Archive pour la catégorie ‘NASA’

Photos récentes de la Terre!

Jeudi 4 mars 2010

Photos récentes de la Terre!


© Nasa, sur Flickr

Et voila une animation de la Terre, un assemblage des dernières photos de la Nasa!

Croix dans l’espace photographiée par Hubble début Février 2010

Lundi 22 février 2010

Croix dans l’espace photographiée par Hubble début Février 2010

x-spatial

Source: Nasa, wnd.com

Personne ne sait encore ce que c’est! Donc il y a toute sorte de théories. Encore un bel X Files comme on les aime.

Kamikaze lunaire

Vendredi 9 octobre 2009

La Nasa Bombarde la Lune

© Radio-Canada.ca

La NASA a précipité un projectile dans un cratère au pôle Sud de la Lune.

L’objet a creusé un cratère de vingt mètres de diamètre sur cinq de profondeur. Le but de l’opération: vérifier la présence d’eau dans la poussière soulevée lors de l’impact, qui a propulsé 350 tonnes de matériaux jusqu’à dix kilomètres d’altitude.

Le projectile a été suivi par sa sonde mère, LCROSS. Ce satellite d’une masse de 891 kg a analysé la nature des particules dans le panache de matériaux projeté à l’aide de ses instruments, notamment cinq caméras et trois spectromètres.

La NASA espère trouver de l’eau gelée dans ce cratère appelé Cabeus. L’agence spatiale américaine a sélectionné cette région après qu’une autre sonde eut détecté précédemment des émanations d’hydrogène, signe de la présence de glace.

Selon des observations récentes, des particules d’eau sont bien présentes sur la Lune, contrairement aux conclusions antérieures selon lesquelles le sol lunaire serait sec, à la possible exception des pôles.

LCROSS était un satellite d’observation et de cartographie des cratères lunaires. L’engin a été lancé en juin en même temps que l’orbiteur Lunar Reconnaissance, chargé pour sa part d’établir une carte détaillée du seul satellite naturel de la Terre.

Ces deux missions constituent le premier élément du programme Constellation visant à un retour des Américains sur la Lune dans les années 2020.

Ce projet est toutefois l’objet d’une grande incertitude alors qu’une commission d’experts nommée par le président Barack Obama a conclu qu’il nécessitait trois milliards de dollars de plus par an.

Le président doit maintenant décider entre cette option et d’autres, moins ambitieuses et meilleur marché.

Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse et Reuter

Le satellite LCROSS de la NASA rentrera en impact avec la Lune le 9/10/9

Dimanche 6 septembre 2009

LCROSS va bientôt rentrer en contact violent avec la Lune

Le satellite LCROSS de la NASA rentrera en impact avec la surface de la Lune au pôle sud Mercredi, le 9 Octobre 2009, pour rechercher de l’eau et de bons endroits potentiels pour de futures colonies.

Voila LCROSS qui se crashera le 9/10/9 sur la Lune,

LCROSS

Premiers pas sur la Lune: la vidéo originale effacée

Lundi 20 juillet 2009

Premiers pas sur la Lune: la vidéo originale effacée

© LePost

C’était il y a quarante ans. Le 20 juillet 1969. Les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin marchaient sur la Lune.

Les premiers hommes à fouler le sol de la Lune…

Un événement planétaire…

Et au moment de fêter ce 40ème anniversaire, on apprend que les enregistrements vidéos originaux de ces premiers pas, ont tout simplement été effacés… « pour des raisons économiques ».

C’est ainsi qu’un lot de 200.000 cassettes, dont la fameuse vidéo « lunaire », a été effacé puis réutilisé !

Toutes les images que l’on découvre actuellement sur cet événement sont des images issues des archives de la chaîne CBS ou des enregistrements en kinescope, une caméra qui permet de filmer sur un téléviseur, précise Europe 1.

Armstrong sur la Lune : la NASA a perdu les images !

Dimanche 19 juillet 2009

Armstrong sur la Lune : la NASA a perdu les images !

© Ozap

Alors que nous sommes en pleine commémoration du 40e anniversaire de l’Homme sur la Lune, vous avez certainement revu ces derniers jours à la télévision les premiers pas de Neil Armstrong sur le satellite naturel de la Terre. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les images originales de cette séquence ont été perdues par la NASA !

En 2006, la NASA a lancé une enquêtes pour mettre la main sur les 13 000 bandes magnétiques sur lesquelles étaient stockées les données ramenées de la Lune par son programme Apollo, et notamment celles des marches lunaires. Le résultat de l’enquête est venu confirmer les craintes de certains spécialistes : ces bandes ont tout simplement été réutilisées. Dans les années 70 et 80, alors qu’elle était soumise à des restrictions budgétaires, la NASA a décidé de réemployer ces bandes-magnétiques. En clair, de nouvelles images ont été enregistrées par-dessus les marches lunaires, comme sur une banale cassette VHS !

Fort heureusement, toutes les images des marches lunaires ne sont pas perdues : des dizaines de télévision ont retransmis en direct les premiers pas de l’Homme sur la Lune en juillet 1969. La NASA a récupéré ces enregistrements pour les retraiter et produire une séquence haute-définition de l’événement librement consultable à cette adresse : nasa.gov/multimedia/hd/apollo11.html. Mais comme le souligne de nombreux experts, la restauration aurait été de meilleure qualité si la NASA avait conservé les images originales…

Le projet lucifer, prévu pour 2010 sur SATURNE le seigneur des anneaux

Mercredi 21 janvier 2009

Le Projet Lucifer

source: wiki, cassini

La mission Cassini-Huygens est une mission conjointe de la NASA, de l’Agence spatiale européenne et de l’Agence spatiale italienne dont le but principal est d’explorer Saturne et ses satellites, en particulier Titan. L’idée de cette mission remonte à  1982. La durée totale initiale de la mission est estimée à  11 ans, du lancement le 15 octobre 1997 jusqu’au 30 juin 2008. Elle à  été étendue jusqu’en 2010.

La NASA offre 4 postes d’astronaute sans trop dire pourquoi

Mardi 27 mai 2008

Une offre d’emploi pour avoir la tête dans les étoiles

© Zigonet.com

L’agence spatiale Européenne (European Space Agency) publie une offre d’emploi afin de recruter des personnes voulant devenir astronautes.

L’annonce, disponible sur un site d’emploi en ligne, propose 4 postes d’astronautes.

Les candidats devront faire preuve d’une très grande motivation, et de beaucoup de flexibilité. Ils devront également être émotionnellement stable, avec un fort esprit d’équipe et un sens développé de la communication.

Les postulants seront soumis à  différents tests médicaux et psychologiques.

Les sélectionnés, quant à  eux, devront se rendre à  Cologne, en Allemagne, afin de suivre une formation en adéquation avec le poste. Les habitants de 17 états, dont la France, sont autorisés à  postuler.

Cela fait 16 ans que l’agence spatiale n’avait pas recruté de la sorte.

Vous avez jusqu’au 16 juin prochain pour répondre à  la candidature sur le site officiel de l’ESA.

Les missions martiennes de la NASA depuis 1964

Vendredi 23 mai 2008

Les missions martiennes de la NASA depuis 1964

© AP – Jeudi 22 mai

WASHINGTON – Voici la liste des missions de la NASA vers Mars depuis quatre décennies, classées chronologiquement par date de lancement:

- novembre 1964, Mariner 3: le contact est perdu avec la sonde après le décollage. Mariner 4 est lancé trois semaines plus tard et devient en juillet 1965 le premier engin spatial à  prendre des images en gros plan de Mars, transmettant 21 photos

- février 1969, Mariner 6: la sonde survole Mars en juillet 1969 et renvoie 75 photos

- mars 1969, Mariner 7: la sonde survole Mars en aoùt 1969 et transmet 126 photos

- mai 1971, le lancement de Mariner 8 est un échec. Mariner 9 atteint Mars en novembre et sera opérationnel jusqu’en octobre 1972

- aoùt 1975, Viking 1: l’orbiteur atteint Mars en juin 1976 suivi par l’atterrisseur Viking 1 le mois suivant. Le premier fonctionnera jusqu’en 1980 et le second jusqu’en 1982

- septembre 1975, Viking 2: l’orbiteur atteint Mars en aoùt 1976 et l’atterrisseur se pose le mois suivant. Le premier fonctionnera jusqu’en 1980 et le second jusqu’en 1987

- septembre 1992, Mars Observer: la NASA perd le contact avec la sonde en aoùt 1993 juste avant qu’elle ne se mette en orbite autour de la planète rouge

- novembre 1996, Mars Global Surveyor: la sonde orbitale atteint Mars en septembre 1997. Sa batterie a cessé de fonctionner en 2006

- décembre 1996, Mars Pathfinder: l’atterrisseur et le robot d’exploration Sojourner atterrissent sur Mars en juillet 1997. Dernière communication avec la NASA en septembre 1997

- décembre 1998, Mars Climate Orbiter: la Terre a perdu le contact avec la sonde lorsqu’elle a atteint Mars en septembre 1999

- janvier 1999 Mars Polar Lander: la NASA perd le contact avec l’engin et les deux sondes miniatures Deep Space 2 qu’il transportait lors de leur arrivée au pôle sud de Mars en décembre 1999

- mars 2001, Mars Odyssey: la sonde atteint l’orbite de Mars en octobre 2001. Est toujours en service

- juin 2003, Spirit: le robot d’exploration se pose dans la région du cratère de Gusev en janvier 2004. Il a étudié des roches qui laissent penser que Mars a connu au début de son histoire des conditions humides. Toujours en fonctionnement

- juillet 2003, Opportunity: le « rover » est parachuté dans les plaines de Meridiani trois semaines après l’atterrissage de son frère jumeau Spirit. Il a également découvert des indices géologiques d’une activité passée liée à  l’eau. Toujours en fonctionnement

- 10 aoùt 2005, Mars Reconnaissance Orbiter: la sonde se met en orbite autour de la planète route en mars 2006. Elle a renvoyé plus de 25.000 images et 3.500 observations radar, et est toujours en service. AP

Un lycéen allemand corrige un calcul de la Nasa sur le danger d’un astéroïde

Mercredi 16 avril 2008

Un lycéen allemand corrige un calcul de la Nasa sur le danger d’un astéroïde

© AFP

afp espace

BERLIN (AFP) – Un Allemand de 13 ans a corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d’un astéroïde avec la Terre et l’Agence a reconnu son erreur.

A partir d’observations télescopiques à  l’Institut d’astrophysique de Potsdam (AIP), près de Berlin, le lycéen Nico Marquardt a calculé une probabilité de 1 sur 450 qu’un astéroïde baptisé Apophis entre en collision avec la Terre, a rapporté le quotidien régional Potsdamer Neuerster Nachrichten.

La Nasa, qui avait estimé à  1 sur 45.000 la probabilité d’un tel impact, a fait savoir –via l’Agence européenne de l’espace (Esa)– que le jeune génie avait raison.

Le facteur intégré par Nico Marquardt que l’Agence américaine n’avait pas pris en compte est le danger de collision d’Apophis avec l’un ou plusieurs des 40.000 satellites lors du passage près de la planète bleue le 13 avril 2029.

Ces satellites tournent à  une vitesse de 3,07 km/seconde autour de la Terre à  une distance allant jusqu’à  35.880 kilomètres: or l’astéroïde devrait passer à  32.500 kilomètres de notre planète. Si un impact a lieu en 2029, cela pourrait changer la trajectoire d’Apophis de manière à  lui faire rencontrer notre planète lors de son prochain passage près de la Terre prévu en 2036.

La Nasa et Nico Marquardt estiment qu’en cas de collision, la boule de fer et d’iridium d’un diamètre de 320 mètres et lourd de 200 milliards de tonnes tomberait dans l’Océan Atlantique. Ce choc déclencherait des vagues monstrueuses, ravageant les côtes et bien au-delà , tandis que des masses extrêmement denses de poussière dans l’atmosphère assombriraient le ciel pour un temps indéterminé.

Nico Marquardt avait fait connaître sa découverte dans le cadre d’un concours régional qu’il avait remporté grâce à  son travail intitulé « L’astéroïde meurtrier Apophis ».