Archive pour la catégorie ‘Philosophie’

Le sens de la vie

Jeudi 12 novembre 2009

Le sens de la vie

Qu’est ce que ça veut dire « vivre »? C’est quoi la vie? C’est quoi la mort? Pourquoi suis-je en vie? Pourquoi vais-je mourir? Et pourquoi y a-t-il un interval assez long (pour nous) entre la naissance et la mort? Pourquoi ne pas mourir tout de suite, et donc pourquoi naître? Quel est le sens de la vie?..

Cette question anime pas mal d’entre nous et pousse les gens à réfléchir sur leur propre origine. Nous savons que dans 150 ans tous les animaux et êtres humains que nous observons maintenant seront remplacés par d’autres. Nous savons que ça a toujours été ainsi, et que ça sera comme ça jusqu’à la fin des temps.

Nous savons que la vie dépends du processus de reproduction et de génération pour continuer à se manifester physiquement, et nous savons que nous en faisons parti en ce moment même. Il y a différents ordres d’existence physique, qui sont, minéral – cellulaire – végétal – insecte – animal – mental – spatial – et Dieu seul sait quoi d’autre. Et avant le minéral il y a les atomes et au dela du spatial il y a autre chose.

Nous observons qu’il y a une infinité d’individu et que la diversité est le mot d’ordre dans ce monde. Nous observons aussi que toutes les créatures vivantes n’ont pas les mêmes opportunités, n’évoluent pas dans le même environnement, et n’ont pas les mêmes fonctions. Les minéraux maintiennent les planètes en un seul bloc. Les plantes fournissent de l’oxygène aux insectes et aux animaux, les insectes permettent l’aération du sol, la Pollinisation des plantes et le reyclage des déchets organiques, et les animaux sont les maîtres de la nature, le dernier maillon de la chaine allimentaire, et se nourrissent de plantes, d’insectes, de quelques minéraux, et d’autres animaux, et permettent l’équilibre final de tous les autres royaumes vivants.

Mais qu’en est-il de l’homme? L’homme est un animal de part son corps, mais il est le seul capable de calculer la duration de sa propre existence, de penser au futur et au passé, de verbaliser des idées abstraites, et de comprendre la « mécanique » du monde. L’homme est le seul animal mental de toute la planète, qui peut trouver des solutions au problème de l’existence physique, que nous appelons la vie.

L’homme n’a pas sa place dans l’écosystème. Il est hors sujet si je puis dire, comparé aux autres royaumes, mais l’est-il vraiment? Il est vrai que si le but de la vie est simplement la « survie physique » alors l’homme est un bug dans le processus d’évolution. Cela veut bien sur dire que le but de l’évolution n’est pas essentiellement la survie physique, mais qu’elle est aussi spirituelle, car nous sommes en sommes la preuve. L’évolution n’est pas là que pour faire survivre des corps, l’évolution est là pour accomoder des entités avec des corps adaptés à leurs besoins physiques et spirituels. L’évolution est le processus de perfectionnement des corps dans un environnement, et peu importe le corps.

Le but de l’univers n’est pas de créer des corps à l’infini de plus en plus complexe. Dans d’autres mondes la vie est au stade cellulaire, et dans d’autres elle est infiniment plus complexe et repose sur un équilibre beaucoup plus fragile que sur la Terre, mais c’est toujours le même processus, car il n’y a pas 2 vies, mais une seule, et elle se manifeste à l’infini partout dans le cosmos.

Cette vie est intellectuelle, spirituelle, consciente, et 99.99% de ce qu’on appele la vie est invisible. Nous pouvons seulement contempler la vie sur Terre, et ne savons pas ce qui se passe ailleurs dans l’espace, et au delà de l’espace. Car la vie n’est pas un hasard. C’était le but de la création. C’est actuellement le plan de l’univers que d’avoir la vie.

La vie ne peut pas être un hasard pour la simple et bonne raison qu’elle obéit à des lois géométriques, mathématiques, intellectuelles, et spirituelles. La vie est une belle chose, elle est esthétique, elle est en équilibre avec elle-même, elle contribue au développement des formes de manière raisonnable, et écoute toujours les créatures et leurs recommandations, avant de faire évoluer les prochaines générations. Car la vie ne fait pas ce qu’elle veut, elle accomode les créatures, elle ne dicte pas aux créatures quoi faire. C’est aux créatures de décider ce qu’elles souhaitent devenir. Mais les créatures elles-mêmes, avant que l’homme (donc le mental) n’existe et même aujourd’hui, ces créatures ne savent pas vraiment ce qu’elles veulent à part conserver leurs modes de vie un maximum de temps, et les créatures vivantes n’ont aucune idée du processus d’évolution, de comment ça marche, et qu’il y a un intellect quelque part qui les observe de l’intérieur, et qui prends en compte toutes sortes de facteurs sur l’environnement et l’espace pour faire une meilleure créature la prochaine fois, toujours plus sophistiquée, qui fait la même chose, et qui a plus de chances de survivre, et aussi de vivre.

Donc nous sommes comme qui dirait bercer par une main invisible qui écoute toutes les créatures vivantes physiques, et qui accomodent ces créatures par le principe des générations, cette chose s’appelle la nature. La nature est une entité, elle est Pan chez les grecs, elle est une des manifestations physiques du principe éternel de la vie, et de l’existence vivante. La nature est la création, elle est la seule chose que nous pouvons actuellement voir avec nos sens de perceptions. Et elle est l’aspect matériel de la vie.

Il est facile aussi de déduir que la nature n’est pas née à partir de rien, comme on l’a dit, elle est née de la vie, la vie a façonnée la matière pour produire la nature, et tout cela selon des lois et codes, que toutes les religions du monde ne cessent de clâmer, bien que personne ne les écoute. Même la science décrit que l’univers physique obéit à des lois immuables, et que le charpentier et l’artiste doivent obéir à des lois s’ils veulent que leurs créations tiennent debout et aient un quelconque succès.

Donc la nature, est le produit de la vie, et pas l’inverse. Elle est la manifestation physique de la vie invisible. La nature est l’ouroboros, le serpent qui mange sa propre queue, le principe même de la régénération, et le symbole physique vivant de l’immortalité. Il y a de la vie partout là où il y a de la lumière, c’est à dire partout.

Donc en revenant à l’homme, on peut observer que la vie a différents objectifs. A travers la nature, la vie accomplit l’équilibre physique, mais à travers l’homme, la vie accomplit sa propre croissance pour atteindre une meilleure compréhension d’elle-même. L’homme est né de la nature, son corps en est la preuve, mais l’homme n’appartient pas à la nature, car l’homme et la nature sont deux créations distinctes. L’homme n’est pas la création de la nature, mais la création de l’aspect intellectuelle de la vie par l’intermédiaire de la nature. L’homme est le représentant physique du mental spatial sur Terre. Il est la manifestation de Manas selon les hindous, qui est l’intellect de l’espace. Chez les grecs il est la manifestation de la volonté de Zeus sur Terre. Chez les kabbalistes il est une miniature de l’univers, et l’univers est un grand homme.

L’homme est un être fascinant, car il n’appartient à aucun royaume de la nature, mais il a un corps qui provient de la nature. Donc la nature est le véhicule de quelque chose, et ce quelque chose veut l’homme, sinon l’homme n’existerait tout simplement pas. Et toutes les sciences et religions du monde s’accordent sur le fait que l’homme est arrivé en dernier. Et il est donc la touche finale, la fleur, le fruit de la vie sur Terre.

L’homme n’est pas n’importe qui. Il est le seul capable de comprendre toutes ces différentes hiérarchies, le seul qui a la volonté de vouloir savoir la vérité sur ce qui se passe ici. Pour simplifier la chose, les grecs avaient une très bonne réponse à tout cela. Ils partaient du principe que tout ce qui existe et qui est, est nécessaire. Le principe de la nécessité, car si ça n’était pas nécessaire, ça n’existerait pas. Donc l’homme est nécessaire car il existe, sauf qu’il n’est pas nécessaire pour la nature (selon notre concept de la survie physique pure et rien d’autre) car il ne fait que abuser des ressources et faire des choix égocentriques sur son mode de vie au détriment de toutes les autres créatures, à première vue l’homme n’est pas nécessaire pour la nature, mais on reviendra à ça plus tard.

Forcément l’homme est nécessaire, mais qui a besoin de l’homme alors si ce n’est pas la nature? C’est bien beau de dire que l’homme est une nécessité de la vie, mais pourquoi? Nous rentrons dans un domaine bien complexe, et bien plus vaste maintenant.

Premièrement, la vie n’est pas la seule chose qui existe, elle aussi est une manifestation de quelque chose. L’existence est un terme beaucoup plus profond que la vie, car on peut exister sans être physiquement vivant, car la vie physique doit provenir de quelque chose, et ce quelque chose n’est pas physique sinon on le verrait. Ou alors on ne peut pas le voir avec nos sens de perceptions, mais il est bien là. On ne peut pas voir la source de la vie, car elle est comme l’air, ou le son, les odeurs ou les ondes, elle est invisible, nous n’avons pas les capacités physiques pour observer de telles choses. La seule manière de les découvrir ou de les observer, est d’utiliser ce qui fait de nous un être superbe, et c’est le cerveau.

Mais toujours sur l’existence, il y a trois types d’existences. Il y a celle qui a un début et une fin, on pourrait comparer ça au cycle de la vie physique, on nait et on meurt physiquement en tant que corps. Puis il y a l’existence qui a un début mais pas de fin, le concept même de l’âme, que n’importe quoi qui naît dans le monde possède une âme, et que la vie est une combinaison corps et âme, et l’âme est la somme de toutes nos expériences, vies vécues, corps empruntés, et etc… Et qu’elle a un début mais elle n’a pas de fin. Tout ce qui existe possède une âme, car tout est différent, et la différence permet l’individualité, la diversité permet l’individualité, et cette individualité, selon plein de religions et de philosophies, survie après la mort, et la seule chose qui reste de nous après cette vie physique, c’est l’âme, qui est en quelque sorte le pilote du corps physique, le corps n’étant qu’un véhicule adapté aux besoin de l’âme. Et il y a l’existence qui n’a ni début ni fin, et là on rentre dans le vif du sujet.

Pour exister cet univers ne peut pas avoir de début, pour la bonne et simple raison qu’il aurait déjà terminé il y a bien longtemps. Deuxième chose, le big bang n’est pas la solution ultime, car tout ne peut pas provenir de rien, l’univers ne peut pas être né subitement sans raison dans le vide.

Selon les grecs, particulièrement Démocrite, pour avoir un univers tel que celui que nous apprécions il faut trois choses: Vide, Atome, Mouvement (et non pas deux choses). Sans mouvement il n’y aurait que des atomes dans du vide, et les deux seraient indissociables. Donc il doit forcément se passer quelque chose entre le vide et les atomes si on veut avoir un quelconque résultat, donc le mouvement est nécessaire.

Le mouvement des atomes dans le vide, est le produit de quelque chose, et pas un mouvement dû au hasard. Et le mouvement est le produit de la volonté de quelque chose, et cette volonté est consciente, car sans cela il n’y aurait pas de mondes. Aussi, si on admet que cette volonté doit provenir d’une entité ou de quelqu’un (sinon elle n’existerait pas), alors ce quelqu’un peut faire tous les mouvements qu’il veut, et donc il aurait pu faire tout ce qu’il veut avec la matière et le vide. Mais on peut observer que cette entité a fait un monde pareil, et pas autre chose, du moins dans notre monde, il se peut qu’il existe une infinité d’autres mondes, mais forcément le concept est le même partout. Le concept de se sacrifier pour les autres, et pas de se faire plaisir égoïstement.

Donc le mouvement même du Big Bang, s’il y a eut un Big Bang, était voulu, et n’est pas le fruit du hasard, les anciens auraient ri de n’importe qui qui auraient assumé que l’univers est né de rien. Rien ne peut naître de rien, et quelque chose donc ne peut pas naître de rien. C’est comme dire je n’existe pas, c’est faux, car quelque chose qui n’existe pas ne peut pas déclarer quoi que ce soit, car ça n’existe pas.

Comment rendre clair le fait qu’il peut y avoir eut un big bang, et le fait que tout ce qui existe est le produit de la volonté d’une entité immortelle consciente qui n’a ni début ni fin, car on sait que le big bang a un début et une fin. En fait les hindous ont la réponse à ce problème, à savoir que, l’entité en charge de l’univers, a des jours et des nuits, comme nous. Elle travail le jour, et se repose la nuit, et les hindous appellent cela les jours et nuits de Brahma. La nuit il n’y a aucune manifestation, le jour il y a toutes sortes de manifestations. Et ce que nous expérimentons est donc un jour de Brahma. Et plus tard il ira dormir, et se réveillera à nouveau pour faire un autre projet. Je pense sincèrement que c’est LA solution. Même si il y a encore beaucoup de questions, on commence à y voir plus clair.

Donc nous avons trois types d’existences. Celle qui a un début et une fin (physique), celle qui a un début et pas de fin, et celle qui n’a ni début ni fin. La matière est immortelle de par sa substance, le corps retourne à la Terre qui nous l’a donné. Et l’âme est immortelle de par son essence, mais est préservée.

C’est quoi le sens de la vie? Pour résumé: si une entité invisible immortelle qui n’a ni début ni fin, mais qui a des jours et des nuits, fait bouger les atomes dans le vide pour produire le monde, et que le monde ensuite produit la nature et la vie, alors il reste toujours la même question, pourquoi un tel monde existe et pas un autre? Quel est le sens même de la vie physique? Pourquoi cette entité, ou ce principe, car la vie n’est pas un processus mécanique, mais un processus créatif qui roule des mécaniques, pourquoi cette entité a besoin de la vie physique?

La réponse la plus immédiate que nous pouvons avoir quant à ce problème est, que cette entité grandit. Que la vie physique permet la croissance par l’expérience, et que l’expérience est exactement ce que recherche cette entité. On peut maintenant dire, que l’homme est né de la nature, mais qu’il appartient à cette entité, car l’homme est encore une fois, la seule créature capable d’intellectualiser les phénomènes naturels, et de trouver un sens à tout ça. Et on doit forcément assumer que l’intellect que nous utilisons chaque jour, est le produit de cette entité, le résultat, qu’il est secondaire, et qu’il a sa source quelque part. Que l’homme est secondaire, ce n’est pas lui qui a créé le monde, il est seulement le résultat naturel du monde selon les plans d’un intellect invisible que nous appelons tous Dieu.

Et pour simplifier, nous sommes la manifestation de Dieu sur Terre. Nous sommes des individus car nous pouvons penser à notre propre futur et passé. Chez les grecs, toujours, les animaux ne sont pas des individus, mais travaillent collectivement. Certains animaux deviennent des individus petit à petit en étant en contact avec l’homme, car l’homme inspire les autres créatures à évoluer dans le même sens, mais l’homme est le seul animal qui a atteint l’individualité sur cette planète. L’homme est géré individuellement, et les animaux collectivement. Les animaux ne peuvent pas comprendre les émotions, ils peuvent simplement les accepter, et réagir aux émotions. Seul les humains peuvent comprendre le complexe émotionnel, grâce à son cerveau, qui est plus ou moins l’esclave des émotions rafinées du pilote qui utilise le corps. Car notre corps, notre cerveau, est adapté à la forme de créature que nous sommes quand nous n’avons pas de corps. Le corps physique que l’on emprunte est simplement une manifestation physique des besoins de l’humanité avant son enchevêtrement dans la matière. Et que le corps que nous avons existe au dela du monde physique, et qu’il est à jamais perfectionné, toujours plus haut toujours plus loin et que le processus ne s’arrête jamais, car la vie ne s’arrête pas. On doit avancer.

Donc en revenant au concept que l’homme est la manifestation de Dieu sur Terre. Nous rentrons encore dans un gros dilemne, car l’homme n’est pas divin, mais il a le potentiel. Attention nuance, je ne dis pas que l’homme est divin loin de là, mais il a la vista et la capacité de devenir divin. Par exemple quand on étudie la conscience comme je le fais, on ne peut que réaliser que l’homme a tout le temps cherché l’homme parfait. Ils ont réalisé que l’homme parfait n’est pas celui qui arrive à imposer sa volonté sur les autres le mieux possible sans trop d’embrouilles, mais que l’homme parfait est comme Dieu, il est celui qui aide les autres, qui ouvre l’esprit des autres, et qui ne tombe pas de les vices égoïstes matérialistes. Par exemple nous avons pri le meilleur homme de l’époque, et en avons fait l’archétype parfait de ce que veut l’univers pour l’homme: Jésus. Que Jésus ait existé ou pas, il est exactement ce que l’univers attends de nous.

L’homme est le seul animal capable de faire des choix personnels aussi, les animaux ne peuvent pas, seulement une petite portion le peuvent, et c’est la portion qui a presque atteint l’individualité, mais dans le monde animal il est rare de trouver des individus mais il y en a quand même sinon on existerait pas. Donc l’homme peut faire des choix, mais il doit apprendre à ne pas faire des choix pour lui même, mais à choisir en rapport à ce que l’univers choisirait s’il pouvait le faire. L’univers compte sur nous pour faire ses choix, car les choix de l’univers sont justes. Mais l’homme a le choix, car l’univers cherche à prouver à l’homme que ce n’est pas un dictateur autocrate, mais une entité qui écoute nos besoins en tant qu’individu, et l’individualité passe par le choix. Donc on doit apprendre à faire des choix intelligents.

C’est pas parce qu’on peut faire tout ce qu’on veut physiquement dans ce monde limité, qu’il faut le faire. Le but de la vie n’est pas de devenir libre, c’est à dire faire ce qu’on veut, mais devenir libre, c’est à dire arrêter de faire ce qu’on veut, et rejoindre la conscience collective, tout en restant des individus sinon alors la vie a absolument aucun sens. On ne perd pas tout ce qu’on accumule ici, ça sert à quelque chose, tout ce qu’on expérimente reste, tout ce qu’on fait de bien et de mal aussi.

Il n’y a pas à avoir peur. On a du mal à comprendre ou même à apprécier le fait que tôt ou tard on retournera à un collectif à force de revenir dans ce monde, d’incarnations en incarnations. Bref il y a beaucoup à dire et à approfondir sur tous ces sujets!

Si ça vous intéresse je peux aller plus loin, et continuer d’expliquer la complexité du fonctionnement de la mécanique du monde! Sinon étudiez les grecs, et les grands philosophes qui ont marqué l’histoire.

Voir la lumière…et fermer le livre de la noirceur

Dimanche 6 septembre 2009

Voir la lumière…et fermer le livre de la noirceur

© Je Veux Changer par Raynald

Tout est une question d’intention. C’est avec un esprit aligné, maîtrisé et donc puissant, que je peux intervenir et transformer les choses. L’intention, c’est la force de l’esprit qui agit pour créer la réaction ou l’élément attendu. L’amour et la sagesse ne servent à rien si l’esprit n’est pas maîtrisé et que nos pensées voguent et créent des soubresauts à l’autre bout de la terre, par envie ou désir incontrôlé.

En cet instant, sur terre, tout le monde ou presque sait qu’il y a une conspiration, ou tout du moins s’en doute. C’est à un point tel que même l’empire ne cache plus certaines de ses frasques et aberrations tant ils ne se sentent plus menacés, tant ils se croient en avance sur les humains dans le temps. Or, lorsque l’on connaît la vérité, et avant que celle-ci ne nous affranchisse totalement, il existe une période durant laquelle l’esprit réagit difficilement à ces différentes nouvelles de conspirations et de complots planétaires. On souhaite que le mal leur arrive à eux aussi, et qu’ils payent pour leurs crimes. Mais c’est exactement de cette façon que l’empire a acquis son pouvoir illégitime: le jugement élit des imposteurs qui savent comment créer un nouvel ordre, et l’imposer ensuite comme étant la seule façon de faire.

Condamner et juger pour des actes qui ont été commis, est la preuve que l’esprit n’est pas aligné, et que nous cherchons encore et toujours à justifier notre existence par l’instauration de règles et d’une façon de faire unique et officielle. Cependant, lorsque je prie ou que je fais mes demandes à l’univers en y incluant même ceux qui ont faits le choix de faire le mal, je les contraints à une autre forme de loi, et c’est pertinemment ce qu’ils redoutent le plus : perdre le contrôle. Leur pouvoir est issu de la peur, celui de Dieu est l’amour. L’amour est.

La terre, notre planète, Gaïa, fut conçue comme un modèle réduit de notre univers : un soleil central qui constitue le coeur de cette sphère, et qui contient un être de cristal qui vit en très étroite relation avec notre état (d’amour). Des énergies fossiles et éthériques chargées de stabiliser cette sphère et de permettre à ses habitants de vivre de façon autonome. Une couche gigantesque et sphérique elle aussi, entourant la terre à haute altitude, nommée éther, renouvelée en permanence et contenant toutes les molécules de la création universelle, dont on se sert pour créer ou co-créer (comme Jésus multipliant les poissons). Des sites sacrés qui contiennent et desservent un savoir permanent. Une sphère intra-terrestre abritant elle aussi des populations. Des canaux creusés ou tunnels de pierres permettant la communication ainsi que la circulation des êtres et des énergies. Une grille stellaire sur laquelle la planète est «posée» et qui la raccorde à l’univers, cette grille quadrillant tout l’espace universel.

Les pensées mal orientées font chuter l’énergie, alors que les pensées bien orientées élèvent le niveau d’énergie et placent Gaïa dans un mode de fonctionnement normal, c’est à dire élevé. Si le mode de fonctionnement de l’empire est l’exploitation et donc l’usure de ce qui vit, il en va tout autrement de nous. Notre existence est basée sur la puissance de l’amour partagé et de la co-création, soit la création avec l’univers. C’est à cette condition que nous existons réellement, l’autre mode tient de l’esclavage.

Lorsque les Atlantes observent le ciel, il y a de cela douze milles ans seulement, ils voient deux soleils, et parfois trois. Le premier et le plus important est une sphère gigantesque qui diffuse de l’énergie, du savoir, une lumière omniprésente qui change et varie selon les besoins de Gaïa et de ses habitants, les Atlantes. Cette sphère est appelée source, et est équivalente à celle habitée par Dieu se trouvant au centre des univers. Le deuxième soleil est celui que l’on connaît actuellement grâce auquel nous vivons mais auquel nous sommes également soumis. Le troisième apparaît quelquefois sous différents angles de vues et est le reflet du soleil central de Gaïa sur le ciel, par les deux entrées se trouvant aujourd’hui aux deux pôles. Ce troisième soleil fut observé à maintes reprises par des explorateurs marchant aux pôles.

Si c’est cette perfection que je vois dans mes prières et mes désirs, je la rappelle à moi, à nous tous. La noirceur glisse alors et se perd dans l’illusion, forcée de quitter. Ici est la place de Dieu et c’est exactement de cette manière que notre espace de vie fut créé, pour ressembler en tout point à la perfection vécue à la source. La vérité de ce plan est de vivre selon une existence en tout point semblable à la perfection existant éternellement dans la maison de Dieu, en disposant des mêmes atouts.

Gaïa est un coeur qui attend patiemment de pouvoir battre de nouveau en harmonie avec le notre. Si nous allons mal, la terre va mal, en accord avec notre vision. Mais si je cesse de condamner et que j’oriente résolument mes pensées vers un futur brillant, une terre remise à neuf et une nouvelle façon de voir mon mode de vie, et que je ne suis pas seul à agir de la sorte; alors la transformation peut avoir lieu. Toutes les ressources qui ont été pillées sur terre peuvent être réintroduites en une seconde, en suivant le mode de la pensée pure et créatrice. Les maîtres ascensionnés, les anges, les archanges, des êtres de lumière ont tous déjà été nos «partenaires» de travail, et nous avons réalisés de grandes choses. L’ignorance nous a conforté dans l’oubli, et l’oubli nous a appris a rejeter ce que nous ignorions. Être, c’est accepter de s’étendre à la grandeur de l’univers, et de générer la vie totale en soi et autour de soi. Cela exclut de soi-même toute violence et toute manipulation.

L’esprit aligné et maîtrisé crée. Il peut faire éclater la matière ou la matérialiser. Cette démarche est une et une seule avec la volonté de Dieu. Le doute vient du fait que je me vois dépendant d’un système et que mon avenir ne m’appartient pas. L’amour peut toute chose car c’est Dieu qui est en moi qui agit à ma place et qui m’apporte toutes les bonnes choses de ma vie. Je suis la manifestation parfaite d’une pensée parfaite de Dieu, émise il y a de cela des millions d’années, au moment de ma création. Ainsi soit il. Il en est ainsi.

Bruce lee la voie de krishnamurti

Jeudi 13 août 2009

Bruce lee la voie de krishnamurti


Bruce lee la voie de krishnamurti
envoyé par blastee65. – Les dernières bandes annonces en ligne.

Nous sommes dans une période très confuse

Samedi 18 juillet 2009

Nous voila dans une grosse période chaotique

Les gens se réveillent, c’est assez évident, « ils se réveillent » veut dire qu’ils prennent petit à petit conscience qu’on les dupe. Ils réalisent que la politique n’est plus ce qu’elle était, que les dirigeants n’ont pas autant de pouvoir qu’on le croit, et que l’argent n’est même plus de l’argent mais des dettes et du crédit. Ils réalisent en plus que les complots sont une sorte de réalité. Il y a eut énormément de complots dans l’histoire de l’humanité, et le XXème siècle est remplit de complots pour la centralisation des ressources et le contrôle de l’esprit humain.

En fait ils n’ont pas peur de nous je pense, je crois qu’ils nous prennent vraiment pour rien du tout en fait, et c’est assez logique. Regardez les émissions que vous visionnez chaque jour, observez les conversations quotidiennes, voyez le commérages partout, on reste au même niveau et on observe même pas ce qui se passe dans le monde. En fait les gens se réveillent, mais ils se réveillent dans de la merde, et ils réalisent qu’ils sont dans la boue jusqu’au cou et ils essayent d’ignorer ça. Je ne suis pas sur qu’on va réaliser totalement ce qui se passe dans le monde mais on peut avoir une meilleure vison de la réalité, il suffit d’arrêter de regarder la télévision, de ne pas tomber dans la dépression et le pessimisme de la presse, et d’éviter de tomber dans l’ignorance des gens quand ils ouvrent la bouche. Celui qui parle ne sait pas la vérité, c’est toujours celui qui est silencieux qui sait.

Le problème n’est pas juste le nouvel ordre mondial, l’instauration d’un gouvernement planétaire, d’une religion mondiale, d’une monnaie mondiale, d’une banque mondiale et autre, ce n’est pas ça le problème. Le vrai problème dans le fond, est: Les guerres. Je crois de plus en plus que le problème à résoudre en premier c’est les guerres. Et si nous gagnons contre ce nouvel ordre mondial par la voie brutale, dans 100 ans, 200 ans, 500 ans il y aura encore un autre nouvel ordre mondial qu’on devra affronter. Les guerres sont associées avec la mort, la société de consommation est associée avec le concept de « fait tout ce que tu peux tant que tu peux car tu n’auras que cette vie », donc encore liée à la mort, les religions sont aussi associée à la mort car elles expliquent ce que Dieu veut pour ne pas avoir de problème une fois mort, et les peurs sont associées aussi avec la mort de quelque chose que ça soit physique ou psychique.

Tout est lié à la mort, en fait on est une civilisation qui a peur de mourir. Donc je vous invite à passer à l’étape suivante, qui est de régler ce problème de la mort. Tout ce qui se passe dans le monde, est lié au problème de la mort. Vouloir dominer et avoir plus de profit, être célèbre, tout ça est lié à la mort, vouloir laisser une trace derrière nous car on assume qu’il n’y aura rien après, et que c’est maintenant ou jamais qu’il faut s’imposer. En fait on est pas une civilisation philosophique, mais escatologique, tout est lié au plaisir du moment car plus tard tu seras mort, qui veut dire, tu disparaitras pour toujours et plus personne entendra parler de toi, à tout jamais, mais ils ont la foi qu’on découvrira leurs ossements par quelques archéologues dans le futur ou ce genre de chose, ou que par le principe de génération on survit après la mort car on laisse une trace dans nos enfants et eux aussi à leur tour. Tout ça est très pessimiste et très destructeur.

Nous devons résoudre le problème de la mort. Il n’y a pas d’autres solutions. Car le jour où nous aurons résolu ce problème, il n’y aura plus de guerres, personne ne voudra être ambitieux à nouveau car on aura comprit que tout ce qui est ici appartient à ce qui est ici et ne nous appartient pas. On a une tête à penser, on a le pouvoir de réfléchir sur ces problèmes, tout est lié à la mort, absolument tout. Les attitudes des gens, les croyances, les convictions, les archétypes, tout est finalement lié à la mort et on a peur de ça.

On est dans une société qui essaye d’oublier qu’elle est éphémère et qu’il y a bien plus que le matérialisme dans l’univers, il y a cette force, cette énergie, qui permet l’existence du matérialisme tel qu’on le connait, et il faut se tourner vers cette force. On est entre Pan et Zeus. On est entre la nature et l’esprit universel. On est entre deux mondes. Et le nouvel ordre mondial est juste la volonté de quelques gens de vouloir contrôler le monde car pour eux ce sera le plus bel accomplissement possible pour leur Dieu (encore lié à la mort), ou pour eux-même avant de partir d’ici (encore lié à la mort).

A quoi ça sert de tout vouloir posséder alors que c’est bien mieux de vivre. Peut être que nous allons gagner contre ce NOM mais il y aura toujours des conflits et des guerres, et ce genre de chose, car on ne cherche pas au bon endroit. Je vous invite donc à réfléchir de ce que pourrait être la mort et de trouver une solution logique à ce problème et de ne plus avoir peur de celle-ci. Car s’il n’y a rien après la mort, la vie n’a aucun sens, et c’est illogique de croire que la vie n’a pas de sens. Donc réfléchissez à tout ça honnêtement et simplement. La vérité est une chose simple, et ce n’est pas dans le compliqué qu’on trouvera la solution définitive à ce dilemne. Courage ce n’est que le début.

Le Dernier homme

Mercredi 1 juillet 2009

Dernier homme

Le dernier homme (der letzte Mensch) est une expression utilisée par le philosophe allemand Friedrich Nietzsche, dans Ainsi parlait Zarathoustra, pour désigner l’extinction à venir du dépassement de soi de l’homme. Il représente l’état passif du nihilisme, dans lequel l’homme ne désirera plus rien que le bien-être et la sécurité, et se réjouira de son absence d’ambition. Il s’oppose ainsi à l’affirmation de la Volonté de puissance et à l’élévation de l’homme, dont le symbole est la figure à venir du Surhomme.

Lire la suite sur Wikipedia

Relation entre la Mémoire et les Emotions

Lundi 22 juin 2009

La relation entre la mémoire et les émotions

Je tenais à écrire cet article pour vous sauver du temps dans la quête de résoudre tous vos problèmes psychiques. J’étudie beaucoup la psyché humaine, et je crois qu’on fait une erreur en dissociant l’activité mentale et l’activité émotionnelle car je suis convaincu que ces deux choses opèrent ensemble.

Par exemple, quand vous êtes seul chez vous, et que vous pensez à des choses, vous remémorez des moments tristes la plupart du temps, et ça affecte votre corps émotionnel et plus particulièrement le coeur, la pointe nord du coeur. On sait tous aussi que quand on a une expérience émotionnelle rude, notre activité mentale devient obsédée et on se met à réfléchir sans cesse à propos de cette expérience, et ça fait très mal et il semble ne rien avoir à faire.

Je ne crois pas qu’il faut trouver des techniques pour devenir amnésique, ou des techniques de défenses contre ce genre de phénomène. A force de réfléchir, et c’est fascinant ça, je suis maintenant capable de faire la part des choses entre les effets du corps sur les émotions et le mental, les effets des émotions sur le corps et le mental, et les effets de l’activité mentale sur les émotions et le corps.

Avant toutes choses, Freud et le premier individu à avoir développé le concept de l’Inconscient, et l’inconscient est cette partie de nous-même, qui ne sait pas ce qu’on fait quand on le fait, et qui ne se rappelle pas de ce qu’on dit une fois qu’on l’a dit. C’est aussi ce morceau qui contact une zone de mémoire inconsciente et qu’on ne peut pas accéder consciemment, généralement pour des raisons émotionnelles, car c’est trop douloureux ou mental, car ça donne trop mal à la tête à force de réfléchir.

Il faut absolument voir le coeur, et les émotions, comme un deuxième cerveau. Vous savez dans le coeur il y a des tissus nerveux connectés au cerveau, et le cerveau et le coeur sont intrinsèquement liés ensemble. Quand l’un fait quelque chose, l’autre est affecté, et c’est un peu un jeu de tennis. J’ai appris à partir de la philosophie toutes sortes de choses sur la conscience, qui est la source de pourquoi nous sommes ici et maintenant, et pourquoi nous ressentons de cette manière, pourquoi nous pensons de cette manière, pourquoi nous avons telle attitude, et tel comportement.

La Conscience englobe l’activité mentale et l’activité émotionnelle. L’ego, qui est le conscient sur le moment, est un tout petit morceau de la conscience, et son opposé est l’inconscience, cette mémoire que nous avons mais que nous ne nous rappelons pas forcément sur le moment, à cause de notre activité mentale et activité émotionnelle. Car ce qui vous bloque d’être libre dans le fond c’est le mental et l’émotionnel! Ca ne veut pas dire qu’il ne faut pas penser et ne pas ressentir, ça veut dire qu’on ressent majoritairement des douleurs qui sont égoïstes et on cherche tout le temps à prouver qu’on a raison et que le reste du monde a tord. Par conséquent notre égo est une zone de la conscience où on a posé des murs tout autours, et ces murs sont émotionnels et mentaux d’origine.

Quand vous pensez à quelque chose, le coeur juge la qualité de votre pensée. Si vous ressentez quelque chose, le cerveau compare et mesure et juge la qualité de l’émotion. Les deux sont liés par le système nerveux central qui se trouve dans la colonne vertébrale, et les deux jouent beaucoup sur votre conscience. La conscience c’est la chose qui permet l’observation de tout cela. L’esprit est l’outil qui permet à la conscience de faire l’observation. Et l’âme est l’aspect psychologique de l’observation, c’est elle qui vous fait ressentir de tel manière, alors que l’esprit vous fait penser de telle manière.

L’âme vient de nulle part apparemment, elle ne provient pas du corps dans un sens même si biologiquement il semble que si. L’âme est le pilote de la voiture, l’esprit est le volant et la boite d’embraillage, le corps est la carcasse et la forme de la voiture avec ses réseaux, ses organes, moteurs, et autres. Et on pourrait dire que la conscience est l’énergie qui permet que la voiture puisse rouler. Pour l’instant c’est comme ça que je vois la chose. Car l’âme et la conscience ne sont pas la même chose. La conscience est universelle, une énergie universelle qui anime toutes les choses. Alors que l’âme est un être psychologique individuel qui expérimente la vie de quelqu’un (l’esprit, l’ego) à un endroit précis dans l’espace, et à un moment précis.

Si vous voulez pour simplifier la chose, je cherche à simplifier toujours car la vérité est forcément simple elle ne peut pas être compliqué. En fait voila, vous êtes nés avec des dispositions émotionnelles et mentales, vous êtes nés avec ces choses. Il est possible que ces choses soient purement biologiques, et alors dans ce cas là le mystère n’est pas de savoir d’où viennent ces dispositions (elles viennent donc du corps), mais pourquoi sommes nous ici dans ce corps précis à ce moment précis, et pas un autre. Pourquoi sommes nous au volant d’un corps pareil, alors que nous pourrions être n’importe qui d’autre. Ce n’est pas un pur hasard, la biologie est juste une plateforme, mais notre apparition dans ce corps n’est pas le résultat du corps, mais je sais que c’est part la volonté de quelque chose de supérieur qui a jugé que ce corps allait parfaitement avec qui nous sommes, et nous a envoyé dans ce corps.

Même si la conscience (l’énergie) est universelle, il y a une autre énergie dans cette énergie, et c’est nous. Car s’il n’y avait que la conscience universelle, nous n’aurions aucune capacité individuelle à analyser cette conscience universelle, donc il y a forcément une autre énergie, et cette énergie est nous, c’est quelque chose d’individuel.

Donc nous avons deux âmes si on peut dire. Je tiens à rappeler que l’âme est l’aspect psychologique de notre personne, la source même de nos émotions, et même de notre activité mentale. Et ce qui permet à l’âme d’avoir une activité mentale, est grâce à l’esprit. Et l’esprit est un outil invisible qui connecte l’âme au corps. J’espère que vous suivez ma théorie. L’esprit, la mémoire, l’intellect, est bien sur connecté au cerveau, mais le cerveau n’est pas l’esprit même. Le cerveau est un organe comme les autres, qui permettent la manifestation d’énergie intellectuelle, vous avez une cerveau car vous avez un esprit, et pas l’inverse. Vous n’auriez pas eu de cerveau si vous n’aviez pas d’esprit. L’esprit est l’aspect scientifique de l’âme, et personnellement je crois que l’âme et l’esprit sont la même chose, mais l’âme est psychologique, philosophique, subjective, alors que l’esprit est objectif, et utilise le cerveau et donc les sens de perceptions, et on pourrait dire qu’il est ironiquement scientifique.

Mais ces deux choses, Âme et Esprit, sont en fait deux aspects de la même chose, et on pourrait appeler ça notre Conscience Individuelle. La Conscience individuelle que nous avons est à un différent niveau de la conscience des autres individus. Nous ne sommes pas égaux. Il y a des gens qui comprennent vite, d’autres qui comprennent moins vite. Il y a des gens qui cherchent à tout oublier dans la vie, alors que d’autres cherchent à discipliner la mémoire. Il y a ceux qui ne réfléchissent pas, et ceux qui réfléchissent.

L’esprit est « Mind » en anglais. L’Âme est « Spirit », et « Soul ». L’aspect moral de la conscience se dit « conscience » en anglais, alors que l’aspect universel de la conscience se dit « Consciousness » en anglais. Je trouve que l’anglais est une langue qui permet d’expliquer tout cela bien plus facilement qu’en français et c’est pas facile d’expliquer totu ça en français.

Spirit, Mind & Body. Energie, Esprit & Corps. Âme, Esprit & Corps. Conscience, Esprit-Âme & Corps. Vous décidez de la bonne traduction, mais c’est ce que nous sommes. Nous sommes trois choses. La première des choses est physique, c’est ce que vous observez au quotidien, c’est le corps dans lequel vous habitez. La deuxième chose est l’espèce d’ordinateur qui permet de coordonner vos 600 muscles sur vos 200 os, et qui permet l’utilisation du magnifique outil qui s’appelle le système nerveux central, et cette chose qui est en fait un pont entre la conscience et le corps, s’appelle l’esprit. L’esprit n’est pas un outil parfait, et on sait qu’à force de faire quelque chose, au final on le fait mieux, que ça soit l’écriture, la lecture, la musique etc. L’esprit coordonne la volonté de l’âme avec le corps. Et l’esprit est un outil qui évolue, pas un outil ajouté, pas un facteur ajouté. C’est un facteur évolutif qu’il faut entrainer, et c’est drôle d’imaginer que l’esprit doit éduquer l’esprit mais c’est ainsi.

L’esprit n’est pas la source de l’activité mentale, l’esprit permet l’activité mentale de part sa connexion avec le corps. Ce qui fait que vous avez une certaine activité mentale est psychologique, psychique, et c’est l’âme qui décide de quoi vous pensez, consciemment ou inconsciemment. Et c’est l’âme qui évolue au final, c’est l’âme qui décide si l’esprit doit évoluer ou pas.

L’âme est un facteur pur en nous qui ne change pas, elle ne peut que souffrir. Il y a aussi un autre pilote en nous, et c’est généralement une illusion, mais il s’appelle l’ego. Alors comment expliquer ce qu’est l’ego. L’ego est la conscience limitée du moment, basée sur l’éducation, sur les ambitions, sur l’envie et le désir, l’ego peut être définie comme notre conscience individuelle limitée par toutes sortes de choses. Le but du jeu est de finalement se détacher de l’ego, de nos désirs, pour finalement laisser l’âme s’exprimer en paix.

L’ego est la source majeur de tous les problèmes dans lesquels nous sommes. C’est une sorte de Lucifer à l’intérieur de nous qui se fait passer pour la conscience, et l’ego est ce que nous devons éduquer aussi. Car sans discipline, sans moral, sans éducation, l’ego peut être ravageur, mais d’une manière magnifique l’ego sera toujours limité par l’âme, à part chez des individus qui ont été hautement conditionné dans un style de vie ambitieux depuis leur enfance. Mais même dans ces gens il y a le potentiel de revenir à la source, et de retrouver ce qui est bien et mal.

L’esprit est l’outil qui permet de savoir ce qui est bien et mal, mais cet outil doit être entrainé! Vous n’êtes pas nés parfait, vous êtes nés imparfait, et le but du jeu est d’améliorer les capacités mentales du corps par l’esprit, d’améliorer l’expression émotionnelle par l’âme, et d’améliorer la volonté personnelle selon la morale et la discipline par l’ego. Est ce que c’est suffisamment clair?

Je sais c’est pas facile. Et j’ai tapé tout ça en quelques minutes, mais voila maintenant finalement le but de l’article.

Au final, pourquoi nous sommes vivants? Pourquoi nous devons être ici à faire toutes ces choses? Pourquoi devons nous améliorer notre nature si c’est pour disparaitre à tout jamais dans l’oubli? Eh bien je suis désormais convaincu et je sais qu’il y a des facteurs mortels et des facteurs immortels en nous.

Un des facteurs mortels est bien sur le corps, l’esprit, et l’ego et certaines émotions qui sont dus à l’ego et à l’environnement, plutôt disons, à notre mauvais ajustement à l’environnement. Vous n’êtes pas la voiture, vous êtes le pilote! Vous n’êtes pas l’ordinateur, vous êtes celui qui utilise l’ordinateur. Et vous n’êtes pas Jean François Baptiste de la Montrel, car cet individu disparaitra un jour, et ne pourra plus jamais revenir, simplement parce que qui vous êtes n’est pas reproduisible une seconde fois, que ça soit génétique, temporelle, que ça soit à cause du lieu et autre.

Mais il y a un facteur immortel en nous, et c’est l’âme. Comment définir l’âme selon ces circonstances. L’âme est une forme d’énergie, c’est la source de pourquoi nous sommes ici et maintenant dans ce corps biologique à faire ce que nous sommes entrain de faire. L’âme existe partout dans la nature, et vous avez besoin de deux choses pour avoir une être vivant basique, vous avez besoin d’un corps et d’une âme. L’esprit est un outil qui permet le déplacement, et donc c’est un outil que seul les insectes, les animaux, et les êtres pensants peuvent apprécier. Tout ce qui est statique et fixe n’a pas d’esprit, car il ne se déplace pas. Mais ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas conscients ou pas intelligent. Une plante cherche la lumière c’est une forme d’intelligence. Un minéral s’exprime à sa manière et c’est une forme d’intelligence. L’esprit permet l’activité mentale, car c’est lui qui utilise le cerveau pour nous.

L’esprit obéit à son maitre, qui est généralement l’ego. L’âme est bloqué par les désirs et les ambitions de l’ego, et l’ego (qui nous croyons être sur le moment), doit être graduellement bloqué et on doit se détacher se lui petit à petit. Car l’ego n’est pas la cause de votre individualité, c’est la cause de tous les problèmes dans lesquels vous êtes. Vos problèmes ne font pas de vous qui vous êtes. Vous êtes bien plus que l’ego, vous êtes universel, alors que l’ego est misérablement limité à cause de l’environnement et les choses autours de lui. Le but du jeu est dans un sens, de réaliser que notre existence égoïste est une illusion, et qu’il y a une forme de vie bien plus universelle que la nôtre, et c’est ça que nous devons rejoindre, et le but du jeu n’est PAS de prouver que nous avons raison au détriment du reste.

Vos émotions, finalement on arrive au sujet. Les émotions sont quelque chose de très spéciales. Je vais finir par coire que le coeur est un cerveau et que les émotions sont le résultat de jugement provenant du coeur, et qui dit jugement dit activité mentale. Le coeur COMPARE. Le coeur JUGE. Le coeur RESSENT. Et pour beaucoup de gens, ces comparaisons sont égocentriques et minablement égoïstes. Le coeur a été pollué par l’ego, qui voit un monde d’ambitions et qui dit « comme tout le monde fait ça, je vais le faire aussi » peu importe ce que pense le plan universel.

Il y a un plan universel, vous n’êtes pas là juste pour vous faire plaisir, et je rejoint bouddha sur ce point, le monde est une école, pas une coure de récréation. Rappelez vous, que vous n’êtes pas ici pour l’éternité (d’après l’ego), et qu’on doit apprendre à survivre. Mais survivre ne veut pas dire vivre le plus longtemps possible au détriment de qui nous sommes réellement. Survivre veut dire préserver les énergies que nous avons, que ça soit les énergies mentales, émotionnelles et autres.

Survivre pour les animaux, est synonyme d’adaptation, alors que pour l’homme la survie est spirituelle. Nous savons tous que nous allons mourir autant que les autres animaux, mais nous cherchons à ce que notre survie soit plus importante qu’eux car nous le pouvons, et eux ne le peuvent pas. C’est un fait statique immortel, éternel, universel. Seul l’homme peut réfléchir et améliorer ses conditions mentales, car il a le corps, il a l’outil, et il a la vista pour le faire, et il a l’énergie intellectuelle qui permet de faire ça.

La mémoire n’est pas physique. La mémoire est un corps, et ce corps est en orbite autour de nous, et ce qui nous empêche d’accéder notre mémoire, c’est l’activité émotionnelle. (Du moins pour moi), donc si vous avez tous des problèmes cardiaques, des problèmes dans le foie, ou des problèmes à l’estomac, c’est que vous n’êtes pas au contrôle de vos émotions!

Maintenant, comment être au contrôle des émotions? Pour être au commande de nos émotions il faut tout d’abord être honnête avec soi même, et ne pas chercher à rejeter la faute aux autres quand on a fait quelque chose de mal. Inévitablement on va tous faire quelque chose de mal dans la vie car on est là pour ça, et le but est de comprendre pourquoi on l’a fait, et de ne plus jamais le refaire, et si vous y arrivez vous pourrez dire, « j’ai évolué », « j’ai changé », « mon ancien ego est MORT » et « je suis différent maintenant ».

Une des techniques que j’emploie pour contrôler les émotions, est d’épuiser le stock émotionnel, c’est à dire que quand vous ressentez quelque chose qui vous blesse, parce que vous pensez à ci ou ça, ou parce que vous voyez ci ou ça dans l’environnement, ou parce que vous entendez ci ou ça autour de vous, le but est de faire comme les bouddhistes, de se mettre à côté d’une cloche et de la faire sonner des heures jusqu’à ce que vous n’entendiez plus rien! N’importe qui de normal deviendrait fou, mais si vous avez pour but d’améliorer votre nature, je vous conseil de faire ça.

Et au final la mémoire reviendra, vous entendrez le sons des cloches qui vous dérangeaient tellement auparavant, mais ça ne vous fera plus mal, et cela fera finalement parti de votre inconscient, et vous y penserez sans même vous en rendre compte, et ça ne vous fera plus rien au niveau des émotions. Vous avez le choix: Soit vous affrontez ce qui vous blesse jusqu’à ce que ça ne vous blesse plus. Soit vous vous détachez de ce qui vous blesse en ne vous laissant pas le temps de mémoriser ces choses qui vous blessent, c’est à dire avoir toutes sortes d’activités variées.

Voila vos solutions pour ce qui est des émotions. Je cherche la vérité sur qui nous sommes, et je ne m’arrêterais pas, je peux pas tout sortir d’un seul coup tout ce que je sais, c’est impossible.

La mort n’est pas la fin de tout

Lundi 25 mai 2009

La mort n’est pas la fin de tout

Il est très difficile d’analyser la situation mondiale pour plusieurs raisons: certaines informations sont occultes (c’est à dire cachées), il y a énormément de propagandes, cependant la propagande ne devrait pas être associé au mensonge, car la propagande veut dire utiliser certaines informations réelles, factuelles, puis les arranger d’une manière qui fait qu’on arrive à une certaine opinion, la propagande est en fait une forme de panneau qui dirige la pensée des gens vers une certaine route ou direction; puis il y a toute sorte de désinformations et mensonges, et dissimulations d’informations où dissimulations de livres qui valent la peine d’être lu et connu par le grand public. Il y a aussi les sbires qui vous donnent pas envie d’apprendre et de vouloir lire les grands sages de la planète, car quand vous voyez dans quelle genre de confusion ils sont, il vaut mieux ne pas entreprendre à lire et à faire le même parcourt qu’eux. Aussi, si vous n’êtes pas en phase avec ce genre de sujet je vous suggère de le quitter le plus vite possible car les conséquences sont lourdes. Une fois dedans il n’y a aucune sortie possible, la seule sortie est la mort physique.

Il y a tellement à faire et tellement à investiguer que ça pourrait donner mal à la tête à tous les jeunes qui débarquent dans ce monde! Vous êtes là pour vous relaxer déjà. Relaxez vous, ce monde n’est pas fatal, vous n’êtes pas là qu’une seule fois, mais voila une méga opportunité pour faire avancer les choses extérieures et vos choses intérieures. Pourquoi c’est important que de s’améliorer? Supposons que la vie est « fait ce que tu veux peu importe les conséquences », alors toutes les expériences que nous avons accumulé, les informations que nous avons structuré, les choses que nous avons mangé et digéré, n’ont servi à rien, hors nous voyons tout autour de nous le simple principe de survie, les choses survivent pour expérimenter ce monde sous différentes formes et apparences, et la loi ne stipule pas que les justes et les injustes sont traités de la même manière, ce serait profondément injuste et autant disparaitre maintenant.

La mort ne veut pas dire extinction, actuellement rien ne peut mourir, ça veut simplement dire que le corps n’est plus approprié pour le développement de la vie à l’intérieur du corps. Le corps n’est qu’un véhicule, on passe d’un véhicule à un autre et on évolue à l’intérieur du véhicule, nous ne sommes actuellement pas le véhicule, mais le véhicule est le moyen d’expression de la forme de vie qui existe à l’intérieur de celui-ci. Le corps est une ombre, c’est cette chose qui déclenche les conflits, la jalousie, et toutes sortes d’irrationalités qui font de la société humaine une calamité, car les gens ne cherchent pas à évoluer et à se relaxer. Le but est de prendre du recul par rapport à la vie et à ses conséquences inévitables.

Voyez ce monde comme une sorte de jeu divin. Vous êtes là et vous êtes dans un corps, et vous n’avez qu’une seule vie. Effectivement vous ne pourrez jamais ré utiliser ce corps, et si par chance vous reveniez dans un corps similaire à celui que vous avez précedemment utilisé, vous ne seriez pas la même personne. Car assumons que nous sommes finalement les gens que nous rencontrons, les choses que nous expérimentons, les circonstances que nous subissons, les conditions que nous endurons, et la nourriture que nous mangeons etc… Assumons une seconde que nous sommes ces choses; Effectivement vous allez disparaitre, et tout cela n’est pas reproduisible, pour la simple raison que vos parents ne seront pas les mêmes la prochaine fois, que le pays dans lequel vous êtes peut soudainement disparaitre, les religions peuvent changer, des races peuvent disparaitre, le monde et les créatures peuvent évoluer, le climat peut changer, et nous savons que tout est en mouvement constant, dans un sens tout meurt constamment, tout change constamment. Les corps changent mais les énergies demeurent.

Voyez le téléphone par exemple, nous pouvons communiquer tous ensemble grâce à des cablâges perfectionnés tous reliés à des routeurs et autres choses de la sorte, mais le moment où vous enlevez l’énergie, alors le corps ou le téléphone devient obsolète. Nous voyons tout autour de nous de l’énergie qui se manifeste constamment sous différentes apparences. Cette énergie est la seule chose qui existe et qui existera pour toujours, votre corps n’est que le téléphone ou le véhicule de l’énergie pour communiquer et expérimenter et jouer en fait, car c’est une forme de jeu. Ce monde fonctionne en sept, il y a sept couleurs, sept lois, sept pêchés, sept chakras, etc, et ces choses sont expérimentables seulement par les sens de perception objectifs de l’homme. L’univers est bien plus compliqué que tout cela. N’oubliez jamais que ce monde est le produit de quelque chose, ce n’est pas la seule chose qui existe.

Ce que vous observez n’est en fait que des corps en activité, vous ne voyez pas l’énergie (à moins que vous ne soyez clairvoyant ou en trance) dans les corps, mais vous voyez que les corps ont une certaine activité. Le simple fait de bouger, de taper sur le clavier, veut dire que nous utilisons une énergie qui provient de quelque part, mais ce quelque part n’est pas immédiatement reconnaissable par les sens de perceptions tels que nous les expérimentons quotidiennement. Donc ne vous attendez pas à voir la vérité objectivement, vous devez la voir subjectivement, c’est à dire, vous devez utiliser les outils que la nature vous a doté, votre esprit, votre mémoire, votre intuition, et votre raison et plein d’autres. Vous êtes une miniature du mental de l’univers, vous êtes là pour utiliser ces facultés et penser par vous même et interpréter l’existence telle que nous la voyons objectivement.

La vue est le sens le plus puissant que nous avons, car nos yeux agissent un peu comme des lasers qui pénètrent à l’intérieur des corps, nous voyons l’attitude et le comportement des gens sur le moment mais nous n’avons aucun moyen de pouvoir expliquer rationnellement pourquoi cet individu agit de telle manière ou pourquoi telle et telle société adopte telle et telle lois, comportements, attitudes, politiques. La région géographique joue pour beaucoup. Certaines religions peuvent seulement être développées à certains endroits de la planète, vous ne pouvez pas développer le bouddhisme en europe et vous ne pouvez pas développer le christianisme en Inde, car c’est climatique et régionnal.

La vue, d’un point de vu hermétique, permet la reconnaissance immédiate de choses autour de nous. Vous devez interpréter ce que vous voyez et vous devez chercher la raison de l’existence des choses, toutes les choses, mentales, émotionnelles, psychologiques, etc… Vous devez jouer, vous êtes un humain ou une humaine et vous avez ces magnifiques facultés que de pouvoir analyser le monde autour de vous.

Je sais que tout cela est nouveau pour pas mal d’entre vous, mais le karma est absolument fascinant et la réincarnation aussi, actuellement c’est la seule solution que je peux donner au mystère de la vie, car pourquoi la vie existerait si c’était pour simplement disparaitre à tout jamais, pas DORMIR, disparaitre. Rien ne disparait, tout se transforme comme dirait la science, et la transformation scientifique peut être comparée à la réincarnation philosophique, car les deux sont identiques. La transformation matérialiste implique un changement de la forme et de la matière, c’est ce que la science clâme. Mais la science est simplement intéressée dans l’investigation des effets, pas de la cause. La science déclare que rien n’est à la source de tout car la science est frustrée à l’idée qu’il y ait quelque chose à la racine de tout ce qui existe. Mais les formes, les couleurs, les lois, toutes ces choses ont existé avant même que le monde n’existe, ce monde est le produit de quelque chose, ce monde est l’effet visible d’une cause invisible, par conséquent la science peut très certainement nous apprendre beaucoup de choses, mais elle ne donnera pas la réponse à tout, car actuellement en ce début du XXIème siècle la science est non-éthique, irresponsable, athéiste, et un scientifique sans éthiques et intégrités est bien plus dangereux qu’un fanatique religieux qui croit actuellement en quelque chose qui est la racine et la source de tout ce qui existe.

Je préfère largement les fables du coran et de la bible, que l’athéisme et la science moderne. Il y a une cause invisible, et cette cause peut être scientifiquement approchée, mais seule l’intuition de l’homme a amené vers la science telle que nous la connaissons, et l’intuition est la source de la philosophie humaine. De l’observation vient l’expérience, de l’expérience vient l’intuition, de l’intuition vient les hypothèses, théories, et idées subjectives et abstraites, de ces idées viennent les expérimentations, et à partir de tout cela vient seulement la science. La science est en fait le résultat d’un processus très vieux, et elle n’est pas ultime, la science est en fait un outil philosophique qui permet l’étude des effets afin de découvrir la cause de l’existence des choses telles que nous les expérimentons.

Tout pour dire que la science a un sérieux problème à dire que Dieu n’existe pas, car si Dieu n’existait pas, s’il n’y a aucun processus intellectuel et mental dans l’espace, alors d’où vient notre esprit? Qui a créé le septenaire? D’où viennent tous ces magnifiques outils de raisonnement et de logique dont l’homme aime tellement se vanter? Si une créature mentale spatiale n’existait pas nous n’existerions tout bonnement pas! Et ça la science n’a jamais été capable de prouver le contraire. Plutôt la science a rejeter de telles choses car il est plus facile de dire que c’est faux plutôt que d’investiguer quelque chose de totalement différent de tout ce qu’on a pu apprendre jusque là. Nous sommes la miniature de quelque chose, et sans l’original nous n’existerions pas. Cela veut dire beaucoup de choses. Nous sommes secondaires, notre esprit est secondaire, nous sommes le produit d’un intellect invisible. La religion est actuellement une tentative d’expliquer quel est le pouvoir à la racine de tout ce qui existe. La religion est une manière de vivre basée sur les philosophies et contemplations humaines depuis des milliers d’années.

Nous sommes des interpréteurs mentaux et intellectuels, nous sommes là pour penser que vous le vouliez où non. Et que nous sommes le résultat de conditions, circonstances, de nos parents, de notre langue, religion, pays, emplacement dans l’espace, couleur du soleil et forme, et de l’emplacement des astres, du collectif, des convictions de la majorité, de la politique, de l’économie, de la frustration, de l’expérience etc, ne veut pas dire que nous n’avons pas le choix, nous pouvons être actuellement tout ce que nous voulons, mais cela est possible seulement à l’intérieur, pas à l’extérieur, c’est assez évident. Mais si nos convictions intérieures sont suffisamment bonnes et justes, et si nous n’essayons pas d’imposer à l’univers sa manière de voir les choses, vous verrez qu’il existe une force invisible autour de vous qui conspire pour votre développement interne, que vous soyiez conscient de tout cela ou pas, l’univers s’en fout, car l’univers a ses propres principes et sa propre éthique.

Je peux vous assurer que depuis que j’ai appris sur le nouvel ordre mondial j’ai vraiment cru que j’allais mourir, la souffrance était insoutenable, savoir toutes ces choses sur le monde, les complots, la bombe atomique, le new man etcrr, mais cette souffrance est bonne au final, car maintenant je peux parler de tout ça et je suis ok, et je veux écrire un livre et aider la jeune génération à comprendre ce bordel, et je peux vous assurer que tout cela n’est pas selon ma volonté, mais selon la volonté de la force invisible autour de nous, dont je suis l’employé depuis un long moment, mais je commence seulement maintenant à réaliser que ma volonté est en fait la volonté d’un archétype invisible à l’intérieur de moi. Cet archétype ne peut pas provenir de la génétique, ni des circonstances extérieures, ni des conditions, ni de mon pays, cette chose est en moi depuis le début et je me suis accroché à la protéger, et maintenant ça paye. Même si l’éducation, l’endoctrinement à certaines formes de conduites dans la société a été difficile (mais nécessaire), maintenant je peux finalement accomplir ce pourquoi j’existe, et vous aussi vous avez tous le même potentiel que moi, ni plus ni moins bien, vous êtes pareil mais vous ne le réalisez pas encore.

Vous êtes là pour vivre, vous êtes là pour expérimenter, vous êtes là pour fonctionner, c’est la raison majeure de votre existence. Pourquoi sommes-nous là pour fonctionner? Car c’est nécessaire! Tout ce qui existe est nécessaire! Il y a un plan dans l’espace qui n’est pas forcément évident pour l’esprit humain mais qui est infiniment simple. Je ne vais pas parler de quelque chose que je ne sais pas, mais je peux vous assurer que le plan est bon, et plein d’autres philosophes vous diront la même chose. Ce plan est essentiellement bon, et la chose au contrôle du monde n’est pas un despote, car nous pouvons agir selon la volonté de notre propré égo si nous le souhaitons, peu importe les conséquences mentales et émotionnelles. Nous sommes libre d’agir, mais l’univers est aussi libre de vous punir si vous allez trop loin dans votre égoïsme et votre manque de compréhension interne.

Si vous lisez ce message, ce n’est pas une coincidence, c’était voulu par la volonté divine qui se trouve en vous. Vous faites des efforts, vous confrontez toutes ces choses abstraites et confuses que l’humanité a la grande chance d’expérimenter temporairement, vous êtes les combattants de la vérité car vous la cherchez, vous ne cherchez pas à vous contenter de ce que vous savez, vous pouvez maintenant écouter toute sorte de chose avec la bonne attitude. Vous pouvez même regarder la télévision sans trop être affecté, et infecté. Vous avez changé et voila un morceau de la récompense pour tous les efforts que vous avez fournit. Tout cela est pour vous et votre développement intérieur, nous sommes tous là pour exprimer toutes ces choses REELLES à tous ceux qui peuvent écouter.

N’oubliez jamais que vous n’êtes pas éternel dans ce monde matérialiste, vous devez dés maintenant faire du mieux que vous pouvez pour faire passer ce message, vous devez réveiller vos frères humains et les inspirer à vouloir changer pour le mieux. Tout dépend de notre manière de percevoir la « mort », et de la logique derrière notre raisonnement et notre croyance à propos de la mort. La mort n’est pas la fin de tout, la mort est un changement, un changement de corps, pour rejouer à nouveau, jusqu’à ce qu’on passe au niveau suivant, un niveau supérieur de vie. Dans lequel peut être nous allons faire parti de la hiérarchie qui dirige l’évolution de choses dans l’univers physique. Nous sommes les joueurs, les testeurs, nous sommes dans un monde imparfait, dans un corps imparfait, avec un caractère et une personnalité imparfaite, le but du jeu est de rendre tout cela le plus parfait possible selon nos principes, croyances, et éthiques.

Voila pour aujourd’hui!

Le XXIème siècle, la renaissance de la philosophie et la fin du matérialisme

Dimanche 24 mai 2009

La fin de l’ère matérialiste

Le monde souffre de l’ignorance, et la sagesse est le seul remède. Ces mots de Bouddha veulent dire bien plus qu’on l’imagine. Les gens naissent ignorants et meurent ignorants, dans un monde bercé par l’ignorance, le chaos, la confusion, l’exploitation, la peur, l’incompréhension, la perversion et j’en passe. La sagesse est la seule sécurité possible dans un monde qui a des problèmes. Vous vivez dans ce monde, et vous ne savez pas pourquoi vous êtes là. Vous ne le savez pas car vous avez peur de poser la question, ou alors les réponses ne vous ont pas satisfaite, et comme vous ne savez pas où vous tourner pour apprendre la vérité, vous abdiquez, et vous êtes démoralisés par le chaos qui règne dans la société humaine.

Pythagore, Socrates, Platon, Aristote, Democritus, Plotinus, Lucifus, Saint Paul, Jacob Boehme, Paracelse, Faust, Saint Augustin, même Adam Weishaupt, sont tous de grands professeurs, sages, prophètes qui sont apparus dans ce monde pour éduquer et aider ceux qui doutent et ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe politiquement, physiquement, légalement, économiquement, mondialement et philosophiquement. Tous ces gens peuvent être lus, et étudiés, vous pouvez beaucoup apprendre d’eux. Ils racontent que nous vivons dans un monde dirigé par des lois, et ces lois sont immuables et éternelles.

Le monde physique et matérialiste que vous observez autour de vous est le résultat direct de l’activité éternelle des lois immortelles qui régulent et dirigent l’univers. L’univers est une créature, Platon a dit que l’univers est un animal, et il avait peut être tort de dire cela, car ce n’est pas qu’un animal, c’est un être conscient. Cette conscience… peut être qu’elle est le résultat des lois, ou peut être la source des lois, ou peut être qu’elle est co-éternelle avec les lois, nous ne le savons pas encore exactement.

La science ne s’intéresse pas à la cause de l’existence de l’univers, mais seulement à l’étude des effets des lois dans la nature et le monde visible de l’homme. La science est ce qui a causée beaucoup de misères dernièrement, elle a créé des milliards d’athées, des milliards de gens qui sont démoralisés, la science est partiellement responsable du chaos dans lequel nous sommes. Car cette science dont nous sommes tous si fier, détruit le monde. La science faillit à reconnaître les éthiques et intégrités dans la nature, car la nature est une éthique à elle seule. La nature est l’exemple suprème de la bonne application des lois inhérentes qui se trouvent dans l’univers.

Vous êtes dans ce monde pour vous améliorer, grandir. Ce monde n’est pas une cour de récréation, mais une école. C’est ici que vous apprenez la vie et pourquoi il faut avoir telle et telle conduite et attitude, car sinon il y a des conséquences. Comme le bouddhisme le raconte, rien ne meurt. On meurt car le corps devient faible et inadéquate pour véhiculer la conscience qui réside en lui, on passe d’un corps à un autre pour évoluer. Pour atteindre une certaine forme de conscience, une certaine sagesse, et une certaine connaissance.

Nous avons des outils magnifiques à l’intérieur de nous, nous avons la volonté, l’esprit, la mémoire, et les capacités physiques subtiles du corps humain. La nature ne vous a pas donné ces choses pour rien, elle nous a donné ces choses pour une raison. Nous sommes les potentiels maîtres de l’espace, nous sommes les dirigeants des royaumes et hiérarchies visibles et objectives de l’environnement, et que faisons-nous? Nous détruisons ce que nous devons protéger, car nous ne comprenons pas pourquoi tout ça existe en premier lieu, et remarquablement nous ne nous intéressons pas à savoir pourquoi tout ça existe; Pas parce que nous n’avons pas l’information, ni même parce que nous sommes fénéants, mais parce que nous trahissons notre esprit pour l’esprit des autres, nous suivons les convictions de la majorité et avons peur des « fait pas ci, fait pas ça », nous sommes conditionnés à vivre matérialistiquement dans une société qui doit faillir.

Vous n’avez pas à écouter les autres, vous n’avez même pas à faire ce qu’ils vous disent de faire, vous n’avez pas à vous conformer à ce que la société demande, à part que vous devez connaître les lois et modes de conduites qui rendent la vie meilleure pour tous. Le but n’est pas de faire tout ce que nous voulons, mais de faire ce qui est juste et moral. Vous êtes là pour un long moment et pas seulement cette vie. Car si il n’y a rien après la mort, la vie n’a absolument aucun sens. Et la vie a un sens, nous voyons autour de nous énormément d’énergie et de lois et de formes et d’apparences en action, si tout cela meurt, disparait totalement, alors l’existence n’a absolument aucun sens. Hors le monde a un sens, et ce monde est le résultat direct d’un être conscient, dont nous sommes la miniature mentale intellectuelle.

Les justes et les injustes, les virtueux et les vicieux, les cruels et les bons, ne sont pas traités pareils. Nous sommes tous à un stade de développement différent, et voila votre grande opportunité pour évoluer, pour apprendre pourquoi vous êtes là, et pour faire ce que vous seul pouvez faire. Il y a une raison pour votre existence, vous n’êtes pas un accident dans l’espace, et vous n’êtes pas en dehors de la volonté divine, vous êtes la pour une raison. Cette raison, vous seul pouvez la connaître. Certains d’entre nous sont là depuis un long moment, d’autres viennent juste d’arriver, mais d’où viennent-ils? D’où viennent toutes ces âmes et égos qui arrivent pendant un moment bref, et s’en vont ailleurs? Où vont-ils?

Ce monde comme je l’ai dis et comme plein de professeurs l’ont dit, est une école, vous venez ici pour apprendre et pour avoir des expériences. Il y a quelque chose en vous qui a toujours existé, et qui existera à jamais, et cette chose jusqu’à preuve du contraire vous appartient. Rien ne meurt, rien ne nait. Il n’y a que vie éternelle et un cycle nécessaire de réincarnation, qui avance éternellement dans l’infinité. L’univers est un grand être contemplatif introverti, il transcende sa propre création ou non création, et nous sommes ses employés. Vous n’êtes pas là pour faire ce que vous voulez faire, bien que vous pouvez faire tout ce que vous voulez, mais il y a des lois. La causalité ou le karma.

Ces lois existent car si elles n’existaient pas vous n’existeriez pas du tout. Tout grandit en rapport aux lois, tout existe en rapport aux lois, et l’univers n’est pas un despote car nous pouvons faire ce que nous voulons, mais il y a des conséquences. Ceux qui vivent par l’épée meurent par l’épée. Lisez l’histoire et voyez que pour chaque action il y a une réaction inévitable. L’histoire est peut être la source la plus importante que nous avons pour étudier ces lois. L’histoire est en fait une chronologie des erreurs de l’humanité, de chaos, guerres, pestes, et famines et conflits religieux en tous genres. L’histoire est l’exemple suprème du karma, l’histoire aussi se réincarne, ce que vous vivez aujourd’hui est du à cause de l’ignorance de nos ancêtres, qui comme nous aujourd’hui, ont passé leurs problèmes aux générations suivantes, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’on arrive à la bombe atomique.

L’homme pourrait faire plein de choses merveilleuses avec tout ce qu’il sait, mais il préfère faire des bombes. Les scientifiques ne se sentent même pas responsable de donner des équations ou des formules à des gens qui sont prêts à les utiliser pour détruire plutôt que créer. Mais il y a des conséquences inévitables à tout cela.

Bientôt arrivera la fin du matérialisme, la fin de notre obsession et dépendance dans les choses objectives et physiques que nos sens de perception nous balancent constamment. Voila l’heure de la révolution spirituelle, l’heure où les gens vont en avoir marre des guerres, marre des erreurs, marre des mensonges et marre de la confusion. L’humanité va bientôt devenir adulte, nous passons une période difficile, qui peut être comparée à l’adolescence plus qu’à l’enfance, car un enfant n’utiliserait jamais une bombe nucléaire contre son voisin ou sa famille. Mais un adolescent, émotionnellement et mentalement instable, car innocent ou ignorant c’est la même chose, peut bombarder un pays avec des bombes nucléaires.

Mais un adulte mature ne peut pas faire ce genre de chose. Nous arrivons dans la phase où l’humanité va devenir mature, et ceux qui ne pourront pas s’ajuster à ce qui arrivent mouront à cause de leur ignorance, à cause de leur vice, et à cause du fait qu’ils ont rien fait pour améliorer leurs conditions ou celles des autres. Ce qui se passe est vôtre faute et pas la faute de votre gouvernement. Ce qui se passe est à cause de vous car vous ne prenez pas vos responsabilités en main, vous les humains vous faites tout ce qui est possible pour éviter d’apprendre les bonnes leçons, pour éviter de vous enrichir par des expériences, pour éviter de comprendre et de réaliser des choses vraies et factuelles, vous ignorez la vérité et vous confinez dans la médiocrité collective qui tristement s’appelle le sens commun, hors le vrai sens commun n’est pas aussi mal foutu.

Vous êtes là pour apprendre, pas pour vous faire plaisir, mais bien sur vous avez le droit de vous faire plaisir, mais tout le temps se faire plaisir n’est pas sain, et amène aux punitions. L’individu qui prend de la drogue pour se sentir « high » quelques heures, sent qu’il est le maître du monde temporairement, tout ça pour redescendre jusqu’à la fin de sa vie. Cette génération qui prend de la drogue, de l’alcool et toutes sortes de produits, et qui fait des erreurs avec une bonne attitude, deviendra les futurs économistes, banquiers, syndics, politiciens, etc du futur. Vous ne voulez pas que cette génération gouverne le monde avec des narcotiques et de l’alcool. Vous ne voulez pas perdre tout ce que vous avez fait jusque là, vous ne voulez pas voir la fin du monde en direct à cause d’une génération pareille.

Il est encore temps de changer, temps de s’améliorer, vous devez faire le pas qui vous rapproche de la nature. Vous devez récupérer les vibrations et fréquences naturelles que le monde matérialiste vous a si lâchement enlevé. Vous devez voir un arbre et ressentir la beauté derrière l’idée de l’arbre. Vous devez vous reconnecter dans la réalité. Arrêtez tout de suite de croire qu’il n’y a rien après la mort, arrêtez de détruire ce monde qui ne vous a rien demandé. Il y a de l’espoir, la mort est quelque chose dont nous devons penser quotidiennement jusqu’à ce qu’on ait une réponse. Et la réponse est en deux: soit nous revenons au(x) créateur(s), soit nous continuons par nous même et nous incarnons à nouveau, la réincarnation est la base même du principe de l’évolution. C’est vous qui décidez de vos apparences dans le monde physique, vous n’êtes pas les victimes des circonstances, conditions, et choses que ce monde physique vous impose, vous acceptez que vous êtes les victimes, mais dans la réalité vous ne l’êtes pas. Vous êtes les acteurs de l’évolution, vous êtes les décideurs de la destinée de cette race, et la nature ne récompense pas les égoïstes et égotistes qui croient que la loi ne s’applique pas à eux, ou qu’ils peuvent surpasser la loi.

La nature a une manière subtile de gérer ce genre de phénomènes chez l’homme, beaucoup de gens ne s’en rendent même pas compte, mais il y a une loi en action, co-éternelle avec les éléments.

Ce siècle va changer l’humanité à jamais, c’est le grand renouveau de la philosophie. Bientôt nous allons atteindre ce pourquoi nous existons, tous ensemble, frères et soeurs, nous allons corriger nos erreurs, et allons dépenser nos énergies pour des causes justes, plutôt que des causes matérialistes et économiques. Dieu n’a pas de compte en banque et vous ne pouvez pas prendre votre argent avec vous dans l’autre monde, à quoi bon vouloir exploiter et accumuler des choses qui ne vous appartiendront jamais? N’avez vous toujours pas comprit, ce n’est pas un monde où il faut construire, c’est un monde où il faut grandir.

Le grand retour de la vérité sur terre, nous sommes là pour cette cause, 6 milliards de gens ont été appelé mais très peu répondent à l’appel. Dieu vous aime et il ne vous ignore pas, mais vous l’ignorez, mais à n’importe quel moment quand vous êtes prêt à reconnaître ces vérités, Dieu sera toujours là pour vous aider, mais vous devez faire le premier pas. Ce n’est pas à lui de faire votre travail à votre place, vous existez pour faire quelque chose. Vous devez vivre aussi, vous ne devez pas passer votre vie à essayer de vous corriger. Vous devez construire des choses en vous, mais construire dans le sens, réaliser les principes et éthiques qui se trouvent dans l’univers, la nature et l’homme. Construire à l’extérieur est inutile, à part bien sur pour accomoder et rendre la survie plus facile et utile.

La construction est à l’intérieur, pas à l’extérieur. Tout cela est subtile nous le savons. Maintenant à vous de vous réveiller et de comprendre et de faire des efforts. Personne ne pourra jamais vous faire comprendre tout cela à votre place. A vous maintenant, faites quelque chose de beau. Vous avez le potentiel.

Deuxième tentative d’expliquer l’homme psychologiquement et logiquement (Suite)

Lundi 27 avril 2009

Tentative (Suite)

Lire la première partie sinon vous allez avoir du mal à comprendre ce qui se passe ici, « Parti 1″, donc on parlait du fonctionnement de l’individu.

On a commencé à décrire ce qu’est l’Âme, l’égo, l’Esprit, l’Inconscient, mais il reste tout un paquet d’autres morceaux dont on ne doute pas lexistence. Avant toute chose, ce « puzzle » est une tentative d’expliquer le Soi.

Parlons donc du Soi! Le Soi est une composition, c’est notre nous total et non pas l’idée de qui nous sommes. Le Soi est la totalité de qui nous sommes, c’est en fait le résultat du « puzzle » en question. Le Puzzle est le Soi, et le but du jeu est de découvrir le Soi, en analysant les divers morceaux qui composent la psyché de l’homme et des autres créatures. Car c’est ce que doit faire l’homme tout d’abord, il doit d’abord savoir qui il est, il doit savoir ce qu’est le Soi. Mais l’homme seul ne peut pas avoir la réponse, il doit tourner son regard vers l’histoire, vers le présent, vers les étoiles et vers la terre, il doit tout observer car tout est la réponse, plein de petits morceaux de réponse partout. Et il y a toutes les réponses sur cette planète, qui sont bien évidemment éparpillées pour notre plus grand bonheur, et peut être le but est de tous nous unifier (par nous même, selon notre volonté) pour partager tout ce qu’on croit dans le fond, tout ce qu’on sait, le faire librement sans jamais avoir peur d’être blessé par les convictions des autres, et leurs manières de vouloir toujours avoir raison.

Il faut devenir plus civilisé. Mais ok, le Soi est la quête. Le but est de savoir comment est composé le Soi, pourquoi il y a le Soi, et pourquoi sommes-nous tous des individus séparés, pourquoi sommes-nous des entités individuelles. Car j’assume, et j’ai peut être tort, que la création, Dieu, ou le Démiurge, ou peu importe quoi ou qui est à la source de l’existence du monde, je suis persuadé que cette chose peut faire tout ce qu’elle veut, alors pourquoi a-t-elle fait un monde pareil plus qu’un autre?

Car quelque chose a bien décidé de la forme des choses, du monde, de ses lois. Je suis persuadé que les choix ont été fait collectivement, mais on peut croire en une entité qui dirige et qui a tout créée, et qu’elle est la source de tout ce qui existe, de notre Soi et des autres Soi. Pour moi, le monde est gouverné collectivement, qu’en fait le chef du monde, n’est pas forcément le créateur, nous sommes les créateurs, et c’est peut être de là qu’est partie la théorie que nous créons le monde. Mais « Nous » ici, veut dire toutes les formes d’énergies qui existent, minérales, végétales, animales, etc… N’importe quoi qui est dans un corps peu importe sa substance ou sa forme, toutes ces énergies créent, et Dieu ne créé pas en fait. Il faut vraiment comprendre ce concept que Dieu ne créé pas, ça ne veut pas dire qu’il ne fait rien, mais ma conviction est que nous sommes ceux qui ont créé tout ce qui existe dans ce monde.

Pour expliquer ma pensée, je vais le faire le plus grossièrement possible et le moins spirituellement possible, et d’une manière très objective, mais vous créez le monde, car vous appartenez à des groupes, ces groupes sont des archétypes, des idéaux de devenir quelque chose de mieux, et vous appartenez à un des milliards de groupes qui existent dans l’espace. Les félins sont des groupes, les mamiphères, les reptiles, toutes ces choses sont des groupes, et à l’intérieur de ces groupes se trouvent d’autres groupes. Les espèces, ou les races, et nous appartenons tous à des groupes et c’est un fait. Vous n’êtes pas séparé du monde et vous n’êtes pas hors de tout ce qui existe. Vous devez vivre dans la réalité.

La réalité est que vous faites partis de tellement de groupes, sauf que tous ces groupes ont la même racine. Même vous, l’individu que vous croyez être, à l’intérieur de vous se trouve plusieurs groupes (les cellules, les organes, etc), et vous êtes aussi une composition de groupes d’individus, qui existent à d’autres degrés d’existence, et en fait l’indivdiu est une composition d’individu, tout comme l’humanité est une composition d’individu, et la terre est une composition d’individu, et le système solaire aussi, et la galaxie aussi et l’univers aussi, et etc…

Tout n’est pas unique, tout est composé. C’est très difficile d’imaginer une chose pareille même si on sait que c’est vrai (je plains sincèrement ceux qui sont arrivés à la conclusion que nous ne sommes pas un seul bloc, mais une composition de minuscules blocs invisibles, parce qu’à leur époque ce genre de pensée était vraiment très au delà de la pensée contemporaine, et surtout que c’est une réalisation très difficile à digérer ), il est difficile de voir ce qui se passe dans notre corps comme il est dur de voir ce qui se passe au delà, simplement parce que nous sommes en charge du groupe qui s’appelle « Humanité » à l’heure actuelle, et ce n’est ni bien ni mal, c’est juste la réalité actuelle, et tout change tout le temps, et nous expérimentons l’humanité et rien d’autre. Nous nous occupons de Adam Kadmon qui est toute l’humanité, tous les individus qui existent physiquement ou métaphysiquement font partis d’un groupe, et nous sommes tous des atomes de Adam Kadmon, qui est l’archétype de l’humanité, la seule chose qui existe dans le fond si on parle d’humains. Tous les humains sont éphémères car ils sont différentes manifestations de cet archétype, Adam, ou peu importe son nom, et nous sommes des morceaux uniques de cette entité.

Sauf que ça va beaucoup plus loin qu’on ne l’imagine. En étudiant les doctrines de la réincarnation, je suis arrivé à la conclusion qu’en fait, Adam Kadmon change perpétuellement, et que chaque êtres humains ne sont pas Adam Kadmon même. Comment expliquer, en fait le corps que vous voyez, les humains que vous voyez, ne sont que des tentatives, des corrections, pas le produit final. Donc, les humains que vous voyez, y comprit vous, ne composent pas l’humanité, mais la chose qui anime les corps que vous voyez, est l’humanité même, pas l’humain biologique, mais la chose qui dirige l’humain biologique, c’est ça l’humanité. En fait, scientifiquement, l’humanité n’est pas biologique, mais la forme que l’humanité emprunte est biologique et nécessaire. Je parle du CORPS que vous avez.

L’humanité est bien sur le corps qu’elle emprunte à un certain niveau, mais ce n’est qu’un véhicule pour l’humanité, un véhicule qui peut disparaitre, changer, ou muter, ou autre. Donc en gros, simplement, l’humanité, nous, a fait en sorte que le corps que nous utilisons soit adapté à la forme d’énergie que nous avons, et que notre forme d’énergie est particulièrement habituée à ce corps pour l’instant. Qu’en fait les corps que vous avez expérimentés ne sont pas vous, mais les véhicules d’expression de l’humanité, donc vos véhicules d’expression. Cependant ces véhicules peuvent disparaitre, et donc cela ne veut pas dire qu’on disparait, mais il faudra trouver ou améliorer d’autres véhicules.

Donc en fait, tout ce qui existe n’est que véhicule pour formes d’énergies. Et ce qui existe n’est PAS l’énergie même, mais le véhicule de l’énergie. Le corps ne produit pas l’énergie de notre existence, mais c’est l’inverse, que l’énergie produit le Corps, et le corps permet l’expérimentation d’une forme d’énergie. Pas forcément l’énergie qui a créée le corps, ce n’est pas forcément elle qui expérimente le corps, mais peut être une « nouvelle » énergie, de la nouveauté, peut être une énergie utilise ce monde pour conditionner une autre forme d’énergie nouvelle qui est nous. Nous utilisons les corps qui sont mis à disposition, mais nous ne sommes pas les corps.

Vous savez tous que, rien ne se perd tout se transforme, mais la transformation ne veut pas dire disparition, ou extinction, ou même fin. La transformation de l’eau fait qu’elle change d’état, mais elle redevient toujours la même chose, et elle change d’état a nouveau. C’est comme un cercle, et chaque morceaux du cercle nous influencent différemment. Mais inévitablement on revient toujours au même endroit qu’avant, on fait le tour du cercle, sauf qu’on ne sait pas la longueur du cercle, et on ne sait pas le cycle en question. On cherche toujours à savoir comment fonctionne l’évolution et pourquoi il y a la naissance et la mort.

Aussi, nous ne sommes pas bloqués à jamais dans ce cercle. Nous savons que le facteur temps, fait que rien n’est éternel, tout change, et nous avec. Ce que vous étiez au début de la création n’a rien à voir avec ce que vous êtes maintenant. Le but n’est pas de redevenir ce qu’on était avant, ou même de rester à jamais qui nous sommes maintenant, le but est d’être tout ce qu’on veut être, car c’est notre opportunité. C’est une sacré opportunité que de faire une chose pareille, vous vous en rendez compte j’espère?

Donc, tout pour dire dans le fond, que nous sommes tous une forme d’énergie qui se spécialise, et pour qu’elle se spécialise elle doit vivre plusieurs fois les mêmes expériences, ça va de soi. Donc c’est nous, les béta testeurs, les courageux dans l’histoire. Nous venons ici, pour essayer, pour aider, pour améliorer les choses, pour rendre la vie plus facile. Mais c’est un cycle, tout ceux qui sont « mort » attendent de revenir ici, et tout ceux qui vivent appréhendent l’au delà et les gens peuvent être très négatif au sujet de la mort, et qu’on soit d’un côté ou de l’autre, l’appréhension est grande j’imagine, naître et mourir ne sont pas des choses faciles, mais c’est nécessaire. Jusqu’à ce qu’on ait surpassé la peur, et l’appréhension, et autres choses de la sorte, jusqu’à ce qu’on comprenne le sens de tout ça, consciemment, en étant vivant, pas dans l’au delà.

Car j’assume que dans l’au delà il y a une forme d’internet, mais cet internet ne tue pas la diversité, ni l’individu, c’est comme maintenant quand vous visitez un site web, il est impossible pour nous de savoir comment certains individus sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui, que ça soit dans ce monde ou dans l’autre. Donc il est impossible de s’associer avec eux d’une façon permanente, nous sommes individuels et il faut réellement l’accepter comme un fait. Il n’existe aucune « Rapture », réunification, pour l’instant, nous sommes tous unifiés avec l’humanité, pas avec Dieu. Car Dieu est au delà de tout ce qui se passe ici, Dieu est la même chose depuis le début, totalement inchangeable, certainement, c’est ma conviction depuis un certain moment.

MAIS. Encore une fois on s’égare, donc notre tentative ici est d’expliquer l’homme, le Soi, mais le Soi est une chose bien plus complète qu’on l’imagine. C’est tout ce qu’on expérimente, ce qu’on ressent, qu’on l’oublie ou pas. Voila pourquoi c’est pas facile, car il y aura toujours des détails scientifiques, philosophiques, et religieux qui nous échapperont.

Donc le Soi est une composition. C’est une composition de plein de choses, et ces choses ne sont pas forcément évidentes pour nous. Je ne suis pas un expert de l’écriture, je suis jeune, je fais de mon mieux, donc ne me demandez pas l’impossible pour l’instant. J’aimerais pouvoir répondre à un maximum de ces questions, mais j’ai ma croyance, j’ai pas la solution, et ma croyance est pas la vôtre.

Vous êtes une composition de plein de choses. Et je vais devoir remettre l’explication à plus tard encore une fois malheureusement. Je sauve cet article, mais je recommencerais à expliquer la nature humaine une autre fois.

Deuxième tentative d’expliquer l’homme psychologiquement et logiquement

Dimanche 26 avril 2009

Deuxième tentative d’assembler et de structurer les morceaux psychologiques qui composent la psyché de l’homme pour découvrir le fonctionnement de son Esprit

Inutile de rappeler que ce n’est absolument pas facile à faire, mais je pense que j’ai le droit d’essayer, sans essayer, comment on peut être sur de notre compréhension et notre connaissance. Comment savoir si notre pensée est valide ou pas si on ne teste jamais, si on essaye jamais d’expliquer, si on cherche pas. Voila aussi un des aspects de la nature humaine, qu’il existe une minorité qui doute sur cette planète, comparée à la majorité, et cette minorité ne se satisfait pas des réponses scientifiques, et philosophiques et religieuses actuelles, en fait cette minorité cherche une réponse plus cohérente et facile à comprendre pour tous. Personnellement je suis très convaincu que la vérité est explicable même pour un animal, qu’en fait ce n’est pas fataliste, la vérité n’est pas seulement accessible à l’homme, elle est accessible à tout ce qui existe, et je crois sincèrement que ce sont nos expériences objectives qui nous aident à découvrir cette vérité.

Le langage n’est ni la manière ni l’outil avec lequel on expliquera la réalité. La réalité est quelque chose qui se vit, pas quelque chose qui s’explique. Il est impossible d’expliquer la réalité d’un autre pays, par exemple, quand vous voyagez, et que vous allez en Chine ou Venezuela ou Russie, ou autres charmants pays dans le genre, vous arrivez sur place, vous êtes émerveillés de toute l’activité qui se passe dans le pays, des différences de cultures, d’attitudes, de comportements, et vous voulez bien sur communiquer tout ça à ceux qui sont restés dans votre bon vieux pays natal. Donc vous les appelez et vous leur racontez que c’est fantastique il y a des motos partout, les gens sont cool ou autre, et que c’est extraordinaire et vous êtes surexcités en leur racontant tout ça, et eux ne comprennent pas, ils ne peuvent pas comprendre. Pour la simple raison que vous voyagez et pas eux. Donc il est impossible de communiquer une expérience par le langage, ou alors il faut être un excellent orateur et avoir des capacités intellectuelles vraiment hors normes, et tout le monde n’est pas comme ça.

Le langage est très important pour les psy, car pour eux c’est la base même de l’éducation, et les psy sont convaincus que l’éducation a beaucoup à voir pour certains problèmes du comportement chez certaines personnes. Le langage est juste la manière de communiquer et d’exprimer des choses basiques que l’homme peut expérimenter en commun. Pour expliquer le monde spirituel de l’homme avec le langage il faudrait des définitions plus poussées, beaucoup plus de mots, et de verbes, et de nuances, et il faudrait que tout le monde sache où se trouve ces nuances là dans leur Esprit, pour qu’ils comprennent, pour ensuite qu’ils adoptent les nouveaux mots ou autres concepts.

Qu’en fait notre langage actuel, est peut être la clé pour exprimer la vérité ça c’est clair, mais le langage ne permettra jamais à l’homme d’expliquer ce qu’il croit être la réalité, car sa sensation, sa croyance, est si tellement éloignée de celles des autres, que les autres ne peuvent pas comprendre nos motivations et idéaux. Que vous, vous voyagez là, et eux voyagent ici, et quand vous parlez de vos expériences mutuellement, l’autre vous emmerde, et vous emmerdez l’autre, car ni l’un ni l’autre ne peut comprendre les sensations d’une certaine expérience que vous avez vécus, simplement parce que l’autre ne l’a pas vécu. Généralement l’homme est déçu et blessé de voir que les autres ne comprennent pas, mais c’est comme ça pour nous aussi, combien de fois des gens nous ont parlé et on a rien comprit et on les a ignoré, alors qu’ils avaient énormément de choses à dire. Mais parce qu’on fait aucun effort, parce qu’on se renseigne pas, parce que notre observation intérieure de la réalité objective extérieure n’est pas suffisamment développée, alors les histoires et aventures des autres nous emmerde! Car on fait aucun effort pour comprendre des choses simples, rien que le fait, admettre que cet individu qui nous raconte son expérience, revient de quelque part, et donc il faut porter attention à ce qu’il dit et toujours se dire qu’il faut écouter car nous on a pas voyagé mais lui oui, donc il a beaucoup à dire, et nous peu à dire, et c’est un fait.

Donc quelqu’un qui expérimente la réalité ou la vérité, généralement ça ne se fait pas par accident, mais je pense après de longues heures de méditations de réflexions, et avec du temps, et des années de patience, on peut en expérimenter un bout; La réalité est incommunicable par le langage, c’est quelque chose que vous devez expérimenter. Vous ne pourrez jamais communiquer intégralement à 100% les sensations ressenties lors d’une de vos expériences intérieurse invisibles aux autres, mais vous pouvez leur donner une ombre, un morceau, un bout de celle-ci.

C’est comme ça tout le temps avec moi par exemple, pour tous ceux qui ont lu le site et qui me connaissent un peu, j’étais quelqu’un de très très impulsif, partiellement à cause du fait fataliste qu’il est impossible de communiquer notre niveau de compréhension aux autres. Et que les autres nous traitent d’une manière qui n’est pas adéquate avec qui nous sommes. Et que si on cherche à totalement faire comprendre quelque chose à quelqu’un, on devient névrosé, parce qu’il est impossible de faire comprendre quelque chose pour quelqu’un à sa place.

Et si je peux approfondir, je peux dire que cette impulsivité, était largement basée sur l’ignorance, dans un sens car, une simple petite récapitulation peut tout faire rentrer dans l’ordre. Le simple fait de savoir, que personne ne peut comprendre personne à 100%, et que personne ne sera jamais compris totalement, et qu’il ne faut pas attendre des autres qu’ils nous comprennent totalement, car si vous attendez cela c’est attendre l’impossible. Aussi les gens pourraient mieux comprendre les autres, ça c’est clair, mais ils ne pourront jamais totalement comprendre les autres. C’est une bataille de nuances fantastique.

Donc être énervé parce que les autres ne nous comprennent pas, est définitivement humain, et ce n’est pas une erreur ni même un bug, mais c’est essentiel, c’est une étape dans la vie d’un homme ou d’une femme. Car la première leçon est simple, à part les besoins naturels, les autres ne peuvent pas comprendre ce dont vous avez réellement besoin. Et même si Einstein de baladait dans une rue au Pakistan les gens ne pourraient pas une seconde imaginer de quoi Einstein a besoin pour satisfaire son Esprit ou son Âme. Donc même si l’exemple est extrème, il est impossible de savoir ce que les autres ont besoin pour leur Esprit, et il est impossible de savoir totalement ce qui se passe dans l’Esprit de quelqu’un, à moins de faire une psychanalise et d’étudier des heures avec le patient, et de chercher et de fouiller et de comprendre le plus honnêtement possible le patient, comme si on cherchait à se comprendre soi même, franchement il est très difficile de comprendre totalement ce qui se passe dans l’Esprit des gens.

Et il est encore plus difficile de savoir ce qui se passe dans les Esprits de la minorité. A l’heure actuelle il est très simple de savoir ce qu’il y a dans les Esprits de la majorité: corruption, ambitions, désirs, égoïsme, mais dans l’Esprit d’un homme libre, ou même d’un ignorant tout frais tout neuf, qu’est ce qui peut se passer. Qu’est ce qui se passe dans l’Esprit de tous les gens qu’on rencontre? Sur quoi les gens se basent pour avoir des motivations, pour avoir des plaisirs? Quelles genres de récompenses les gens recherchent! Qu’est ce que veulent les gens dans le fond, mis à part le fait qu’ils veulent de l’argent et la sécurité, l’isolement et la paix, dans le fond qu’est ce qu’ils veulent? Comment est-ce que les gens perçoivent leurs survies?

De toute façon votre Job n’est pas de savoir tout ça dans le fond. Dans le fond ce que vous devez chercher, c’est ce dont VOUS, vous avez besoin. Il faut réfléchir à ce que vous voulez, il faut imaginer ce que vous voulez devenir, et il faut l’atteindre le mieux possible et le plus lentement possible car aucun changement brutal n’est définitif, donc prenez votre temps. Vous devez savoir ce qu’il faut pour votre Esprit. Par exemple, la musique, je ne peux pas vivre sans musique, mon Esprit a définitivement besoin de musique, je pourrais vivre sans mais je me sentirais mal, notre Esprit est drogué à un certain niveau. L’air, la nourriture, l’eau, ce sont des drogues pour votre corps, mais l’Esprit a besoin de se droguer aussi, car sans ça on arrive à aucune compréhension, sans l’art, sans la musique, il n’y aurait rien pour satisfaire notre Âme. Ce sont des drogues pour l’Âme, et vous avez désespéremment besoin de ces drogues, et la plupart du temps il faut se fabriquer ses drogues soi même. Il ne faut pas compter sur les autres pour vous amener ce dont vous avez besoin.

Pour moi Internet est une drogue pour mon Esprit, dans un sens, mais je peux très bien m’en passer, car Internet est juste une connexion de tout ce qui existe, le jour ou Internet disparait, ça ne veut pas dire que l’information disparait, dans le fond Internet est un drogue car c’est rapide, on est pas obligé de prendre une douche, de s’habiller, et de décoller pour allé à une bibliothèque, ou un musée en particulier, tout est là disponible sur internet, et vous pouvez apprécier les merveilles du monde avec une attitude de pouilleux, tout cela chez vous, avec votre ordinateur. Je trouve ça énorme.

Donc ok! On s’égare on s’égare, ce qu’on va essayer de faire est simple, on va prendre tous les termes psychologiques, conscience, égo, inconscient, subconscient, etc, je vais faire un dessin de comment je vois la chose, je vais expliquer pourquoi je vois la chose ainsi, et vous me donnez vos opinions et autres. Je ne suis pas un expert mais j’adore réfléchir à comment fonctionne l’homme et pas forcément le cerveau, car on vit mieux en sachant cela, tout devient compréhensible, et donc c’est mieux que de ne pas savoir ce qui se passe, je préfère largement être au courant à ma manière de comment fonctionne l’homme, plutôt que de ne rien savoir et dire Amen à chaque fois que j’entends de la bouillie psychologique sur le comment et pourquoi l’homme est comme ça. Aussi la psychologie est divisée en différents centres d’études et de recherches, et je ne suis pas entièrement d’accord avec la pensée moderne des psychologues, loin de là, mais il ne faut pas négliger les efforts qui ont été fournis pour aboutir aux formes de théories psychologiques qu’on a la chance d’apprécier aujourd’hui en quelques clics.

L’homme, où se situe-t-il?

01

02

03

04

Logiquement c’est intuitif et vous devriez comprendre la séquence du dessus, il faudrait faire un graphique bien plus complet et large pour que vous ayez l’image totale de la hiérarchie qui a permit notre « Existence ».

Les deux premiers logos sont l’énergie et la matière, le ciel et la terre, le spirituel et le matériel, cette fameuse dualité. Il y a aussi la théorie comme quoi la matière serait une forme d’énergie, alors là la dualité est différente, ce serait une dualité entre deux types d’énergies. Une énergie qui est intelligente et une énergie qui ne l’est pas. Ces deux énergies fusionnées donnent naissance à l’Esprit du monde, au Démiurge.

Ce Démiurge crée le monde selon les principes des deux premiers logos. Le but du monde peut être, le but de l’Esprit du monde, est peut être la victoire de la vie sur la matière n’importe où. Peut être le but du jeu pour le Démiurge est d’utiliser l’énergie du père et de la mère pour en faire quelque chose, et ce quelque chose est le monde que vous observez, avec ses lois, ses éléments, ses principes.

D’un point de vu psychologique et philosophique, le Démiurge, le Monde, le Créateur, est en fait le fils de Dieu, et pas Dieu lui même. Et c’est là que c’est fascinant, Dieu ne crée pas. Quelque chose d’autre s’en occupe, pas Dieu lui même, mais le Démiurge. Le Démiurge est un sujet bien plus complexe qu’on ne l’imagine, car c’est l’opérateur, l’administrateur, le chef de ce monde.

A partir de ce Démiurge arrive donc la création, et dans cette création arrive tout ce qu’on connait déjà d’un point de vu matérialiste. Matérialistiquement parlant, notre existence dépend du temps, du lieu, et des choses. Donc n’importe quoi qui existe dans l’univers est plus ou moins selon cette hiérarchie, qu’il ne faut pas négliger: Univers > Galaxie > Amas d’Etoiles > Système Solaire > Planète > Forme de Vie > Individu. Ce que vous êtes en fait, vous saviez déjà combien vous étiez petit, mais en vous aussi se trouve tout un univers aussi complexe, et c’est ça qu’on va essayé de découvrir.

Il faut d’abord vous situer dans l’univers dans lequel vous vivez, il faut visualiser tout ça et reconnaître que c’est vrai, et que c’est la réalité, et qu’il faut donc penser par rapport à cela car ce sont les faits. Il y a une hiérarchie dans l’espace, et sans cette hiérarchie dualiste nous n’existerions pas. Vous êtes le produit du temps et de la patience, avant l’arrivée de l’humanité ou de n’importe quelle forme de vie animale, végétale, minérale, il y avait les géants, les planètes, les Titans, et ces choses sont vivantes et sans les planètes, les étoiles, il n’y aurait même pas les éléments pour faire la vie.

Voila la situation externe à l’heure actuelle si on peut dire.

Maintenant la situation sur Terre, est aussi hiérarchisée. Tout ce qui existe, existe grâce aux autres et par rapport aux autres, c’est une forme de symbiose, et c’est une seule vie manifestée à différents degrés, et sous différentes formes. Il n’y a qu’une seule Vie dans l’Espace. Dans cette Vie dirons-nous, déjà on a du mal à définir ce qu’est la Vie, mais on assume que la Vie est mouvement, et que les choses bougent d’elles mêmes ou pas, peu importe où il y a un mouvement il y a une forme d’intelligence, et la vie est intelligence on le reconnait. Donc théoriquement tout vie, mais comme on vit pas suffisamment longtemps on peut pas observer l’évolution de tout ça. Mais théoriquement tout est en vie. Mais la vie n’est pas forcément la Conscience même car on peut théoriser que certaines plantes ou minéraux ne sont pas Conscients de ce qu’ils font, et on peut dire que la Vie n’est pas la Conscience, mais sans la Conscience il n’y aurait pas de Vie.

La Conscience est quelque chose de difficile à situer parce que, est-ce que c’est un produit de la vie? Ou est ce que c’est la vie même? Ou est-ce que c’est la racine de la vie? Ou est-ce que c’est quelque chose de totalement à part? Qu’est ce que la Conscience, quelle définition devrions-nous donner à la Conscience pour réorienter notre Esprit dans la bonne direction.

La Conscience est pour moi la cause de l’existence de tout. Que c’est la racine de tout ce qu’on pourra trouver. C’est la chose la plus éloignée qui soit, et la plus difficile à attraper, car il faut la chercher, elle ne se manifeste pas d’elle même. Vous croyez que la Conscience c’est le fait de dire qu’on existe, qu’on pense, qu’on sait, c’est faux, la Conscience n’a rien à voir avec l’Intellect, ce n’est pas la même chose, contrairement à vous la Conscience n’a pas besoin de prouver son existence car elle existe, elle n’a pas besoin de prouver quoi que ce soit, tout est déjà là. Votre Intellect par contre lui il cherchera toujours à influencer votre égo (la conscience du présent), alors que la Conscience est la chose la plus évidente qui soit, mais qui est la plus difficile à définir. Sans conscience il n’y aurait aucune direction, aucun achèvement, aucune volonté, aucune existence, rien. Sans intellect il n’y aurait aucune souffrance, aucun malheur, une vie paisible sans problèmes. Car l’intellect est peut être la chose qui différencie l’homme à l’animal, l’intellect de l’homme est le produit des capacités de l’Esprit et des acquis et expériences d’un individu. L’intellect change d’un individu à un autre. L’Esprit ne change pas, nous possédons tous le même Esprit, les mêmes outils, à part les infirmes et autres victimes de maladies ou de dégénérations de naissance.

La Conscience n’est pas l’Intellect, et il y a énormément d’exemple. Vous allez remarquer que tout cela est un magnifique puzzle, et qu’il faut embriquer les pièces les unes dans les autres, et il y a des pièges!

Maintenant ce que nous cherchons à comprendre c’est comment fonctionne l’individu psychologiquement en utilisant les termes et autres que nous avons, et je vais essayer de clarifier les termes en question car il y a trop de confusions, et de connotations populaires qui sérieusement sont totalement fausses.

Tentative

Premièrement il faut définir l’individu. L’individu fait parti d’un tout, et n’est pas auto-suffisant. Être un individu dans ce monde, veut dire survivre individuellement. Certaines formes de vie sont indépendantes, d’autres vivent en communautés, d’autres sont dans des clubs privées, et d’autres sont communistes sans vouloir être méchant, mais ce sont des systèmes de vie différents qu’il ne faut pas juger, car on pourrait vraiment vous juger et vous comparer aux animaux et dire à quel point vous êtes mal en point avec la nature, et votre place dans la nature. Donc ne jugez pas les autres formes de vie, car elles sont bien plus stables et intégrées que nous! Nous sommes les nouveaux, pas les dieux. Nous ne sommes pas des dieux mais c’est notre destin que de diriger ce monde d’une manière juste, et nous y arriverons.

L’individu fait parti d’un tout, le problème d’être un individu est la solitude, et la diversité n’est pas là pour une mauvaise raison, nous sommes née seul et sommes seul, tout ce qui existe n’est pas nous, et donc il y a une variété de choses qui ne sont pas nous, et nous ne pouvons pas expérimenter ces choses, la seule chose qu’on peut expérimenter est nous. Ce qui limite beaucoup, d’un point de vu objectif, on est limité matériellement. Mais spirituellement il n’y a aucune limite pour imaginer tout ce qu’on ne peut pas voir. Donc l’individu ne peut pas se sentir seul s’il sait qu’à la racine de son individualité il y a la source, qui elle est collective et androgyne, et cette source, qui est l’humanité même, est aussi une entité individuelle et surtout un archétype, n’importe quelle forme de vie est un archétype, un désir de devenir, et il existe des milliards d’archétypes, et des entités comme nous travaillent au service d’un ou de plusieurs de ces archétypes, mais nous faisons partis de la race humaine, mais cela n’empêche pas qu’on peut rendre service aux autres créatures, qui sont exactement comme nous, juste elles ont pas envies d’expliquer tout ça et de se prendre la tête! Les créatures préfèrent vivre et profiter, les réflexions elles en ont mais pas des réflexions comme celles de l’homme, plutôt des réflexions pour survivre.

Il y a très peu de différences entre la survie de l’homme et la survie de n’importe quelle autre créature, à part que l’homme donne une signification spirituelle à sa survie, et cherche désespéremment à accentuer que sa survie est la chose la plus importante qui soit, l’homme a très conscience de la mort plus que n’importe quelle autre créature, car l’homme est au courant de plein de détails que la plupart des animaux ne regardent pas. Et sa mémoire est faites qu’il vit avec toute sa vie, consciemment ou inconsciemment.

On pourra voir ça comme ça: L’homme cherche à être rassuré quant au sujet de sa propre « extinction ». Est-ce que la mort est synonyme d’extinction? Non car cette humanité évolue et je suis persuadée que d’une manière ou d’une autre c’est grâce à nous, et qu’il y a donc une banque de données quelque part, pour certains c’est leur philosophie, sauf que moi je vous le dis, on est la banque de données, on ne peut pas disparaitre totalement. Certes ce corps et cet esprit disparait et c’est normal.

Mais avant tout on va clarifier les termes.
L’Esprit, dans beaucoup d’articles je parle de l’Esprit. L’Esprit est très difficile à expliquer, mais c’est un facteur biologique, du à la forme particulière de vie que nous sommes, l’homme, et nous savons que l’homme a un gros cerveau, et que l’Esprit est largement influencé par le cerveau et ses capacités. Donc on peut dire que les animaux ont aussi un Esprit, et que toutes formes de vie ont un Esprit. L’Esprit n’est pas l’Âme, cependant on peut dire que l’Âme est une nuance de l’Esprit. Sauf que le cerveau de l’homme fait que l’homme a un Esprit plus sophistiqué que les autres formes de vie qui ont négligées cette zone là. Et c’est ça qui est intéressant, c’est le cerveau de l’homme qui fait qu’on a un Esprit particulier.

Il est dit que l’Esprit retourne à Dieu qui l’a donné en premier lieu, car votre Esprit, votre Corps dans le fond, est un cadeau fait par le bon Dieu pour vous, et ce n’est pas vous, c’est un outil, que vous empruntez. Mais votre Conscience est si désespéremment convaincue que vous êtes ce que vous ressemblez que vous ne pouvez même plus vous libérer du matérialisme. Vous n’êtes pas ce corps, cet ombre, vous êtes quelque chose de bien plus subtil et bien plus réel que cette chose éphémère.

L’Esprit est donc un outil, pas qui nous sommes. Le contenu de l’Esprit nous différencie tous ça c’est clair, mais sérieusement sommes-nous uniques? Croyez-vous une seconde que ce que vous pensez là, personne dans l’univers n’y a jamais pensé auparavant? En plus on est au courant que l’univers est sérieusement infini donc il y a bien d’autres gars au delà, qui ont les mêmes réflexions, et ils aboutissent différemment aux mêmes théories c’est inévitable. Donc ce que vous pensez, n’est pas nouveau, mais nécessaire pour vous, c’est à propos de votre évolution dans ce monde en tant qu’entité individuelle, qui survie désespéremment dans l’obscurité et le froid pour atteindre la lumière et les radiations de chaleurs.

Vous êtes là pour découvrir le fait que vous êtes immortel et qu’on a besoin de vous en tant qu’entité individuelle, et que tout le monde doit y passer, parce que le projet est à propos de nous rendre plus « smart », plus sophistiqué, plus spécialisé, plus au courant du monde qui nous entoure. Et jours après jours on évolue, donc l’humanité évolue, donc tout le monde évolue, et ainsi de suite, jusqu’à la fin, si fin il y a, on peut survivre longtemps si on est intelligent.

Il faut réellement assumer qui nous sommes une fois pour toute. On continue sur la signification des mots,

La Conscience, encore une fois c’est très difficile à définir. La Conscience n’est pas l’Esprit, mais sans Conscience il n’y aurait pas d’Esprit. En fait le combat de l’homme spirituellement, est aussi de retourner à la source, au commencement de comment tout ça a commencé et à quoi ça ressemblait avant tout ça, pour comprendre vraiment la Conscience. En fait la Conscience telle qu’on la connait aujourd’hui, est plutôt la Préconscience ou l’Inconscience, mais pas la Conscience. Si la Conscience est la racine de toute chose, habitant à tous les endroits, temps, lieu, choses de l’univers, alors elle est fixe, elle ne bouge pas. La Conscience est peut être Dieu, mais est-ce que cette Conscience est omniprésente, omniactive, comme on aime le croire? On aimerait comparer notre forme de Conscience avec celle de Dieu, mais est-ce que ça l’est vraiment?

Il y a énormément de questions, et vous trouverez chacun votre réponse, mais je vais donner mon opinion dessus. Je crois (je ne sais pas), et donc ce que je crois change continuellement, mais je crois là maintenant, qu’en fait notre Conscience individuelle, notre Esprit individuel, est le sens de perception du Démiurge, et le Démiurge, ou les Démiurges, s’il y a plusieurs créations, sont les sens de perception de Dieu, peut être. On ne sait pas qui est Dieu, car à chaque fois que vous remontez quelque part, il faut expliquer la découverte toujours par autre chose, et autre chose, à l’infini, jusqu’à la source. Et la source est si eloignée qu’il est impossible pour notre petit Esprit limité de comprendre totalement la Conscience divine à la racine de la création, des créations, de tout, de l’existence même.

Maintenant l’Âme. L’Âme est encore une chose vraiment vraiment difficile à décrire, l’Âme est en fait un concept humain, ce n’est pas une certitude, mais c’est au choix de l’individu d’y croire ou pas. Avant tout il faut expliquer ce qu’est l’égo, car trop de gens confondent l’égo, l’âme et l’esprit.

L’égo, est la Conscience du présent de l’individu, c’est le peu qu’il sait sur le moment, ses sensations du moment, raison du moment, et donc l’égo change continuellement. L’égo est litérallement la conscience du présent, ce que nous expérimentons quotidiennement. Et il ne faut pas confondre le SOI avec l’égo, car le SOI est quelque chose de bien plus complet que l’égo, par exemple il y a énormément de choses que vous avez vécu dans votre vie, qui font de vous qui vous êtes aujourd’hui, mais vous ne vous en rappelez pas, donc vous êtes inconscient de ces facteurs. Nous sommes tous influencés par le monde extérieur, et notre conscience du présent est limité, par contre pour compenser il y a l’inconscient, qui est toutes les choses que nous avons sensoriellement expérimentées, et spirituellement expérimentées, mais dont on ne s’en rappelle pas.

L’inconscient est votre vous secret, c’est tous les détails qui font qui vous êtes aujourd’hui, c’est une équation pas très compliqué. Par exemple certains moments, certains paysages, certaines rencontres, etc, ont déclenchées des sensations en vous, que vous avez gardées toute votre vie même si vous ne vous rappelez plus comment vous avez eu ces sensations. L’inconscient est toutes les informations sur qui nous sommes, en tant qu’entité individuelle dans ce monde physique.

Par ailleurs l’inconscient influence beaucoup l’égo, et l’égo a du mal à savoir pourquoi il sent ce qu’il sent, car il a oublié ou il ne sait pas comment analyser tout ça et retracer la source de ses émotions et sensations, l’intellect peut l’aider à faire ça à un degré matérialiste, mais l’égo seul ne peut pas savoir la vérité sur qui nous sommes entièrement, car les faits sont là, il est limité, et même si on l’entraine, et je conseil qu’il faut l’entrainer, il n’atteindra jamais le fameux but de tout savoir tout connaitre tout le temps. C’est impossible l’Esprit humain ne peut pas faire une chose pareille, aucun Esprit ne peut faire une chose pareille. Mais il est possible de scruter les profondeurs de l’Esprit et du Corps, et du monde avec l’Âme.

Et on retourne sur l’Âme. L’Âme ou anima, comme dans « anima-tion », est l’idée que les efforts et expériences et achèvements et mérites et idéaux et archétypes d’un homme ou d’une créature survivent après la mort. Qu’après la mort nous sommes toujours un individu, et que nous avons aussi donc un corps après la mort, car seul le corps permet la séparation de nous depuis le tout, et s’il y a une perfection, une évolution, c’est vraiment et seulement grâce à ce principe de séparation du tout, nous sommes individuel même après la mort, comme des atomes, et chaque atomes composent l’humanité. Certains atomes vivent dans l’Espace et d’autres attendent leurs tours. Ces atomes sont des Âmes, ce sont des séries d’égos, d’esprits, qu’un individu a expérimenté, qu’une forme d’énergie particulière a expérimentée, et nous sommes une forme d’énergie qui utilise ce corps. Et c’est un fait, et notre énergie est particulièrement intelligente même s’il y a meilleur!

L’Âme est donc le produit de toutes vos vies. Car notre énergie a toujours existée, mais l’existence a peu ou rien à voir avec la mémoire, surtout la mémoire des circonstances et conditions d’un monde pareil. Nous n’allons pas rester ici pour toujours il est inutile de se rappeler ce genre de choses. Le langage change tout le temps, les religions, la culture, les tendances, les modes, pourquoi vouloir renaitre avec tout un tas d’informations extrèmement inutiles? Car on a pas forcément besoin de tout ce qu’on a accumulé avec notre Esprit. D’où le proverbe, l’Esprit retourne à Dieu qui nous l’a donné en premier lieu. Votre Esprit n’est pas votre Âme, et faire la distinction entre les deux, est difficile, car les deux fonctionnent pareil, mais les deux ne servent pas le même but. L’Âme a son siège au paradis alors que l’Esprit a son siège dans le monde physique, sur Terre.

L’Esprit que vous avez maintenant n’est pas adapté aux conditions et circonstances du monde invisible qui réside après l’au delà, mais votre Âme est une forme d’Esprit qui est parfaitement conditionnée pour vivre au delà, et c’est cette chose qui se réincarne, et qui prend différentes apparences, et qui rencontre différents Esprits, sur son passage, et c’est la seule chose qui existe, qui a vécue, et elle est immortelle. Et il y a un plan dans l’univers, par rapport à notre Âme.

L’Âme est aussi quelque chose de subtil, en tout cas beaucoup plus subtil que l’Esprit.

En fait je m’attendais pas à ce que ça soit autant, donc je vais refaire un autre article pour décrire la suite.