Archive pour la catégorie ‘11 Septembre 2001’

Le président iranien qualifie le 11-Septembre de grand mensonge

Dimanche 7 mars 2010

Le président iranien qualifie le 11-Septembre de grand mensonge

© NouvelObs.com

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié samedi la version officielle des attentats du 11-Septembre de « grand mensonge », utilisé par les Etats-Unis comme excuse pour justifier leur guerre contre le terrorisme, prélude à l’invasion de l’Afghanistan, d’après les médias locaux.

Le commentaire du président, émis lors d’un discours au ministère du Renseignement, traduit l’escalade des tensions entre l’Occident et l’Iran autour de son programme nucléaire. Ahmadinejad a estimé que les attaques correspondaient à « un scénario sophistiqué des services de renseignement mis en acte ».

En 2007, les autorités new-yorkaises avait refusé au dirigeant iranien la possibilité de se rendre sur le site du World Trade Center, parce qu’il avait suggéré que soient réexaminées les raisons de ces attentats. Il avait aussi mis en cause le décompte des victimes, affirmant que les Américains n’avaient jamais donné leurs noms. AP

Un homme abattu après avoir ouvert le feu à un poste de contrôle près du Pentagone

Vendredi 5 mars 2010

Un homme abattu après avoir ouvert le feu à un poste de contrôle près du Pentagone

© Nouvelobs.com

Un homme, qui avait ouvert le feu jeudi soir à un point de contrôle situé à proximité du Pentagone à Washington, a succombé à ses blessures vendredi matin. Après avoir légèrement blessé deux policiers en charge de la sécurité du complexe stratégique, il avait été grièvement blessé à son tour par les forces de l’ordre.

Le tireur présumé a succombé à ses blessures, a déclaré tôt vendredi matin le médecin légiste.

Le suspect, identifié comme étant John Patrick Bedell, originaire de Californie, s’est dirigé vers le point de contrôle situé à l’entrée de la station de métro du Pentagone, à environ 18h40, heure locale (23H40 GMT), avec l’apparente intention de pénétrer dans le ministère américain de la Défense, sous haute sécurité depuis le 11 septembre 2001.

« Il a juste mis la main à la poche, en a sorti une arme à feu et a commencé à tirer », à une distance d’1,50 mètre seulement, a précisé M. Keevill. « Il s’est approché d’un pas particulièrement décontracté. Il n’y avait aucune réelle émotion sur son visage ». Les forces spéciales ont riposté à l’arme semi-automatique.

Les autorités ignorent le motif de son acte. Mais, selon les premiers éléments de l’enquête, Bedell, 36 ans, aurait eu des sentiments négatifs envers le gouvernement américain et les forces armées après le 11 Septembre, s’interrogeant sur les circonstances de ces attentats.

Dans un message posté sur Internet, un homme utilisant le nom de JPatrickBedell se dit « déterminé à faire triompher la justice » suite à la mort d’un colonel des Marines, James sabow, retrouvé mort dans son jardin en 1991, dont le décès n’a jamais été vraiment élucidé. Selon cet internaute, l’affaire Sabow est « une étape sur le chemin de l’établissement de la vérité sur des événements tels que les destructions du 11 Septembre ».

Le président Barack Obama suit l’affaire de très près, en lien avec le FBI et son conseiller à la sécurité intérieure et à la lutte antiterroriste, John Brennan, a raconté Nick Shapiro, porte-parole de la Maison Blanche.

Les forces de l’ordre ont identifié le suspect comme s’agissant de John Patrick Bedell, un Californien de 36 ans. Elles ont ajouté qu’elles étaient en train d’interroger un second homme, qui pourrait avoir accompagné le tireur.

Après l’attaque, tous les accès au Pentagone ont été fermés, avant d’être rouverts, hormis celui qui se trouve près de l’entrée du métro où a eu lieu l’attaque, a expliqué Bryan Whitman, porte-parole du Pentagone. La station de métro n’a elle pas été rouverte et devrait rester fermée une bonne partie de la journée vendredi, le temps que le FBI termine son enquête sur place.

Depuis le 11 Septembre, la sécurité a été renforcée, et les visiteurs ne pouvaient plus accéder directement au bâtiment du Pentagone depuis le métro. Ils doivent gagner la surface via un long escalator, puis passer une première vérification de sécurité à la sortie de métro, avant une autre une fois passée l’entrée du Pentagone. AP

Al Qaeda est morte depuis 2002 d’après un ex-chef de la DGSE

Samedi 27 février 2010

Al Qaeda est morte depuis 2002 d’après un ex-chef de la DGSE

© Mondexplor, Eso-News

Mondexplor:

Lors d’une table ronde qui s’est tenue au Sénat le 29 janvier 2010 sur le thème « Où en est Al-Qaida », Alain Chouet – ancien directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE – démystifie le concept « Al-Qaida » et dresse un tableau sans concession des réponses inadaptées et autres instrumentalisations faites par les pays occidentaux, sans pour autant dédouaner les dangers de l’extrémisme islamiste.

Vous vouliez savoir ce que pensent nos “espions” d’al-Qaida ? Accrochez-vous, les masques tombent. Les propos tenus par Alain Chouet que d’aucuns n’oseront qualifier de “conspirationnistes”

Alain Chouet est un officier de renseignement français. Il a notamment occupé les fonctions de chef du bureau de coordination des recherches et opérations anti-terroristes (1980-1985) et celles de Directeur du Service de renseignement de sécurité à la Direction générale de la Sécurité extérieure (2000-02). N.B. Le « Service de renseignement de sécurité » est la branche anti-terroriste de la DGSE.


Ex-chef de la DGSE: "Al Qaida est mort en 2002" Alain Chouet
envoyé par ReOpen911. – L’info video en direct.

Le One World Trade Center et sa connexion Illuminati

Vendredi 26 février 2010

Remplaçant du WTC, le One World Trade Center

Source: Wikipedia

Le One World Trade Center (Freedom Tower ou tour de la Liberté) est la tour centrale du nouveau complexe du World Trade Center, qui vise à combler l’immense espace laissé par l’anéantissement du précédent complexe le 11 septembre 2001 dans des attentats terroristes. Situé au sud de l’île de Manhattan ce site aussi appelé Ground zero a une superficie totale de 65 000 m2. La tour est l’œuvre des architectes Skidmore, Owings and Merrill de Chicago, elle culminera à 1 776 pieds, soit 541 mètres et sera située au coin nord-ouest du site. Les travaux, qui ont débuté en avril 2006, devraient s’achever en 2013. La tour sera composée de 108 étages.

1776 pieds! Coïncidence? Bien sur que non, regardez même la structure de la tour, sur chaque face se trouve une pyramide. Et pourquoi l’appeler ONE WORLD trade center? Enfin voila, on peut essayé de nous faire croire que c’est en rapport avec la signature de la déclaration d’indépendance etats-unienne, mais c’est grâce aux Illuminati et aux franc-maçons et rose-croix que les USA sont nés. Et cette tour est symbolique de par sa hauteur, réfléchissez bien à la signification occulte derrière tout ça.

Comment apporter la démocratie dans le monde « légitimement »

Vendredi 26 février 2010

Comment apporter la démocratie dans le monde « légitimement »

Cela fait un moment que je me renseigne sur ce qu’il se passe en France et aux USA. J’essaye de comprendre la logique des doctrines de la franc-maçonnerie, c’est à dire le culte à Lucifer, qui représente la connaissance, le serpent. Que j’essaye aussi de comprendre les enseignements rose-croix. Et je réalise en fait que beaucoup de gens se plantent complètement sur l’interprétation de ce qu’est Lucifer, Satan, Christ, Maitreya ou le Paraclet. Donc je ne vais pas faire un cour car ce n’est pas l’endroit où il faut en parler.

Au tout début, en Décembre 2006, j’ai découvert les illuminati. Un ami canadien que j’ai rencontré par hasard sur Yahoo! Chat m’a parlé des illuminati et leur désir de contrôler le monde. Je me suis renseigné par moi même, à la base j’étais webmaster je faisais des sites internet et du référencement et j’étais pas du tout incliné à tout ça. Et je savais inconsciemment au fond de moi que nous vivions dans un monde de corruption, de mensonge, de manipulation, et etc… Et quand j’ai entendu toutes ces choses sur les illuminati, la maçonnerie, qu’ils vénèrent Lucifer sans même que je sache ce que c’était, tout ça a développé un sens profond de haine en moi, et de paranoïa, car j’ai toujours soupçonné tout ça. Pendant 6 mois, de Décembre à Mai, je n’ai fait qu’apprendre et visionner tout ce qui était possible et inimaginable sur le Nouvel ordre mondial, les Ovnis, la Franc-maçonnerie, les sionistes (comptez pas sur moi pour en parler sur ce site, j’ai pas que ça à faire, tout le monde est déjà Bien au courant de ce qu’ils font) et le 11 septembre.

Le 11 Septembre est le meilleur tour de magie que j’ai jamais vu à la télé

J’ai réalisé comme beaucoup de gens que le 11 septembre n’était pas un attentat islamique contre l’impérialisme américain, mais un attentat organisé par les services secrets israéliens, européens et américains contre le Monde. WORLD Trade Center (World veut dire Monde en anglais). Et l’attentat du 11 septembre a été organisé longtemps à l’avance, certains documents de British Israel World Federation prouvent définitivement que quelque chose était prévu pour le monde le 17 septembre 2001, et cela déjà dans les années 40 (mais c’est pas tout).

Puis le plus on fait de recherche, le plus on découvre des faits frappants, que George Bush le père et la famille Ben Laden étaient tous d’eux partenaires dans Carlyle Group, une société d’investissement mondiale qui possède un un capital énorme.

Source: Réseau Voltaire

Premier gestionnaire mondial de portefeuilles, le Carlyle Group rassemble le gratin de la politique mondiale. Piloté par l’ancien secrétaire à la Défense Frank Carlucci, il comprend aussi bien George Bush père que les Ben Laden, George Soros, Mikhail Khodorkovsky ou John Major. Il s’est spécialisé dans la prise de contrôle de sociétés d’armement et de médias. Profitant de la présidence d’un de ses anciens cadres, Bush fils, il influe selon ses intérêts sur la politique étrangère des États-Unis. Usant et abusant de ses relations, le groupe réalise 30% de retour sur investissement au risque de se voir régulièrement mis en cause dans des affaires d’initiés et de corruption.

George Bush le père a déclaré le nouvel ordre mondial le 11 Septembre 1990, puis 11 ans plus tard jour pour jour on a le 11 Septembre 2001. Il y a trop de coïncidences. On sait que c’est la CIA qui a formé Al Qaeda, et que Ben Laden est responsable de l’attentat contre l’ambassade américaine en Arabie Saoudite en 1998, mais n’est pas responsable de l’attentat du 11 Septembre, tout ça est vérifiable sur le site du FBI. Ben Laden n’est pas le responsable du 11 Septembre 2001. C’est sur le site du FBI! Ils ne disent pas que Ben Laden est le responsable du 11 Septembre à n’importe quel endroit! Ils sont bien plus honnêtes que leur propre gouvernement dans le fond même s’ils sont complices.

Et on sait ce que veut faire la force américaine depuis la fin de la guerre froide, et c’est apporter la démocratie dans le monde (bien sur c’est une fausse excuse). Mais d’après le paragraphe 3 de la Charte de l’Atlantique,

« Ils respectent le droit des peuples à choisir la forme du gouvernement sous laquelle ils souhaitent vivre; et ils souhaitent voir le droit de souveraineté et l’autodétermination restauré à ceux qui en ont été privés par la force; »

Et les USA font totalement l’inverse de ce que l’ONU demande. Le gouvernement américain, cherchait dans les années 90 une raison valable « d’apporter la démocratie dans le monde« , surtout au moyen orient et en Amérique du sud.

Et il y a déjà eu un attentat au world trade center en 1993, Le 26 février 1993 un camion chargé de 680 kg d’explosif au nitrate se désintégra dans un parking souterrain de la tour Nord (wiki), faisant 6 morts et 1 042 blessés. Puis avec un peu de recherche on découvre que le FBI est le véhicule de cet attentat. Mais il n’y a pas eu assez de victimes pour justifier une quelconque guerre contre le terrorisme. C’est limite miraculeux qu’il n’y ait eu que 6 morts. Sur Voltairenet on peut lire,

Le 26 février 1993, à midi, une voiture piégée explose dans le sous-sol du World Trade Center, à New York, tuant six personnes. La bombe fait trembler les immeubles qui ne tombent pas. Un témoin dira : « J’ai cru qu’un avion avait frappé les tours », tandis que le gouverneur Mario Cuomo déclare à la télévision : « Nous avons le sentiment d’avoir été violés ; nul peuple n’a jamais osé nous faire cela, nous pensions être invulnérables. » Des milliers d’employés sont prisonniers des bâtiments envahis par la fumée et dont l’électricité est coupée. En 1995, sheikh Omar Abdel Rahman, qui vivait tranquillement à Brooklynn sous la protection du FBI, sera condamné à perpétuité pour avoir « inspiré » l’attentat. Il avait également suscité l’assassinat du rabbin d’extrême droite Meir Kahane et entretenait des rapports avec Oussama Ben Laden, au vu et au su de la CIA. Le 26 février 1993, la voiture était garée dans la partie réservée au Secret Service du parking souterrain du World Trade Center

Les Nazis ont utilisé la même technique en incendiant le Reichstag, pour ensuite diaboliser le parti communiste en faisant croire au peuple allemand qu’ils étaient les responsables (en utilisant la presse, les médias), c’est comme gagner le coeur du peuple Allemand, c’était le symbole de la nation, tout comme le WTC était le symbole de l’ancien ordre mondial, et des USA. Puis pour empêcher qu’un tel évènement ne se reproduise, les nazis ont donné plein pouvoir à la Gestapo.

Immédiatement après la proclamation des lois d’urgence du 28 février 1933 pour la défense du peuple et de l’état, officiellement justifiés par l’incendie du Reichstag, la police prussienne prend part, aux côtés de la SA et de la SS à la première grande rafle d’opposant organisée à Berlin dans la nuit du 28 février au 1er mars 1933. Dès ce moment, la Gestapo « pouvait agir sans restriction et sans responsabilité, pratiquer l’arrestation secrète et la détention à perpétuité sans accusation, sans preuve, sans audience. Aucune juridiction ne pouvait s’y opposer, ni ordonner la mise en liberté et réclamer un nouvel examen du dossier».

On pourrait comparer la Gestapo aux Etats-Unis, mais la Gestapo appartenait au parti Nazi, alors les Etats-Unis appartiennent à qui?

La Gestapo a eu plein pouvoir grâce à l’incendie du Reichstag, tout comme les USA ont pu déclarer leur guerre contre terrorisme sans problème après les attentats du 11 septembre. C’est la même technique. Pareil pour les alertes enlèvements à la télé, on vous balance une sirène dans la gueule et on vous dit que le petit Bob s’est fait enlever on sait pas par qui, tout ça pour provoquer des émotions. Parce que le but de ces enlèvements, tout comme pour les problèmes conjugaux, est en fait de disposer un appareil RFID sur les enfants ou les maris violents (et les épouses dans tout ça? épouses violentes). Peut être pas une puce électronique, mais un bracelet électronique, et c’est d’actualité.

Et en gros, ne pensez pas une seconde que les USA ont souffert des attentats du 11 Septembre, les orchestrateurs de ce dernier, qui se trouvent à New York et Washington D.C. ont fait beaucoup de bénéfices, Larry Silverstein est un exemple parmi tant d’autre.

On va apporter la démocratie à votre pays si vous n’aimez pas les USA et Israël

Les pères fondateurs américains, avaient un idéal. Et c’était donner un exemple démocratique mondial multi-culturel. Où toutes sortes de gens pouvaient venir y vivre s’ils voulaient se libérer de la dictature anglo-saxonne ou de leur régime dictatorial. Mais les pères fondateurs seraient affolés de voir ce que sont devenus les USA aujourd’hui.

Le nouvel ordre mondial est en fait apporter la démocratie dans le monde par la force. Et chez nous, en occident, l’un des buts du nouvel ordre mondial est de nous manipuler à croire que ce que fait Israël et les USA, et le Royaume-Uni, la France, et l’OTAN est JUSTE, car ils combattent les terroristes dictateurs en Afghanistan et en Irak. Dans nos médias occidentaux on nous fait croire que nous sommes les plus sophistiqués de la planète et qu’on a atteint l’illumination, qui est de vivre dans une « démocratie » et de vouloir aider les pays du monde à devenir démocratique comme nous. Puis on se rends compte que sans le 11 septembre, ils n’auraient pas pu apporter la démocratie en Irak et en Afghanistan. Par ailleurs la guerre en Afghanistan est une honte, on se bat contre les Talibans, qui eux ont été entrainé par la CIA durant la guerre froide.

N’importe qui, qui a un cerveau, sait que les USA se moquent du régime de tel ou tel pays, ce qu’ils veulent c’est avoir le contrôle total de toutes les ressources de la planète, par la force ou par la pression diplomatique, ou par l’endettement en manipulant les cours de la bourse et la finance.

Puis cette guerre contre le terrorisme n’existerait pas si le gouvernement Américain n’avait pas cette ambition de contrôler les ressources de la planète et certains territoires stratégiques. La France était contre la guerre en Irak en 2003 et j’en suis fier franchement, car cette guerre, qui a provoqué quand même 1 million de morts (c’est pas rien) au total, et le chiffre continu d’augmenter, est le produit des attentats du 11 septembre orchestrés par le Mossad, la CIA, le FBI, et les services secrets européens, et toutes sortes d’agences secrètes dont vous n’avez jamais entendu parler. Il leur fallait une justification pour envahir le moyen orient, et grâce au 11 Septembre, ils ont pu le faire.

Donc le 11 Septembre est un facteur très important de la politique internationale à l’heure actuelle. C’est la clé de voute, la pierre maitresse, du nouvel ordre mondial. Car si vous contredisez la théorie officielle, en fait vous êtes un ennemi de la Démocratie, Israël, vous êtes pour le terrorisme, et vous êtes limite un négationniste nazi qui croit aux petits hommes verts et que les camps de concentration n’ont jamais existé, et que l’homme a jamais marché sur la Lune et etc… On range le 11 septembre avec les camps de concentration… Donc c’est clair, on nous manipule à fond à croire qu’on est victime du terrorisme alors que nous sommes les vrais terroristes. Et tous les médias cherchent à manipuler notre opinion sur la chose, et tout le monde s’en doute, même les plus cons. On peut dire merci au Council on Foreign Relations d’avoir contrôlé l’opinion public et les médias.

Les Américains, et nous aussi par la même occasion, vivent dans une médiacratie. Ceux qui contrôlent la presse, contrôlent l’opinion public, et donc peuvent justifier presque tout et n’importe quoi, la guerre en Irak par exemple.

On ne peut pas faire confiance à l’Union Européenne, à Israël et aux USA

Quand on voit à quel point on manipule les évènements afin de justifier une guerre par ci, une guerre par là, on ne peut pas avoir confiance en notre gouvernement. Et même partout dans le monde on manipule l’opinion public, tout le monde le sait presque, mais les gens ne savent pas jusqu’où ça va. Il serait temps de se réveiller et réaliser à quel point on nous baratine depuis le début à propos du 11 Septembre.

Le dernier mystère du 11-Septembre bientôt résolu?

Lundi 15 février 2010

Le dernier mystère du 11-Septembre bientôt résolu?

© Slate.fr

Qu’est-ce qui a causé l’effondrement de la Tour Sept du World Trade Center? Le dernier mystère derrière les attentats du 11-Septembre devrait bientôt être élucidé, selon les experts américains qui enquêtent sur l’écroulement de ce bâtiment. La tour de 47 étages, qui était baptisée «Tower Seven», s’est effondrée sept heures après les tours jumelles.

L’écroulement de cette tour, qui n’a pas été frappée par un avion contrairement aux deux autres, a donné lieu à de nombreuses hypothèses et autres théories du complot. Certains affirment qu’elle est tombée suite à une démolition volontaire et contrôlée. Mais le National Institute of Standards and Technology, basé à Washington, devrait plutôt conclure dans son rapport très attendu que ce sont des feux à différents étages de la tour qui ont causé son effondrement. Cela ferait de la Tower Seven le premier gratte-ciel au monde à s’écrouler à cause d’incendies.

Interviewé par la BBC, l’enquêteur en chef de l’institut américain, a déclaré: «Notre hypothèse de travail suggère actuellement que ce sont des feux de bâtiment normaux qui se sont développés et propagés dans les différents étages qui ont entraîné l’effondrement final».

Cette explication reste contestée, notamment par le mouvement 9/11 Truth, un collectif d’associations et d’individus qui remettent en question les versions officielles autour des attentats du 11-Septembre. Des architectes, scientifiques et ingénieurs qui se sont ralliés à ce mouvement soutiennent que l’explication des incendies est impossible, et qu’il a dû y avoir une démolition à l’explosif contrôlée. Le fondateur du groupe, Richard Gage, explique sa pensée:

Le bâtiment Sept est une preuve irréfutable. N’importe quel écolier qui regarde ce bâtiment tomber à la vitesse de la chute libre et de manière symétrique peut se rendre compte que ce n’est pas un phénomène naturel. Les bâtiments qui s’écroulent de manière naturelle suivent le schéma de la moindre résistance, ils ne s’écroulent pas tout droit sur eux-mêmes.

Plusieurs éléments ont encouragé le développement de théories du complot concernant la tour Sept du World Trade Center: tous les débris de métaux du gratte-ciel ont été récupérés pour être fondus, malgré le fait que l’effondrement soit possiblement une première dans l’histoire de l’architecture; la tour était occupée par les services secrets, la CIA et d’autres organes censés coordonner la réponse à une attaque terroriste. Enfin, la destruction de la troisième tour n’a pas été mentionnée dans le rapport de la commission sur le 11-Septembre.

[Lire l'article complet sur bbc.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d’actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Tony Blair justifie l’invasion de l’Irak par le 11-Septembre

Vendredi 29 janvier 2010

Tony Blair justifie l’invasion de l’Irak par le 11-Septembre

© NouvelObs, Reuters

Par Michael Holden et Keith Weir

LONDRES (Reuters) – Tony Blair s’est montré offensif durant son audition sur l’invasion de l’Irak, vendredi, expliquant qu’on ne pouvait plus seulement contenir Saddam Hussein après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Devant la commission d’enquête sur les conditions de l’engagement militaire britannique en mars 2003, l’ex-Premier ministre britannique a défendu la décision la plus controversée de ses dix années de mandat, de mai 1997 à juin 2007.

Le déploiement de 45.000 soldats aux côtés des forces américaines afin de renverser le régime de Saddam Hussein avait provoqué de grandes manifestations, des dissensions au sein de son parti et a valu à Tony Blair d’être accusé d’avoir trompé l’opinion publique sur les raisons de cet engagement militaire.

Prié de s’expliquer, Tony Blair a fait valoir que l’échec des tentatives de maîtriser le programme d’armes de destruction massive irakien n’avait laissé d’autre choix que l’invasion.

« Il ne s’agit pas de mensonge, ou de complot, de supercherie ou de tromperie, c’est une décision », s’est-il défendu avec ardeur, après avoir laissé transparaître un peu de nervosité au début de l’audition.

« Et compte tenu du passé de Saddam, de son utilisation des armes chimiques, du million de personnes et plus dont il a causé la mort, des dix ans passés à enfreindre les résolutions de l’Onu, la décision que j’avais à prendre revenait à se demander: pouvions-nous prendre le risque de laisser cet homme reconstituer son programme d’armement ? »

« Je crois (…) que nous avons eu raison de ne pas courir ce risque », a-t-il ajouté, affirmant qu’il était alors convaincu de l’existence d’armes de destruction massive en Irak, quand bien même elles n’ont jamais été retrouvées.

« CRIMINEL DE GUERRE »

La guerre en Irak a grandement érodé la popularité de Tony Blair et de son parti. Sept ans après l’invasion et près de trois ans après la passation de témoin avec l’actuel Premier ministre Gordon Brown, la colère n’est pas retombée.

Les familles de certains des 179 soldats britanniques morts en Irak et une centaine de militants pacifistes l’attendaient vendredi matin, scandant « Tony Blair, criminel de guerre » et réclamant des poursuites à son encontre.

Mais il est arrivé tôt et a pénétré par une porte dérobée dans ce bâtiment proche de Westminster et placé sous haute surveillance policière.

L’audition de Tony Blair était très attendue parce qu’elle met en jeu tant sa propre réputation que celle du Parti travailliste, largement distancé par l’opposition en vue des élections législatives qui doivent avoir lieu d’ici juin.

Pour les observateurs, l’enquête pourrait nuire au Labour dans la perspective de ce scrutin et ce, d’autant que Gordon Brown, alors chancelier de l’Echiquier, doit aussi être entendu.

Soumis aux questions de la commission mise sur pied par son successeur, Tony Blair n’a montré aucun remords pour son soutien sans faille au président américain George W. Bush en 2003.

« LE CALCUL DU RISQUE A CHANGÉ »

Vêtu d’un costume bleu rehaussé d’une cravate rouge, il a expliqué avec aplomb comment les attentats du 11-septembre menés par Al Qaïda aux Etats-Unis avaient modifié la donne.

« Jusqu’au 11-Septembre, nous pensions que (Saddam) constituait un risque mais nous pensions que cela valait la peine de tenter de le contenir. L’élément crucial après le 11-Septembre, c’est que le calcul du risque a changé », a-t-il dit.

« Le fait est qu’à propos de cet acte à New York, ils auraient tué bien plus que 3.000 personnes s’ils l’avaient pu. Aussi, après cela, mon avis était qu’on ne pouvait plus prendre aucun risque », a-t-il ajouté.

Tony Blair s’est en outre dit préoccupé par la persistance de ces risques, citant à plusieurs reprises les craintes suscitées par le programme nucléaire iranien.

Il a encore été interrogé sur la date à laquelle il aurait promis le soutien britannique à une action militaire contre l’Irak – dès 2002 selon ses détracteurs – et sur les éléments de justification de la guerre invoqués par la suite sans qu’ils n’aient jamais été établis.

« Le seul engagement que j’ai pris, et je l’ai pris publiquement, a été celui de nous occuper de Saddam », a-t-il fait valoir.

« Le fait est qu’il s’agissait d’un régime écoeurant et que nous ne pouvions courir le risque de laisser un tel régime développer des armes de destruction massive », a-t-il insisté.

« Si cela signifiait un changement de régime, qu’il en soit ainsi. Comme nous avons essayé la voie de l’Onu et qu’elle a échoué, mon avis a été qu’il fallait nous en occuper. »

Avec Kylie MacLellan, version française Jean-Stéphane Brosse et Grégory Blachier

Jean-Marie Le Pen sur le 11 Septembre

Jeudi 1 octobre 2009

Jean-Marie Le Pen sur le 11 Septembre


Jean-Marie Le Pen sur le 11 Septembre
envoyé par Sergei_Dragunov. – L’info video en direct.

Kassovitz critique la version officielle du 11 septembre

Jeudi 17 septembre 2009

Kassovitz critique la version officielle du 11 septembre


Kassovitz critique la version officielle du 11 septembre
envoyé par antek666. – L’info video en direct.

Les mensonges de Sifaoui face à Raynaud (11 septembre)

Dimanche 13 septembre 2009

Les mensonges de Sifaoui face à Raynaud (11 septembre)

Parodie de débat organisée par Franz-Olivier Giesbert lors de son émission « Vous aurez le dernier mot ».
Il avait invité, le 11/09/2009, Eric Raynaud pour son livre « 11 septembre – Les vérités cachées » et opposé face à lui un certain Mohamed Sifaoui (manipulateur et menteur professionnel).
Cette vidéo montre comment, en France, il est totalement impossible d’exprimer ses doutes sur la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 sans se faire agresser.Reportage ridicule.


1/2


2/2