Archive pour la catégorie ‘Astrologie’

La crise financière mondiale était inscrite dans les astres

Vendredi 17 octobre 2008

La crise financière mondiale était inscrite dans les astres

© AP

Pour l’astrologue-financier indien Raj Kumar Sharma, la déconfiture financière mondiale était inscrite dans les astres. C’est même le combat entre Saturne et le Lion qui a précipité la faillite de la banque américaine Lehman Brothers.

Depuis Bombay, la capitale économique de l’Inde, M. Sharma s’est bâti une jolie réputation en prédisant les évolutions des indices boursiers de New York, Londres ou Tokyo en fonction de l’alignement des planètes.

Et n’allez pas chercher d’explications rationnelles à  la crise bancaire internationale, assène le devin de 48 ans: « Le Lion est le signe zodiacal du Soleil et le Soleil symbolise le père dans l’astrologie indienne », explique doctement M. Sharma.

« Mais le fils du Soleil, Saturne, ne s’entend pas avec son père. Dès qu’ils sont en contact, ils se chamaillent et mettent les marchés en péril », poursuit-il.

A la fin avril, Saturne est rejoint dans la constellation du Lion par Ketu, une « planète fantôme » de la mythologie hindoue représentant l’échec et le manque de richesses. Saturne et Ketu s’affrontent alors comme des « dragons » et M. Sharma voit poindre la bourrasque financière. Fin juin, l’arrivée de « Mars en Lion », selon l’expression des astrologues, attise les flammes de la déroute qui s’annonce sur les marchés financiers.

Mais la première grande victime bancaire tombe en septembre lorsque Saturne retrouve le Lion. » C’est pour cela que Lehman Brothers a dégringolé », assure M. Sharma, à  propos de la banque d’affaires américaine qui a fait faillite il y a un mois.

L’astrologie védique sert à  presque tout en Inde: du choix du prénom d’un nouveau-né aux décisions de déménager ou d’ouvrir un bureau.

« Nous, les astrologues indiens, pensons que tout est influencé par l’énergie cosmique et les étoiles », rappelle M. Sharma, qui fournit depuis 16 ans des horoscopes aux opérateurs boursiers de Bombay. « Vous ne pouvez pas échapper au froid de la Lune ou à  la chaleur du Soleil. Vous ne pouvez donc pas échapper à  l’influence de Jupiter, Saturne, Mercure ou Vénus », avance-t-il.

Christopher Kevill, rédacteur d’une chronique sur l’astrologie financière dans le journal indien Daily News and Analysis croit aussi aux liens très forts entre le positionnement des planètes et les aléas des Bourses.

« Les gens ont des horoscopes. Les entreprises et les actions boursières aussi », a-t-il répondu par courriel depuis Toronto au Canada.

Et la tourmente boursière actuelle se lisait dans les astres, confirme-t-il.

« Par exemple, lorsque Saturne est à  150 degrés d’une autre planète, nous sommes dans un état d’incertitude voire de crainte », dit-il.

Les deux astro-financiers sont bien pessimistes pour l’avenir.

« Le rebond des Bourses va faire long feu et les marchés vont replonger », pronostique M. Kevill. « La crise va continuer pendant deux ou trois ans », prédit même M. Sharma. « D’ici à  2010, je vois les marchés 50% plus bas que leurs niveaux actuels », renchérit son confrère.

Astrologie : l’interprétation des phénomènes célèstes, c’est quoi ?

Jeudi 12 juin 2008

Astrologie : l’interprétation des phénomènes célèstes, c’est quoi ?

© Web-libre.org

Etymologiquement, le mot « astrologie » vient du grec et signifie le « discours sur les astres » . On peut supposer que l’astrologie existe depuis que les hommes regardent le ciel. L’astronomie existait déjà  il y a 5 000 ans en Mésopotamie. C’est une science qui étudie la position, les mouvements, la structure et l’évolution des corps célestes. Depuis les temps les plus reculés, les hommes ont établi une correspondance symbolique entre le mouvement des astres et l’influence sur la destinée ou la personnalité. Des archéologues ont mis à  jour des horoscopes qui proviennent de Babylone et qui datent de quatre siècles avant notre ère. L’observation des phénomènes célestes et leurs conséquences sur l’humanité ont existé sur tous les continents et ont donné naissance à  des astrologies spécifiques comme par exemple l’astrologie chinoise, l’astrologie arabe, l’astrologie maya ou l’astrologie occidentale. Les grands principes de cette dernière ont été mis au point par Ptolémée, un savant grec de l’école d’Alexandrie, en 140 de notre ère. Au cours des siècles, l’astrologie a connu des moments où elle était très à  la mode et d’autres d’interdiction.

De nos jours, elle connaît un regain d’intérêt. Dans l’astrologie occidentale fondée sur le calendrier solaire, les signes astrologiques sont au nombre de douze : le Bélier premier signe du zodiaque, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons qui achèvent le cycle. Les anciens astrologues avaient identifié les planètes Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Les astrologues modernes y ont ajouté Uranus, Neptune et Pluton.

zodiaque

Les astrologues peuvent établir une astrologie individuelle en fonction de la date de naissance d’un individu. Ils indiquent le chemin de vie et ses grandes phases comprenant de périodes de transformations. Ils donnent parfois également des indications sur les relations aux autres et sur les compatibilités entre les signes. L’astrologie du couple est d’ailleurs très à  la mode comme les horoscopes quotidiens. Ces derniers qui fleurissent dans tous les magazines, sur Internet ou à  la radio, relèvent par ailleurs, plus de la distraction et d’un phénomène social. Certains milieux, réputés sérieux, comme ceux de la politique ou de la bourse, utilisent les prédictions de certains astrologues. Ces pratiques sont peu connues car extrêmement controversées. L’astrologie n’est pas considérée comme une science car elle ne possède pas de bases rationnelles et ne bénéficie d’aucunes preuves expérimentales. Selon l’école et la formation de l’astrologue, les prédictions peuvent diverger fortement. Des protocoles d’études ont été menés mais ces expériences restent peu concluantes à  ce jour. A noter : Le cercle zététique de l’université de Nice avait créé le Défi zététique international.
astrologie

Ce projet prévoyait des primes exceptionnelles à  tous les astrologues en cas de succès de leurs prédictions. Très peu d’astrologues se sont présentés.