Archive pour la catégorie ‘2007 Octobre’

Assemblée: le groupe UMP ne souhaite pas être mis devant le fait accompli, dit Copé

Dimanche 28 octobre 2007

Assemblée: le groupe UMP ne souhaite pas être mis devant le fait accompli, dit Copé

© AP – Samedi 27 octobre

ump

PARIS – Après les petits couacs survenus ces derniers temps au Palais Bourbon, le président du groupe UMP à  l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, tient à  faire savoir que son groupe aspire « à  débattre avec les ministres le plus en amont possible, afin de ne pas découvrir, après tout le monde, le contenu des textes de loi ». « Nous voulons être totalement associés aux réformes engagées et pouvoir, le cas échéant, les enrichir par nos suggestions sans être mis devant le fait accompli », dit-il au « Journal du dimanche ».

Après les tensions au sein des députés UMP concernant la réforme des institutions, la demande de financement du Nouveau centre ou encore l’amendement ADN, M. Copé assure que les députés UMP « sont solidaires du projet présidentiel. Mais encore faut-il les laisser travailler à  leur rythme. Il est normal qu’ils s’expriment et que cette expression soit parfois discordante. Il n’y a, là , rien de choquant et certainement pas de quoi en faire un psychodrame ».

Revenant sur l’amendement Mariani imposant un test ADN aux candidats au regroupement familial, Jean-François Copé relève qu’il « a surgi à  la dernière minute, sans concertation préalable. Certains députés s’en sont émus. Ce sentiment était légitime », même si le débat parlementaire a été « fructueux et fécond ».

Quand au texte sur le financement du Nouveau centre, « il a été mal présenté aux parlementaires », poursuit M. Copé. « Il est normal qu’un groupe minoritaire de députés élus au suffrage universel puisse bénéficier de financements publics (…) Toutefois, j’ai réalisé devant la violence des échanges dans l’hémicycle que majorité et opposition avaient été prises de court. Ce texte méritait une unanimité de principe ».

Quant au projet de réforme des institutions, repoussé après les municipales de mars, le patron du groupe UMP reconnaît que l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives « n’est pas du goùt des parlementaires UMP. Les socialistes en font une fin en soi. Il va falloir trouver une solution pour aboutir. Sans doute faut-il encore du temps et des explications ».

Evoquant le climat actuel du Palais Bourbon, M. Copé lance: « Ne nous affolons pas. Un climat, ça change comme la météo. Souvent. Que les projets ne soient pas toujours à  l’arrivée ce qu’ils sont au départ, c’est normal. Un bon compromis vaut parfois mieux qu’un mauvais passage en force. Mais rien n’est enterré ». AP

Air France prévoit plus de 60% de vols dimanche, 70% lundi

Dimanche 28 octobre 2007

Air France prévoit plus de 60% de vols dimanche, 70% lundi

© LeMonde.fr, Par Jean-Baptiste Vey

air france

PARIS (Reuters) – Air France a baissé sa prévision de vols pour dimanche après l’échec des négociations avec les hôtesses et stewards grévistes samedi.

La compagnie prévoit d’assurer plus de 60% de ses vols dimanche et au moins 70% lundi. Elle tablait vendredi sur 70% de vols dimanche.

Selon Air France, environ 65% de ses vols, soit 819 sur 1.263, avaient été assurés samedi à  17h00, début des vacances scolaires.

Au troisième jour de la grève, le secrétaire d’Etat aux Transports a indiqué que le gouvernement souhaitait une issue rapide au conflit.

« Sans intervenir dans ce conflit interne à  la compagnie Air France, Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, exprime le souhait du gouvernement que des négociations entre la direction et les syndicats aboutissent dans les délais les plus rapides », a dit son attachée de presse à  Reuters.

L’Etat français détient près de 18% du capital d’Air France-KLM.

Après plus de douze heures de négociations avec la direction, l’intersyndicale CFTC, FO, SNPNC, Sud Aérien, Unsa a rejeté le protocole d’accord qui lui était proposé et voté à  l’unanimité la poursuite du mouvement.

« ÉVITER TOUT INCIDENT »

Le préavis de grève, qui porte sur des revendications salariales et de conditions de travail, court jusqu’à  lundi.

« L’intersyndicale estime que les propositions de la direction ne répondent pas aux attentes et aux revendications qui sont à  l’origine du conflit », a dit à  Reuters une responsable du SNPNC.

Air France a demandé à  ses clients n’ayant pas de billet confirmé pour un vol ce samedi de ne pas se rendre dans les aéroports d’Orly et de Paris-Charles de Gaulle.

Les voyageurs en France sont invités à  consulter le numéro vert 0 800 240 260 ou le site internet www.airfrance.fr.

« Dominique Bussereau demande à  la compagnie de tout faire pour améliorer l’information des passagers sur l’annulation de leurs vols ou les changements d’horaires afin d’éviter tout incident dans les aéroports », a dit son attachée de presse.

En début de soirée, Air France a appelé à  la reprise du dialogue.

« La direction d’Air France appelle les hôtesses et les stewards, dont elle connaît l’attachement à  leur compagnie, à  la lucidité face aux conséquences du conflit pour les clients, pour la dégradation de l’image d’Air France et la santé économique de l’entreprise », lit-on dans un communiqué.

Le titre Air France-KLM a perdu environ 19% depuis début 2007 à  la Bourse de Paris, le CAC 40 progressant d’environ 5% sur la même période.

Près de 40% de la population mondiale souhaite voir une influence réduite des Etats-Unis, selon un sondage

Mercredi 24 octobre 2007

Près de 40% de la population mondiale souhaite voir une influence réduite des Etats-Unis, selon un sondage

© AP

BRUXELLES – Près de 40% de la population mondiale souhaite un affaiblissement des Etats-Unis dans les affaires internationales, alors que 35% estiment que l’Union européenne devrait jouer un rôle accru sur la scène mondiale, selon un sondage publié mercredi.

Le sondage « Voice of the People Survey », réalisé par l’institut Gallup International en coopération avec le Conseil européen sur les relations étrangères (ECFR), un centre de recherche basé à  Londres, indique un engouement pour l’idée d’un monde davantage multipolaire.

L’enquête montre qu’une partie significative des 57.000 sondés, provenant de 52 pays, souhaitent voir un affaiblissement de l’influence de l’Iran (39%), des Etats-Unis (37%), de la Chine (32%) et de la Russie (29%). L’Iran est particulièrement peu apprécié, seul 14% des sondés estimant que le monde bénéficierait de son renforcement sur la scène internationale.

A l’inverse, 35% des sondés déclarent qu’il souhaitent voir un renforcement de l’influence de l’UE, alors que seuls 20% souhaitent un déclin de son influence -un cas unique parmi les grandes puissances. En Europe occidentale, 51% sont favorables à  un gain d’influence de l’UE, un chiffre qui descend cependant à  32% en Grande-Bretagne.

On note également des opinions favorables envers un gain d’influence des puissances émergentes que sont l’Inde (27%), l’Afrique du Sud (26%) et le Brésil (23%).

« Il semble y avoir un soutien grandissant pour des pays dont l’ascension n’est pas liée, dans l’imagination globale, avec la puissance militaire », analyse le directeur Mark Leonard et le membre du Conseil d’administration Ivan Krastev de l’ECFR.

- sondage réalisé en juin et en aoùt 2007 auprès de 57.000 personnes dans 52 pays, en face-à -face, par téléphone ou sur Internet. La marge d’erreur est de plus ou moins 3 points de pourcentage. AP

Fidel Castro accuse George W. Bush de vouloir conquérir Cuba

Mercredi 24 octobre 2007

Fidel Castro accuse George W. Bush de vouloir conquérir Cuba

© AP

bush tard

LA HAVANE – Fidel Castro a accusé le président américain George W. Bush de préparer une nouvelle tentative de conquête de Cuba, dans un essai publié mardi, la veille de l’annonce par la Maison Blanche de nouvelles initiatives pour la démocratisation de l’île caribéenne.

Dans ce bref essai, intitulé « Bush, la famine et la mort », Castro prédit que le président américain « adoptera de nouvelles mesures pour accélérer la ‘période de transition’ dans notre pays, équivalente à  une nouvelle conquête de Cuba par la force ».

La Maison Blanche a rejeté cette accusation mardi.

« Les dictateurs disent des tas de choses, et la plupart d’entre elles peuvent être ignorées, dont celle-ci », a simplement réagi la porte-parole Dana Perino.

Elle a précisé que le président Bush devrait solliciter mercredi le soutien d’autres pays afin de former un front pour promouvoir la démocratie à  Cuba.

« Nous allons avoir une opportunité, lorsque Castro ne dirigera plus Cuba, pour que les gens là -bas puissent avoir une chance (de vivre en) liberté et en démocratie », a-t-elle déclaré.

Fidel Castro, 81 ans, n’a fait aucune apparition publique depuis son opération aux intestins en juillet 2006, lorsqu’il a cédé provisoirement ses prérogatives présidentielles à  son frère cadet Raul, qui dirige le pays depuis.

Dans les enregistrement vidéos diffusés récemment, le Lider Maximo semble plus vif et lucide, mais également trop faible pour reprendre les rênes du pouvoir. AP

Pendant ce Temps avec nos Amis les Célébrités!

Mardi 23 octobre 2007

Robbie Williams aime le sexe, la drogue et…

© Canalstars – Lundi 22 octobre

robbie williams

Ce que Robbie Williams apprécie à  Los Angeles, c’est de pouvoir y vivre dans le plus parfait anonymat. Mais ça n’a pas empêché un reporter de le cueillir à  la sortie d’une soirée au Chateau-Marmont, pour un entretien express sur le trottoir…

Alors, qu’est-ce qu’il aime faire de ses journées ? « Me branler et me shooter à  l’héroïne, a-t-il répondu tout sourire. Voyons voir, quoi d’autre… Etre un mauvais garçon et pratiquer la sodomie », a-t-il ajouté, légèrement encouragé par l’ami qui l’accompagnait… Shocking !

Des propos diffusés sur le site de TMZ et qui ont ensuite eu les honneurs à  la télé américaine (en version sous-titrés à  cause de son accent anglais !). Mais qui n’ont pas forcément été bien pris ni compris. Parce que Robbie, en fait, il plaisantait… (Jordane Guignon)

«Harry Potter»: l’orientation sexuelle de Dumbledore lance un débat sur J.K. Rowling

© Par Presse Canadienne Show Bizz net – Lundi 22 octobre

dumbledore

Le vieux sorcier Dumbledore, célèbre personnage de la série Harry Potter, pourrait aussi bien avoir posé pour la couverture d’un magazine gai tout vêtu de cuir que les réactions n’auraient pas été plus vives.

J.K. Rowling a révélé vendredi dernier, lors d’une lecture publique à  Carnegie Hall, à  New York, que le sorcier était homosexuel, une nouvelle qui n’a pas manqué de lancer une controverse sur les motivations profondes de l’écrivaine.

Pendant que certains admirateurs gais se réjouissaient du fait que Mme Rowling avait sorti du placard un de ses personnages les plus aimés, d’autres étaient choqués parce que cela n’a pas été davantage mis en évidence dans ses best-sellers, et ont mis en doute ses motivations pour le faire maintenant, plusieurs mois après la parution du dernier tome de la série.

Des groupes chrétiens de droite aux Etats-Unis se sont aussi joints au débat, après avoir dénoncé depuis plusieurs années déjà  la série « Harry Potter » pour son traitement de la sorcellerie. Cette fois, ils reprochent à  J.K. Rowling de tenter de faire d’un personnage gai quelqu’un de normal et aimable aux yeux des jeunes lecteurs.

Paris Hilton veut être cryogénisée !

Par public.fr – Samedi 20 octobre

Cela
parait démentiel et pourtant ! Le Daily Star affirme que Paris Hilton veut
être cryogénisée
, autrement dit conservée dans la
glace après sa mort. Selon le journal britannique, la riche héritière
espérerait ainsi pouvoir être un jour ramenée à  la vie grâce aux progrès de la
science. Par ailleurs, cerise sur le gâteau, il paraitraît que Miss Hilton
voudrait que l’on congèle également avec elle ses animaux de compagnie

histoire de ne pas se sentir trop seule !

La commémoration de Guy Môquet, controversée, dans les lycées

Lundi 22 octobre 2007

La commémoration de Guy Môquet, controversée, dans les lycées

Source: Edicom.ch

commemoration guy moquet

La « commémoration du souvenir » du jeune résistant communiste Guy Môquet, organisée lundi dans les lycées devrait revêtir des formes diverses selon les établissements, sur fond d’une controverse qui dépasse largement le cadre scolaire.

Le 16 mai, jour de sa prise de fonction, le président Nicolas Sarkozy avait demandé de faire lire en début d’année à  tous les lycéens la lettre d’adieux que ce garçon de 17 ans avait écrite à  sa famille de sa prison, avant d’être fusillé par l’occupant allemand le 22 octobre 1941.

La date du 22 octobre a été retenue pour la lecture du texte: celle-ci pourra se faire « en classe ou en grand groupe », par « toute personnalité dont l’engagement pourrait sensibiliser les élèves ». Elle pourra être suivie de la lecture « d’autres » lettres et d’ »une réflexion collective », selon une note du ministre de l’Education, Xavier Darcos, publiée au Bulletin officiel le 30 aoùt.

Il s’agit d’honorer, selon cette note, « le sens du devoir, le dévouement et le don de soi », les valeurs de « courage et d’engagement » de ces Français « passionnément attachés à  la liberté au point de sacrifier leur propre vie ».

Sur le terrain, « l’organisation sera très variable selon les établissements », a affirmé à  l’AFP Philippe Guittet, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, syndicat majoritaire chez les proviseurs: simple lecture au premier cours du lundi, éclairage du contexte, témoignages d’anciens résistants, intervention de « personnalités » extérieures.

Les parlementaires ont reçu un courrier de M. Darcos les invitant à  se joindre à  cette initiative. Plusieurs membres du gouvernement y prendront part: M. Darcos sera dans son lycée d’origine, à  Périgueux (Dordogne), Valérie Pécresse (Enseignement supérieur) à  Versailles, Rachida Dati (Justice) à  Villejuif (Val-de-Marne), etc.

Nicolas Sarkozy ne se rendra pas au lycée Carnot à  Paris, comme un temps envisagé, a annoncé son conseiller spécial Henri Guaino, invoquant des raisons d’agenda. Des professeurs de l’établissement avaient rédigé un texte à  son intention expliquant leur « refus de participer à  cette commémoration ».

Certains collèges seront aussi de la partie avec des initiatives locales pour les classes de 3ème.

« Dans d’autres cas, la lettre ne sera pas lue mais des élèves vont sortir sur des lieux de la Résistance. Enfin là  où le courant syndical est fort, il y aura un refus de s’investir dans cette commémoration », a expliqué M. Guittet.

Le Snes-FSU (majoritaire dans le second degré), appelle en effet les profs à  « refuser » de participer à  cette « cérémonie », estimant qu’on ne peut « fonder l’enseignement sur le recours à  l’émotion, ni obéir à  une prescription du président venant perturber une progression pédagogique construite selon une logique précise, s’inscrivant dans le respect des programmes ».

Plusieurs enseignants, syndiqués ou non, joints par l’AFP, ont fait savoir en assemblées générales ou dans des motions aux recteurs leur refus de lire la lettre. Des distributions de lettres d’explication aux élèves sont prévues lundi.

Le PCF, qui avait d’abord salué l’initiative de M. Sarkozy, a dénoncé la volonté du chef de l’Etat de « réviser l’histoire » en « taisant l’engagement communiste » de Guy Môquet.

Le PS a mis en garde contre une « instrumentalisation de l’histoire ».

Outre la dimension politique, l’intiative est sorti du cadre strict de l’école avec un fort intérêt médiatique: lundi « La lettre », un court métrage sur les derniers instants de Guy Môquet, dont la production a été pilotée par la chaîne parlementaire sera diffusée sur France 2, France 3, TV5-Monde, LCP-Assemblée nationale et les antennes de Radio France (bande-son).

Castro fustige les Etats-Unis lors du lancement d’un cycle électoral à  Cuba

Lundi 22 octobre 2007

Castro fustige les Etats-Unis lors du lancement d’un cycle électoral à  Cuba

© AFP, Par Isabel SANCHEZ – Dimanche 21 octobre

cuba election municipale

LA HAVANE (AFP) – Fidel Castro a fustigé dimanche les Etats-Unis lors du lancement d’un long cycle électoral à  Cuba qui pourrait mettre fin l’an prochain au suspense autour de son maintien à  la tête de l’Etat.

Eloigné du pouvoir depuis 15 mois à  la suite d’une opération qui l’a conduit à  confier, en principe provisoirement, le régime à  son frère Raul, le vieux leader cubain s’en est surtout pris au président américain George W. Bush.

« Bush est obsédé par Cuba », a-t-il clamé, dans un message diffusé par la télévision officielle, en réaction à  l’annonce par Washington de « nouvelles initiatives » concernant l’île communiste.

Un porte-parole de la Maison Blanche a indiqué vendredi que le président américain présenterait mercredi prochain au département d’Etat « de nouvelles initiatives pour aider le peuple de Cuba ».

« Un autre porte-parole du département d’Etat (américain) l’a confirmé, réitérant le même ton exigeant et menaçant de Bush », a lancé Fidel Castro, appellant les Etats-Unis à  « mettre fin » à  l’embargo contre Cuba.

La télévision cubaine avait auparavant annoncé que ce dernier avait voté depuis son lieu de convalescence, tenu secret, aux élections municipales, première étape d’un processus électoral qui s’achèvera en 2008 par la désignation du président cubain.

« Vers midi, notre commandant en chef Fidel Castro (…) a exercé son droit de vote en présence d’un des fonctionnaires du bureau de vote où il est inscrit et qui lui a rendu visite à  sa demande et à  cette fin sur son lieu de convalescence », a annoncé la télévision d’Etat.

« Il a exprimé sa confiance en la participation massive et enthousiaste de notre peuple à  ces élections qui constituent une réponse ferme aux menaces de Bush », a poursuivi le présentateur du journal télévisé.

A Cuba, les bulletins et les urnes peuvent être directement acheminés aux personnes malades.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef de la diplomatie cubaine, Felipe Perez Roque, avait assuré que les « nouvelles sanctions » prévues par le président américain étaient vouées à  l’échec.

« Les plans, les machinations, les tentatives d’apporter la faim et la maladie à  notre peuble, tout cela va s’écraser », a-t-il déclaré.

Ces déclarations interviennent alors que Cuba doit présenter le 30 octobre devant l’Assemblée générale des Nations Unies une résolution condamnant l’embargo américain frappant l’île depuis 1962.

Dimanche, quelque 8,3 millions de Cubains âgés de plus de 16 ans étaient invités à  se rendre aux urnes pour choisir, au scrutin direct et à  bulletin secret, près de 15.000 délégués aux 169 Assemblées municipales du pays.

Ce scrutin, prévu sur deux tours les 21 et 28 octobre, sera suivi en avril 2008 par l’élection des délégués provinciaux et des députés qui désigneront les membres du Conseil d’Etat, présidé depuis son instauration par Fidel Castro.

Le processus électoral, dit du « pouvoir populaire », a été mis en place en 1976 par le Parti communiste cubain (PCC, parti unique) qui ne présente officiellement aucun candidat.

Selon des observateurs, ce marathon pourrait déboucher sur l’annonce officielle de la succession de Fidel Castro, le seul président qu’ait jamais connu 70% des 11,2 millions d’habitants de l’île.

Le vice-président Carlos Lage a affirmé que le leader cubain, âgé de 81 ans, se portait « très bien » et « se dédie à  une tâche fondamentale, peut-être la plus importante de notre époque, celle d’incarner une conscience ».

La dissidence cubaine a qualifié de « farce » ces élections qui font aussi l’objet de critiques aux Etats-Unis et en Europe.

Selon Tom Casey, porte-parole adjoint du département d’Etat américain, elles « ne permettent pas aux gens de choisir mais seulement (…) de ratifier le contrôle de l’actuelle dictature, que ce soit Fidel ou Raul Castro ».

Jaroslaw Kaczynski n’est plus Premier ministre

Lundi 22 octobre 2007

Jaroslaw Kaczynski n’est plus Premier ministre

Source: Bruxelles Libération

Vous avez été les premiers à  l’apprendre sur ce blog. C’est désormais officiel. Les sondages, réalisés à  la sortie des urnes par les instituts TNS OBOP et PBS, donnent les libéraux de la Plateforme civique (PO) de Donald Tusk grands vainqueurs: le PO recueillerait de 43,7% à  44,2% des voix. Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) du Premier ministre Jaroslaw Kaczynski est crédité de 30,4% à  31,3 des voix.En troisième position, l’Alliance de centre-gauche (LiD), parrainée par l’ex-président Aleksander Kwasniewski, prend une claque avec seulement 12,2% à  13,3% des voix. Enfin, le parti paysan traditionnel PSL, un allié des libéraux dans les régions, est crédité de 7,9% à  8,4% des voix. Les libéraux frôlent la majorité absolue de 230 sièges sur 460 à  la Diète. En s’alliant avec le PSL, qui s’est déjà  dit disposé à  entamer des négociations, il pourra sans peine former une majorité de gouvernement. Premier signe des changements à  venir : PO vient d’annoncer que la Pologne adhèrera à  la Charte des droits fondamentaux. La Grande-Bretagne va se sentir bien seule.

Smoby: accusé de malversations, l’ex-PDG crie au complot

Dimanche 21 octobre 2007

Smoby: accusé de malversations, l’ex-PDG crie au complot

© AFP, Par Gaëlle GEOFFROY – Vendredi 19 octobre

jean christophe breuil

PARIS (AFP) – L’ancien PDG de Smoby-Majorette, Jean-Christophe Breuil, soupçonné de malversations, s’est estimé vendredi victime d’une « campagne de manipulation » de la part de personnes voulant « la mort » du fabricant de jouets français, en redressement judiciaire.

Le procureur de la République de Lons-Le-Saunier a ouvert mi-juillet une information judiciaire à  l’encontre de M. Breuil, selon une source judiciaire contactée jeudi: le petit-fils du fondateur de l’entreprise jurassienne, numéro deux du jouet en Europe, est soupçonné d’avoir mis en place un système de détournements de fonds via des sociétés écrans étrangères.

Vendredi lors d’une conférence de presse, Jean-Christophe Breuil, aujourd’hui directeur marketing de la filiale européenne de l’américain MGA Entertainment, repreneur de Smoby au printemps, a répondu point par point à  ces accusations.

Il s’est aussi dit victime d’une « campagne de manipulation », « comme par hasard juste avant Noël », période pendant laquelle Smoby réalise 60% de ses ventes. « Très affecté », il s’est demandé « à  qui profite, et qui veut la mort de Smoby ».

Le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier a placé Smoby en redressement judiciaire le 9 octobre, désavouant du même coup l’action du groupe de jouets MGA.

Pour sortir de cette procédure, deux solutions désormais: la présentation par MGA et d’éventuels nouveaux actionnaires d’un « plan de continuation », ou la mise en place d’un « plan de cession » des actifs du groupe. En fait un démantèlement.

« Aujourd’hui un nouvel actionnaire peut éventuellement se présenter et prendre une position dans le groupe. J’imagine qu’il y a bien une stratégie derrière tout ça », a estimé M. Breuil, sans identifier les éventuels comploteurs.

Revenant sur chaque accusation, il a d’abord démenti l’existence de sociétés basées aux Caraïbes, dans l’Ile de Man et en Suisse. Selon Le Figaro de jeudi, ces sociétés étaient propriétaires d’Effective Label Limited, qui achetait des jouets en Chine avant de les revendre à  Smoby moyennant 6% de commission.

Effective Label Limited, une société de « trading », négociait les achats de jouets pour Smoby, une « pratique courante en Asie », a expliqué M. Breuil.

Les 6% de commission permettaient d’assurer les achats de jouets et les frais de fonctionnement du bureau chinois.

Quant à  la société néerlandaise Euro Toys, cliente de Smoby, elle assurait pour son compte la revente de fins de série à  de grands distibuteurs, à  des prix dégressifs, a indiqué l’ex-PDG. Là  encore une pratique courante, selon lui.

Il a aussi confirmé l’existence, pour « 70 cadres », de 18 cartes bancaires permettant de tirer de l’argent sur les comptes de l’entreprise. « Personnellement, j’en avais une », a-t-il reconnu, précisant que chaque dépense devait être justifiée par une note de frais.

Evoquant l’avenir de Smoby, l’ex-PDG s’est prononcé en faveur d’un plan de continuation, et d’une solution qui « permette de sauvegarder le plus d’emplois possibles ».

Le groupe, 349 millions d’euros de chiffre d’affaires, reste étouffé par une dette de 276,7 millions d’euros. Au cours de son exercice 2005-2006, clos fin mars, il a même accusé une perte nette de 25,7 millions d’euros.

Dans ce contexte, certains représentants syndicaux se sont dits jeudi « pas surpris » par l’ouverture d’une information judiciaire contre un ancien dirigeant.

Aucun n’avait pu être joint vendredi après-midi.

Smoby-Majorette emploie 2.750 salariés dans le monde, dont 1.300 en France.

Les syndicats décideront lundi de la suite du mouvement social

Samedi 20 octobre 2007

Les syndicats décideront lundi de la suite du mouvement social

© Reuters – Vendredi 19 octobre

PARIS (Reuters) – Forts de la large mobilisation constatée jeudi, les syndicats des transports se retrouveront lundi pour décider d’une éventuelle suite au mouvement, le gouvernement excluant de modifier son projet de réforme des régimes spéciaux de retraite.

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a dit qu’il les recevrait à  nouveau la semaine prochaine mais le Premier ministre François Fillon a répété vendredi que l’allongement de la durée de cotisation « est un sujet qui n’est pas négociable ».

« Cette réforme je m’y suis engagée, nous la ferons », a déclaré le président Nicolas Sarkozy
lors d’un point de presse à  Lisbonne en marge du Conseil européen.

« J’ai toujours dit que nous avions des priorités sur lesquelles nous ne pouvions pas céder mais qu’il y avait matière à  négocier », a-t-il toutefois ajouté.

Le premier pas est venu de la SNCF, qui a négocié avec les agents de conduite et obtenu un appel à  la reprise du travail de la FGAAC, majoritaire chez les conducteurs SNCF.

Deux syndicats maintenaient vendredi leur appel à  la grève et le trafic restait très perturbé à  la SNCF et à  la RATP.

« Les cheminots savent bien que la réforme est inéluctable, elle est incontournable. Mais il y a un deuil à  faire parce que les vies vont changer », a dit vendredi la présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac.

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, avait estimé jeudi soir que « la réforme dans les contours actuels ne passera[it] pas » et demandé que le ministre du Travail accepte de négocier sur le fond.

DISCUSSIONS EN COULISSES ?

Mais la FGAAC a appelé quelques minutes plus tard à  la fin de la grève, expliquant que « les garanties ainsi que les perspectives de prise en compte des spécificités des cheminots et des agents de conduite ont été obtenues ».

La présidente de la SNCF a précisé que des solutions avaient été trouvées sur un système de bonification pour les agents de conduite nouvellement embauchés qui devaient perdre un avantage en 2009.

Interrogé sur ces contreparties, Xavier Bertrand a jugé que « si nous demandons de travailler plus longtemps aux uns et aux autres, ça ne nous est pas interdit de faire preuve de pragmatisme pour laisser aux agents la possibilité d’avoir plus de liberté de choix par rapport à  l’âge de la retraite ».

« Pour nous, c’est terminé », a déclaré à  Reuters Jean-Michel Namy, porte-parole de la FGAAC, précisant que le syndicat serait néanmoins présent à  la réunion de lundi.

La décision de la FGAAC a été critiquée vendredi par d’autres syndicats.

« Il y a une catégorie qui sauve sa peau et qui laisse tomber les autres », a dit à  Reuters Jean-Luc Gironde, porte-parole de Force ouvrière.

Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT Cheminots, a déclaré sur France info qu’il allait « demander des comptes à  la direction de la SNCF sur ce que j’entends aujourd’hui : des discussions qui se mèneraient en coulisse ».