les experts de la Place Beauvau alertent sur ce nouveau «mode opératoire» d’al-Qaida. Car cet attentat a été officiellement revendiqué par la branche de l’organisation terroriste dans la péninsule arabe.

Pour la DCRI et l’Uclat, cette affaire a des implications considérables. Elle met au défi l’ensemble des structures de sûreté mises en place pour se protéger des attentats, à commencer par les dispositifs de contrôle d’accès aux avions dans les aéroports.

«Nos plates-formes aériennes sont équipées de détecteurs de métaux, explique un commissaire de police spécialisé, mais dans le cas du kamikaze saoudien, seul un contrôle aux rayons X aurait permis de détecter l’explosif, comme on repère les capsules de drogue dans le ventre des passeurs.» «Or, ajoute-t-il, on imagine mal devoir faire passer des millions de passagers à la radio avant de monter à bord.» Un commandant de la police aux frontières (PAF) renchérit : «Les dispositifs à mettre en place pour sécuriser les vols seraient extrêmement coûteux, à supposer que des appareils soient en mesure de gérer un tel flux.»

Dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, on fait valoir un autre argument : «Il est tout simplement impensable de généraliser le rayon X aux contrôles d’accès, lorsque l’on sait la fréquence des vols effectués par certains passagers. Les risques sanitaires que ferait peser un excès d’exposition aux radiations seraient trop grands.»

La solution ? Elle est évoquée par un expert de la police technique et scientifique : «Agir non pas sur le récepteur, dit-il, c’est-à-dire l’explosif et son système de détonateur, mais sur l’émetteur, autrement dit : le téléphone qui a envoyé par radiofréquence le signal de l’explosion.» Faudra-t-il interdire le mobile aux hommes d’affaires qui voyagent ou les mettre dans un sac remis à l’hôtesse avant chaque vol ? En ratant sa cible, Abul Khair a tout de même atteint son but : semer le trouble jusque derrière les grilles de la Place Beauvau.

Propagande Américaine, les 200 ans des USA

Vendredi 3 juillet 2009

Propagande Psychédélique Américaine pour drogués

Cette animation totalement psychédélique a été créé par Vincent Collins et accréditée par le United States Information Agency (l’arme de propagande du gouvernement américain). Americana, patriotisme, culture hippie et même du symbolisme de société secrète, tout ça mélangé dans une animation hypnotique qui lave le crâne.

http://vigilantcitizen.com/?p=167

ALERTE, ILS VEULENT VOUS VACCINER CONTRE LA GRIPPE A

Mercredi 1 juillet 2009

La Vaccination globale contre la grippe A

Vous avez tous entendu parler de cette pauvre maladie, qui touche seulement des milliers de cas alors que d’autres maladies tuent des dizaines de milliers par mois, et pire encore. Donc le deal est là, tout simplement je vous explique la situation. Pour plusieurs raisons il y a cette alerte contre la grippe porcine:

1/ (Selon moi), il se passe rien à la télé donc il faut amuser les gens et leur donner des sensations!
2/ Pour que les labos pharmaceutiques fassent du fric à fond la caisse en produisant un pseudo vaccin en série contre cette pauvre maladie (qu’on compare au SIDA, à la grippe espagnol, à tout, si vous lisez les articles partout vous allez halluciner, alors que c’est une pauvre maladie à la con médiatique, elle existe seulement à la télé)
3/ RENDRE LES GENS ENCORE PLUS MALADES COMME CA ILS AURONT BESOIN DE MEDICAMENTS POUR SE SOIGNER, ET DONC ILS FERONT BEAUCOUP PLUS DE FRICS AUX LABOS PHARMA DANS LES ANNEES A VENIR.

Aux USA, et au Canada, et peut être même en FRANCE, ce ne sera pas juste une seule injection du vaccin, mais TROIS injections. Trois Injections!!! Lisez les quelques articles qui suivent:

Les Canadiens devront être vaccinés contre la grippe à trois reprises

© J’m'informe

OTTAWA – Les Canadiens qui ont l’habitude d’être vaccinés contre la grippe devront dérouler leur manche à trois reprises cet automne: une fois pour la grippe « régulière » et deux fois pour la grippe A(H1N1).

Le docteur David Butler-Jones, qui dirige l’Agence de la santé publique du Canada, a affirmé, lundi, que réunir les deux vaccins dans un seul aurait ralenti la production. Les deux vaccins contre la grippe A(H1N1) devront être injectés dans l’intervalle d’un mois, a précisé le Dr Butler-Jones.

Le vaccin contre la grippe régulière n’offre pas de protection contre la grippe A(H1N1).

Le Canada a signé un contrat à long terme avec le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline pour la production d’un nouveau vaccin contre la grippe A(H1N1) dès qu’il sera mis au point.

Le Dr Butler-Jones a également précisé qu’il faudra probablement attendre la fin du mois d’octobre pour la première ronde de vaccination, qui est volontaire.

Le ministère fédéral de la Santé a affirmé que les fabricants de vaccins devront fournir leurs résultats aux tests qui permettent de savoir si les vaccins provoquent une réponse immunitaire suffisamment forte. De plus, les fabricants devront également soumettre des plans « de surveillance » indiquant comment ils entendent s’assurer que des événements malencontreux ne surviennent pas en cas d’usage de leur vaccin à grande échelle.

En date du 26 juin, le Canada comptait 7775 cas confirmés de grippe A(H1N1). La plupart d’entre eux sont cependant des cas légers. Néanmoins, 22 personnes sont mortes au pays – dont 11 au Québec – et 496 autres ont été transportées à l’hôpital.

Par ailleurs, au Québec, les autorités de la santé publique rapportaient près de 200 nouveaux cas de grippe A(H1N1), lundi. Depuis le 26 juin, ce sont 197 nouveaux cas de grippe A(H1N1) qui ont été confirmés au Québec, portant le total à 2061 depuis la fin d’avril.

!!! PROPAGANDE : Grippe porcine: 50% de la population française susceptible d’être touchée

© AFP

PARIS (AFP) — La moitié de la population française est susceptible d’être touchée par le virus de la grippe A/H1N1 en l’absence de vaccin, a estimé vendredi le professeur Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations (CTV) du Haut conseil de la santé publique (HCSP).

« On peut penser que 50% de la population va être touchée par la pandémie (…) Cela paraît une estimation importante, mais raisonnable », a déclaré M. Floret lors d’une conférence de presse organisée par les industriels de la pharmacie sur le thème des vaccins.

Ce taux de 50% a été calculé en fonction du « taux de reproductivité » de l’agent infectieux inoculé dans une population saine, a-t-il expliqué.

Il a précisé que le taux de mortalité associé au virus de la grippe porcine était actuellement faible, de 0,4%, contre environ 0,2% pour celui de la grippe saisonnière. Mais « la virulence peut changer », a-t-il souligné.

Interrogé sur la procédure d’autorisation de commercialisation d’un futur vaccin contre la grippe porcine, il a rappelé que celui-ci « sera évalué comme tous les autres vaccins, en fonction de sa balance bénéfices/risques, de son efficacité potentielle, de l’ampleur de la pandémie ».

Il sera aussi évalué en fonction « du moment » où il arrivera sur le marché: si 40% de la population sont alors déjà touchés, son utilité serait limitée, a expliqué M. Floret.

« Aucune décision n’est prise en la matière », a-t-il souligné.

Pour un vaccin contre la grippe saisonnière classique, les études cliniques menées chaque année par un laboratoire concernent « de l’ordre d’une centaine » de personnes, a rappelé Emmanuel Hanon, responsable de GSK Biologicals, l’unité vaccins du groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK).

A lire aussi (FAIRE GAFFE A LA PROPAGANDE DE LA PEUR!)

- Grippe A/H1N1, vers un vaccin obligatoire.
- L’express

Pour un nouvel ordre mondial

Mardi 16 juin 2009

Pour un nouvel ordre mondial

© Le Figaro

L’éditorial de Gaëtan de Capèle du 16 juin.

Nicolas Sarkozy a de la suite dans les idées. Neuf mois après un discours tonitruant à la tribune des Nations unies appelant à une refondation du capitalisme, à l’origine d’un G20 historique, le chef de l’État a récidivé hier à Genève, en plaidant pour une nouvelle gouvernance mondiale, qui placerait les questions sociales et environnementales au même niveau que les règles commerciales. La violence de la crise actuelle impose un examen de conscience général, argue-t-il non sans quelques bonnes raisons, et la loi de l’offre et de la demande ne saurait, à l’avenir, régenter à elle seule les échanges mondiaux.

Comme en septembre dernier, il se trouvera toujours de bons esprits pour se gausser d’un discours qui dessine un monde idéal, mais, inéluctablement, se brisera sur les réalités du monde réel, constitué avant toutes choses de rapports de force. Ils ont tort. Certes, les conservatismes ont la vie dure et il n’est jamais facile de bousculer l’ordre établi. Mais l’expérience des derniers mois montre que la volonté politique permet d’y parvenir. Qui aurait parié, il y a seulement un an, sur la tenue d’un G20 consacré à la régulation financière ? Qui aurait imaginé que les paradis fiscaux et le secret bancaire soient mis à l’index ? Que la supervision du système financier soit remise à plat ? Que les normes comptables soient revisitées ? Le chantier a été ouvert, il convient désormais d’enfoncer le clou.

Sur le fond, l’analyse du chef de l’État sur l’impérieuse nécessité de promouvoir la protection sociale dans le monde du travail à l’échelle planétaire, d’imposer de nouvelles pratiques dans la production de richesses et de fixer de nouvelles règles dans les échanges commerciaux n’est pas contestable. Il existe au moins deux bonnes raisons d’y souscrire. La première tient au fait que la crise a d’ores et déjà causé des dégâts considérables, qui vont s’amplifier dans les prochains mois : selon les calculs du Bureau international du travail, on comptera bientôt entre 210 millions et 239 millions de chômeurs dans le monde, un record. Dans de nombreux pays, qui ne bénéficient pas d’un système aussi protecteur que la France, cette situation risque de devenir intenable. Ici, il existe une véritable urgence sociale, qui n’ira qu’en s’accroissant. L’autre raison tient au fait que le commerce mondial ne pourra continuer à fonctionner à deux vitesses. Avec, d’un côté, ceux qui s’imposent des normes sociales et environnementales strictes et qui en paient le prix ; de l’autre, ceux qui produisent en polluant sans vergogne, en faisant fi des règles les plus élémentaires du droit du travail, sans le moindre respect pour la condition humaine.

Ce dumping social et environnemental n’est en lui-même pas acceptable. Il l’est encore moins en temps de crise, où la tentation protectionniste, déjà forte, s’en trouve légitimée. La révolution à laquelle appelle Nicolas Sarkozy ne se fera pas en un jour. Elle nécessite de repenser le fonctionnement et les missions des instances mondiales du commerce, de la finance et du travail. Elle exige aussi une attitude exemplaire des pays dits développés, dont certains, comme les États-Unis ou le Japon, n’ont toujours ratifié aucune des huit normes fondamentales de l’Organisation internationale du travail.

Les méchants humains!

Mercredi 10 juin 2009

Ohhh! Les humains méchants! Très très méchants! Bouhhh!

Film en entier ici: http://www.youtube.com/watch?v=NNGDj9IeAuI

Bon article qui décrit bien HOME sur planete non-violence

En gros, tuez tous ces méchants humains qui ne font que gaspiller tout à « leur disposition ». Mais que faire avec ces humains sérieusement! Oh la la! Exterminez les tous! Utilisez un virus ou j’en sais rien, Voila le genre de message que le film Home fait passer. Personnellement, il y a de très belles images dans le film, dont celle vu du ciel où on voit le reflet des nuages sur l’eau, on dirait des îles volantes, c’est un film à bas budget donc on va pas trop en demander non plus, mais le reste c’est de la pure propagande pour Europe Ecologie, pour Al Gore, pour tous ces connards qui veulent nous surtaxer, parce qu’ils estiment qu’ils ont pas assez de fric, avec la fameuse taxe Carbone prévue pour 2011-2012. Et le pire c’est que la taxe carbone va pas stopper la pollution, mais va rendre la pollution légale, si vous polluez vous pourrez vous pardonnez en payant une taxe, c’est ti pas beau la vie? Allez, vous pouvez polluer en paix maintenant! Le gouvernement est là et il veille au grain.

En gros, bouhh les méchants humains! La solution c’est en payant des taxes! Donc méchants humains préparez-vous à sortir votre porte monnaie!

HOME: « Sarkozy déplore la polémique »

© Le Figaro

Le président Nicolas Sarkozy a assuré aujourd’hui ne pas comprendre que la diffusion du film au message écologiste « Home » ait pu déclencher « la moindre polémique » en France à l’issue des élections européennes.

« Je ne comprend pas (…) qu’il y ait pu avoir la moindre polémique » sur la diffusion de ce film par France-2, a affirmé le président de la République lors d’un déplacement au Bourget-du-Lac (Savoie). « S’il y a une mission pour le service public, c’est de faire comprendre les enjeux de l’environnement », a-t-il assuré.

A ses yeux, France Télévisions s’est « grandi en proposant la diffusion du magnifique film ‘Home’ ». « Je me félicite que nous ayons aidé Yann Arthus-Bertrand », a-t-il salué, invitant les Français à visionner ce documentaire disponible gratuitement sur Internet.

Plusieurs responsables politiques ont fait un lien entre la diffusion de ce documentaire vendredi soir et le très bon score des listes écologistes aux européennes, mais France-2 affirme que la date de programmation avait été fixée avant celle du scrutin.
Le président de la République a lui visionné ce documentaire à l’Elysée avant sa sortie en salles.