Archive pour juillet 2007

Structure de la Franc-maçonnerie

Dimanche 29 juillet 2007

Introduction Structure FM

Parce que c’est bien plus facile quand c’est avec des images. Et vous trouverez aussi le Vocabulaire de la Franc-Maçonnerie, un article plutôt jeune de wikipédia.

La franc-maçonnerie n’est pas démoniaque, certains membres le sont, et pas des membres des trois premiers degrés et aussi je trouve que certains rituels (en plus du code de la franc-maçonnerie) sont remplis de grande philosophies; Philosophie qui est à  appliquer pour soi-même, mais… Il existe une élite, au dessus de la pyramide maçonnique (voir billet de 1 dollar), qui contrôle la franc-maçonnerie, c’est du moins ma supposition. Les francs-maçons ont l’avantage d’être partout dans le monde, ce qui n’est pas le cas de toutes les sociétés secrète… Et elle a aussi, le plus grands nombre de membres actifs dans le monde, la plupart étant de sexe masculin, même si de nos jours certaines loges acceptent les hommes et/où les femmes, ces loges ne sont rien (on se comprend) comparées au portrait gigantesque de la franc-maçonnerie sur la scène internationale.

Structure de la Franc-maçonnerie

La franc-maçonnerie est structurée en grades appelés degrés. Les 3 premiers degrés sont souvent appelés « degrés bleus », en rapport à  la couleur des loges dans lesquelles les franc maçons se rassemblent. Ces 3 degrés sont administrés par les obédiences (organisations maçonniques regroupant plusieurs loges) en tant que:

- Apprenti Maçon, 1°
- Compagnon Maçon, 2°
- Maître Maçon, 3°

Ces trois degrés existent internationalement, c’est ce qui fait la franc-maçonnerie une opération internationale. Mais il existe d’autres degrés/grades:

Ensuite un franc-maçon a le choix entre plusieurs Rites différents, « hauts grades » (voir les images ci-dessous). Un Rite, en FM, est un ensemble de symboles et de rituels associés à  différents degrés, organisés en progression graduelle (de la base jusqu’au sommet, pour vous donner une idée). Ces Rites se composent en 3 différentes catégories, le Rite Ecossais Ancien et Accepté (R.E.A.A) (la plus grande opération secrète active dans le monde), le Sanctuaire (Shrine, Shriners, en anglais), et le Rite d’York, ce sont les 3 principaux Rites de la franc-maçonnerie.

en blanc structure franc maconnerie

structure franc maconnerie en noir

structure couleur 1 FM

structure couleur 2 FM

La structure est la même, mais représentée différemment.

Robert C. Byrd sur l’Administration Bush

Samedi 28 juillet 2007

On a des preuves que ce que Monsieur Robert C. Byrd disait était vrai, en rapport avec la guerre en Irak.

Le Code Franc-Maçonnique

Samedi 28 juillet 2007

Début du XIXe siècle

grand architecte de l
Honore le Grand Architecte de l’Univers.
Aime ton prochain.
Ne fais point le mal.
Fais le bien.
Laisse parler les hommes.
Le vrai culte du Grand Architecte consiste dans les bonnes moeurs.
Fais donc le bien pour l’amour du bien lui-même.
Tiens toujours ton âme dans un état pur pour paraître dignement devant le Grand Architecte de l’Univers, qui est Dieu.
Estime les bons, plains les faibles, fuis les méchants mais ne hais personne.
Parle sobrement avec les grands, prudemment avec tes égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.
Ne flatte point ton frère: c’est une trahison. Si ton frère te flatte, crains qu’il ne te corrompe.
Écoute toujours la voix de ta conscience.
Sois le père des pauvres: chaque soupir que ta dureté leur arrachera augmentera le nombre de malédictions qui tomberont sur ta tête.
Respecte l’étranger voyageur; aide-le, sa personne est sacrée pour toi.
Évite les querelles; préviens les insultes, mets toujours la raison de ton côté.
Respecte les femmes; n’abuse jamais de leur faiblesse et meurs plutôt que de les déshonorer.
Si le Grand Architecte te donne un fils, remercie-le, mais tremble sur le dépôt qu’il te confie!
Sois pour cet enfant l’image de la Divinité.

Fais que jusqu’à  dix ans il te craigne, que jusqu’à  vingt il t’aime, que jusqu’à  ta mort il te respecte.
Jusqu’à  dix ans, sois son maître, jusqu’à  vingt ans, son père, jusqu’à  la mort, son ami.
Pense à  lui donner de bons principes plutôt que de belles manières; qu’il te doive une droiture éclairée, et non pas une frivole élégance.
Fais-le honnête homme plutôt qu’habile homme.
Si tu rougis de ton état, c’est orgueil; songe que ce n’est pas ta place qui t’honore ou te dégrade, mais la façon dont tu l’exerces.
Lis et profite; vois et imite; réfléchis et travaille; rapporter tout à  l’utilité de tes frères, c’est travailler pour toi-même.
Sois content de tout, partout et avec tout.
Réjouis-toi de la justice, courrouce-toi contre l’iniquité, souffre sans te plaindre.
Ne juge pas légèrement les actions des hommes, ne blâme point et loue encore moins; c’est au Grand Architecte de l’Univers qui sonde les coeurs à  apprécier son ouvrage.
La concorde grandit ce qui est petit.
La discorde annihile ce qui est grand.

Un aperçu de la Franc-Maçonnerie

Samedi 28 juillet 2007

La Franc-Maçonnerie: Propagandes

leo taxil sur la franc maconnerie luciferienne

Avant que je commence à  raconter toutes ces choses, le text qui suit vient du site internet FrancMaconnerie.ca. C’est plus facile de trouver des articles sur les franc-maçons provenants de sites officielles des loges maçonniques à  droite à  gauche dans le monde, que de trouver des articles de conspirations envers ces derniers. C’est dangereux, d’une part, et deuxième parts, ils vous diront que ce n’est pas votre business. J’aimerais donner mon opinion sur la chose, mais on va attendre un peu histoire de vous familiariser avec cette société secrète (et non discrète).

Rappelez vous, ce que vous allez lire n’est rien d’autre que leur version officielle!

La Franc Maçonnerie pour les Profanes!

Le texte qui suit est extrait d’un pamphlet intitulé «La Franc-Maçonnerie: un aperçu pour le profane» publié par la Grande Loge du Québec et rédigé par un frère de la loge Albion no 2.

La franc-maçonnerie, ou plus précisément, l’ordre des Maçons Anciens, Francs et Acceptés, est une société initiatique et philosophique dont les origines se perdent dans la nuit des temps. Les manuscrits les plus anciens datent du 14e siècle mais la tradition maçonnique remonte jusqu’aux sociétés et écoles de mystères de l’antiquité. Ses débuts modernes, cependant, datent de 1717 alors que quatre loges londoniennes se donnèrent une structure administrative (appelée Grande Loge) afin d’organiser plus efficacement l’évolution du mouvement. Dès lors, débuta une expansion phénoménale de l’ordre, d’abord en Europe, ensuite dans les colonies britanniques et à  travers le monde. La franc-maçonnerie au Québec est aussi d’origine Britannique et les premières loges firent leur apparition vers le milieu du 18e siècle.

La franc-maçonnerie et la religion

En 1723, la Grande Loge d’Angleterre publiait ses «constitutions» dont I’article premier stipule:

«Un maçon est obligé par son allégeance, d’obéir à  la loi morale; et s’il comprend bien l’Art (maçonnique), il ne sera jamais un athée ni un libertin ni un impie. Bien que, anciennement il fut du devoir des francs-maçons d’appartenir à  la religion de leur pays ou de leur nation respective; cependant il est jugé plus convenable aujourd’hui de les obliger seulement à  cette religion sur laquelle tous les hommes s’entendent, laissant à  chacun ses opinions particulières, c’est à  dire d’être des hommes sincères et bons, honorables et honnêtes, quelles que soient leurs distinctions de culte ou de croyance, afin que la maçonnerie devienne le centre d’union et le moyen de cimenter une amitié véritable entre ceux qui, sans ces liens de confraternité, seraient restés séparés éternellement.»

La franc-maçonnerie n’est donc ni une secte ni une religion (white is black & white is black, pour comprendre cet article, vous devez retournez le sens de chaque phrases, par exemple la franc-maçonnerie EST une secte et une religion.). Elle ne propose aucun dogme et elle n’a à  sa tête aucun gourou. Fondée sur la croyance dans la fraternité des hommes et la paternité de Dieu, la franc-maçonnerie est une société où des hommes de toutes conditions, de toutes origines et de toutes religions, croyances ou philosophies se témoignent la plus sincère amitié et où ils conjuguent leurs efforts en vue de la construction du Temple idéal de la Vérité, de la Justice et de la Concorde. Elle maintient, à  l’égard de toutes les religions, le plus profond respect et elle rejette l’athée. Elle laisse ses membres tout à  fait libres de leurs propres pensées et elle n’interdit à  ses membres que deux sujets de discussion à  l’intérieur des loges: la politique et la religion.

La mission de la franc-maçonnerie

loge maconnique

La franc-maçonnerie se définit elle-même comme étant «un beau système de morale enseigné sous le voile de l’allégorie au moyen de symboles.» Elle n’est pas une école et son enseignement ne peut se communiquer comme celui rigoureux et unique d’une science appliquée. Dans les mots de l’écrivain Jean-Pierre Bayard,

«La franc-maçonnerie apprend surtout à  avoir conscience de n’être pas tout à  fait ce que l’on voudrait être; elle permet d’acquérir une maîtrise. Ainsi la Franc- maçonnerie n’apporte pas un mot d’ordre; elle ne dispense pas une leçon; elle éveille.»

Les valeurs morales qu’elle véhicule ne lui sont pas exclusives: connaissance de soi, amour du prochain, respect de l’autorité légalement constituée, devoir envers l’àƒÅ tre Suprême, etc. Ce qui lui est exclusif, cependant, du moins en occident, est le véhicule; c’est-à -dire, le rite initiatique. Ce dernier est en effet une allégorie élaborée de la vie qui engendre, chez l’initié, une profonde méditation, une perception et une action intérieure grâce auxquelles l’homme se révèle à  lui-même, il dépasse ses propres limites, son soi. Le but primordial de la franc-maçonnerie est donc l’amélioration de l’individu et partant, celui du genre humain dans son ensemble. On comprendra, dès lors, que l’initiation maçonnique s’effectue avec la plus grande dignité humaine (vous avez les yeux bandés, on vous menace, de ne rien révèler des choses qui se passent dans la loge, avec une pointe de compas ou d’une épée lors du rituel d’initiation, etc.. c’est très digne.), avec le plus grand respect de l’individu et dans un décorum impeccable.

Société discrète et non secrète

Une société secrète, par définition, en est une qui cherche à  dissimuler sa propre existence. Or, la franc-maçonnerie n’est aucunement cela (ah bon? Personne ne connait vraiment ce qu’est la franc-maçonnerie, black is white & white is black). Son siège social est bien connu comme le sont les lieux de rencontre de ses loges. La franc-maçonnerie est cependant discrète (discrète, privée, conservatrice etc… il y en a du vocabulaire!). Elle ne fait pas de recrutement pour des membres ni de publicité autour de ses oeuvres de charité. Le serment maçonnique n’a absolument rien d’incompatible avec les devoirs moraux, civiques ou religieux de tout citoyen de la terre.

La charité maçonnique

Bien qu’elle ne soit pas, a priori, un organisme de bienfaisance (pardon? Késako? Ils disent eux-même que ce n’est pas un organisme de bienfaisance? voila comment on contrôle l’esprit des gens, par les brouiller dans la compréhenssion des choses qui sont fondamentalement importantes.), la contribution charitable de la franc-maçonnerie nord-américaine porte sur plus de 500 millions de dollars par année. En fait, chaque branche de la franc-maçonnerie privilégie une ou plusieurs oeuvres:

- les Shriners maintiennent des hôpitaux pour les enfants avec des problèmes orthopédiques (dont un à  Montréal) et le centre de grands brùlés de Boston;

- le Rite Écossais (la plus grande société secrète active, dans la franc-maçonnerie et dans le monde) contribue à  la recherche dans le domaine de la santé mentale et du cancer et à  des cliniques pour les problèmes de diction;

- le Rite York maintient la Fondation des yeux et est actif dans la recherche biomédicale; les Loges Symboliques privilégient des foyers pour personnes âgées et des orphelinats. Ces groupes octroient également des bourses d’études à  certains individus qui étudient ou font de la recherche dans certains domaines particuliers. Ce n’est là  qu’un bref aperçu qui ne tient pas compte des nombreux projets locaux entrepris pas la plupart des loges. La franc-maçonnerie encourage ses membres à  s’impliquer, non seulement financièrement mais aussi par le biais du volontariat, dans tout projet communautaire louable.

NOTE: La croix rouge est une institution franc maçonnique, c’est pour cela qu’elle peut aller dans les deux côtés d’une guerre, parce que les franc-maçons au dessus de la pyramide, contrôlent les deux côtés, l’Est et l’Ouest, afin de pouvoir contrôler le résultat du conflit à  leur guise… La croix rouge est un ordre des Rites de York.

Qui peut devenir franc-maçon?

Tout homme qui croit en Dieu (la base des bases pour rentrer dans la franc-maçonnerie), qui croit que l’être humain doit agir honorablement en toutes choses, qu’il doit laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel il l’a trouvé, qui reconnaît aux autres le même droit à  leurs croyances dont il jouit lui-même, qui croit que c’est non seulement plus méritoire mais aussi plus agréable de donner que de recevoir, qui croit qu’il y a des choses plus importantes dans la vie que le succès financier, qui considère comme son devoir d’être un citoyen exemplaire de son pays, qui croit qu’il faut avoir de la compassion pour les autres et que la bonté de coeur est une des valeurs humaines les plus importantes, qui croit enfin que les hommes de la Terre (ça c’est une expression!) doivent s’efforcer de vivre une amitié vraiment fraternelle. Voilà  donc que tout homme de bonne volonté peut devenir franc-maçon.

Mais ils ont oublié de vous dire que si votre père n’était pas franc-maçon, vous allez avoir du mal à  rentrer dans la franc-maçonnerie.

Comment s’y prend-on pour devenir franc-maçon?

Puisque la franc-maçonnerie défend le recrutement, l’initiative doit venir de l’individu lui-même (100% vrai, on ne vous force pas à  faire parti de la franc-maçonnerie, mais on vous influence énormément). Il doit en faire la demande à  un franc-maçon ou, s’il n’en connaît pas, s’adresser à  la Grande Loge qui le mettra en contact avec la loge la plus proche. Une fois la demande initiale faite, le postulant est pris en charge par la loge qui le guidera dans sa démarche. N’entre pas qui veut, cependant, et le postulant sera soumis à  un ou plusieurs entretiens dont le but est de mieux connaître l’individu, ses motivations et ses aspirations.

Quels sont les frais?

Les frais d’adhésion sont minimes, généralement moins de 500$ et comprennent le coùt du tablier. Les cotisations annuelles sont, dans la plupart des cas, inférieures à  100$. Aucune autre contribution financière n’est requise. Les contributions au fonds de bienfaisance de la loge sont tout à  fait volontaires.

Peut-on quitter la franc-maçonnerie?

Tout membre en règle (à  jour dans ses cotisations) peut quitter l’Ordre en faisant une simple demande écrite à  sa loge qui lui accordera son exeat automatiquement, sans autre obligation. Généralement, pour vous garder ils vous diront quelques secrets ridiculeusement vrai, que ce site révèle en majeur partie, dans le but de vous surprendre et de vous garder auprès d’eux.

Peut-on ouvrir sa gueule une fois en dehors de la franc-maçonnerie?

Si vous étiez juste un membre des loges bleues, peu importe ce que vous avez appris tout est faux et remplis de mensonges afin de vous contrôler, mais si vous apparteniez aux autres ordre de la franc-maçonnerie, comme les Rites d’Ecosse et de York, ce serait mieu pour vous de la fermer si vous tenez à  votre vie. (Cette Question n’apparait pas dans l’article original, mais je n’ais pas pu m’empêcher)

Quelle est sa structure et où se trouve son siège social?

La Franc-maçonnerie n’est pas une organisation monolithique. Chaque juridiction fonctionne sous l’autorité d’une Grande Loge. Chacune des Grandes Loges est indépendante des autres et souveraine dans sa juridiction. Elles sont liées entre elles par un système de reconnaissance mutuelle. La Franc-maçonnerie au Québec est dirigée par la Grande Loge du Québec et son siège social se trouve à  l’angle des rues St-Marc et Sherbrooke, à  Montréal. L’édifice qu’elle occupe est connu sous le nom de Temple Mémorial et appartient à  la Fondation Maçonnique du Québec, enregistrée auprès des autorités publiques comme organisme à  but non lucratif, dont la principale raison d’être, outre l’administration du Temple, est la bienfaisance.

La Grande Loge est composée de représentants de toutes les loges et elle a à  sa tête un Grand Maître qui est élu au suffrage des membres chaque année. Le mandat du Grand Maître n’excède généralement pas deux ans. La Grande Loge du Québec compte une centaine de loges qui s’étendent aux quatre coins de la Province. On peut communiquer avec la Grande Loge à  l’adresse suivante:

Grande Loge du Québec
Maçons Anciens, Francs & Acceptés
Bureau du Grand Secrétaire 2295 rue St-Marc
Montréal (Québec) H3H 2G9
Téléphone: (514) 933-6730
Site web: http://www.glquebec.org/

« Under Your Skin »

Vendredi 27 juillet 2007

Non à  la puce sous cutanée!

La puce électronique prendra le relais des code-barres.

Puces RFID sur l’homme

Vendredi 27 juillet 2007

Les puces RFID, le petit miracle attendu par la grande distribution

Source: Atelier.fr, encore un bel article propagande sur la puce.

C’est un des bouleversements en cours dans la grande distribution, le remplacement des codes-barres par des puces à  radio-fréquence (RFID). Car la RFID se présente souvent sous forme d’étiquettes adhésives, les tags, intégrant puce et antennes. Le tout peut être intégré dans pratiquement tous les objets : jouets, automobiles, vêtements, livres, emballage alimentaires… Ces « étiquettes intelligentes » permettent d’identifier les produits, mais aussi de récolter diverses informations à  partir de leurs micro-capteurs. Par exemple, elles peuvent améliorer la traçabilité des produits alimentaires grâce à  la création d’un historique des températures de chaque produit. Et pour les entreprises, cela permet de connaître en permanence et instantanément l’état des stocks (on est des stocks pour eux), de retrouver un produit défectueux (Extermination du produit défectueux grâce à  la puce, vous voyez ce que je veux dire?…) … Voire de suivre à  la trace un produit volé.

Et les utilisateurs se multiplient : le géant US de la distribution Wal-Mart a invité 130 de ses 61 000 fournisseurs a équiper leurs produits en RFID en janvier 2005, 200 nouveaux distributeurs ont dù s’y plier cette année, et 300 autres suivront en 2007. Autre application, actuellement, tous les tickets de la Coupe du Monde 2006 en sont pourvus, pour éviter la fraude, tout comme les emballages de Viagra, pour éviter la contrefaçon.

chip rfid

Même les humains peuvent désormais se faire implanter sous la peau des puces électroniques, qui diffuse leur numéro d’identification. C’est le cas de l’implant Verichip, autorisé par l’administration fédérale américaine de Floride en octobre 2004. Aujourd’hui, pour 1 000 euros, certains clients VIP de la discothèque de Rotherdam Baja Beach Club ont ainsi leur Verichip. Toutefois, l’Union européenne a d’ores et déjà  interdit de telles pratiques (véridique, c’est dans l’article vous avez juste à  regardez la source. Voila la méthode, lavage de cerveau, ils vous racontent ce qui se passe ensuite ils vous disent que c’est impossible en Europe, ça c’est une superbe farce!)

Mais la RFID permet aussi de tracer l’acheteur de tel ou tel produit (Et hop on revient à  la base de l’article, qui est de tracer les produits et non les êtres humains… lavage de cerveau). C’est ce que lui reproche l’association américaine de consommateurs Caspian, qui dénonce le « pistage de tout, partout ». Elle avait d’ailleurs révélé en 2003 une affaire à  propos de Gilette qui avait fait grand bruit.

Inquiétudes excessives, pour les industriels de la RFID, qui citent les technologies, appelées « Kill The Tag », qui permettent de détruire la puce après usage (après les achats d’un client à  la sortie d’un magasin par exemple). Mais toutes les puces RFID en sont-elles réellement équipées ? (lol alors ça, ils pourront en plus détruire notre puce à  distance, c’est beau, parfait, j’adore.)

Capucine Cousin (Merci Capucine!), pour l’Atelier

(Atelier groupe BNP Paribas – 23/06/2006)

La CNIL sur « Info ou Intox »

Vendredi 27 juillet 2007

La CNIL et la protection de nos libertés

Je me baladais sur le site de la CNIL, et voila quelques articles que je vous conseil de lire attentivement afin de savoir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire dans le monde de la loi, qui est un monde de chacal.

Vos droits (pour maintenant)

- Le droit à  l’information
- Droit d’opposition
- Droit d’accès

Et voila ou je veux en venir,

Le droit de Rectification

Provenant de l’article original de la CNIL, le droit de rectification

Ce que dit la loi

Article 40 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée.

Qu’est-ce que c’est?

Toute personne peut faire rectifier, compléter, actualiser, verrouiller ou effacer des informations qui la concernent lorsque ont été décelées des erreurs, des inexactitudes ou la présence de données dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite.

Le droit de rectification constitue un complément essentiel du droit d’accès.

Lorsque des modifications sont apportées aux données concernant une personne qui a exercé son droit de rectification, le responsable du traitement doit justifier, sans frais pour la personne qui en a fait la demande, des opérations qu’il a effectuées.

A noter
Les héritiers d’une personne décédée peuvent exiger que le responsable d’un traitement comportant des données concernant le défunt prenne en considération le décès et procède aux mises à  jour.

En pratique

Pour exercer son droit de rectification, il faut écrire à  l’organisme qui détient les informations.

En retour, le responsable du traitement doit prouver qu’il a procédé aux rectifications demandées et les notifier aux tiers à  qui auraient été transmises les données erronées.

Le demandeur peut obtenir gratuitement une copie de l’enregistrement modifié.

En cas de litige, le responsable du traitement doit apporter la preuve qu’il a donné suite à  la demande de rectification.

La CNIL au bord de la crise, par Michel Alberganti

Vendredi 27 juillet 2007

La CNIL en danger

Source: LeMonde.fr

La faiblesse des moyens de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) devient d’autant plus préoccupante que les technologies susceptibles de porter atteinte à  la vie privée se multiplient. Le cri d’alarme du sénateur du Nord Alex Türk (non-inscrit), président de la CNIL depuis 2004, prend des accents à  la fois pathétiques et dérisoires. Les chiffres sont sans appel : lorsque ses homologues allemande et anglaise disposent respectivement de 400 et 270 personnes, la CNIL comptera 100 employés à  la fin de l’année. La France se classe ainsi parmi les trois derniers des pays européens. M. Türk demande au gouvernement le doublement de ses salariés… d’ici cinq ans, « afin de rejoindre le peloton de la moyenne européenne », indique-t-il.

S’il l’obtient, ce doublement des effectifs permettra-t-il à  la CNIL de remplir son rôle? Son président rappelle que, pendant la campagne électorale, Nicolas Sarkozy s’était prononcé pour une augmentation des moyens de la Commission. Mais M. Türk ne sous-estime-t-il pas lui-même ses besoins ? Le « plan de rattrapage », présenté en mars 2005 par le premier ministre Jean-Pierre Raffarin, prévoyait une augmentation des effectifs de 10 personnes par an sur la période 2006-2009. Deux ans plus tard, Alex Türk demande à  passer à  20 par an… « Le problème, c’est que nous partons de très bas », reconnaît-il.

La CNIL, créée par la loi du 6 janvier 1978 sur l’informatique, les fichiers et les libertés, révisée en 2004, semble de plus en plus inadaptée à  ses missions. Au cours des trente dernières années, l’informatique s’est glissée dans la plupart des activités quotidiennes. « Nous intervenons aujourd’hui dans tous les domaines », note M. Türk. Le développement d’Internet, de la biométrie, de la géolocalisation et de la vidéosurveillance fait exploser le nombre de réclamations. Le 31 mai, le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) a dénoncé la généralisation de la biométrie et appelé au renforcement du statut et des moyens de la CNIL afin de mieux lutter contre ses dérives.

En 2006, outre l’enregistrement de près de 74 000 traitements de données nominatives, sa première mission, la CNIL a reçu 1 600 demandes d’accès aux fichiers du système de traitement des infractions constatées, le fameux STIC. « Au 1er juillet, nous avons déjà  atteint le même niveau », constate M. Türk, qui révèle un retard de traitement de 3 000 demandes. La CNIL se retrouve à  la merci de la moindre vague d’inquiétude. Ainsi, au début de l’année, les déboires de l’ex-dirigeant de Greenpeace Bruno Rebelle avec les renseignements généraux ont conduit à  la multiplication des demandes d’accès aux fichiers, de la part d’hommes politiques et de journalistes. « Nous sommes totalement débordés, résume M. Türk. Nous allons inévitablement rater quelque chose, et, un jour ou l’autre, on nous reprochera de ne pas avoir été assez vigilants. »

Le pire est que la situation de la CNIL pourrait, ou devrait, être encore plus difficile : la Commission estime qu’à  peine un tiers des Français sont conscients des problèmes de libertés individuelles posés par le développement des technologies de fichage. Les jeunes font massivement partie des deux tiers d’inconscients. Pour inverser cette tendance, la CNIL reconnaît qu’il faudrait développer l’information du public, voire lancer des campagnes de publicité. « Nous n’en avons pas les moyens », constate son président, qui précise que le budget de communication de la Commission ne dépasse pas les 150 000 euros, quand son homologue anglaise lui consacre… l’équivalent de 3 millions d’euros. Ainsi, en France, il ne semble même pas possible de connaître le nombre exact de caméras de surveillance installées.

Dans ce contexte, une forme d’autorégulation se dessine. Incapable de diffuser largement l’information nécessaire à  une prise de conscience, la Commission évite de facto de déclencher une vague de demandes qu’elle ne pourrait pas satisfaire. Cette situation absurde a permis de faire illusion, en évitant la crise ouverte. Parfois de justesse, comme en 2006, où un amendement a amputé de moitié son maigre budget de fonctionnement (3,5 millions d’euros en 2007) avant d’être retiré. Mais les effets pervers se font déjà  sentir.

« SOCIÉTÉ DE SURVEILLANCE »

Faute d’une pression suffisante de la CNIL, institutions et organismes publics, aussi bien qu’entreprises, font souvent l’impasse sur les mesures de protection des données personnelles. En 2006, la Commission a effectué 127 contrôles, contre près de 700 pour son homologue espagnole.

En marge des conflits individuels, deux exemples touchant des millions de personnes illustrent cette dérive. En 2006, le nouveau passeport biométrique et le passe Navigo ont été mis en service. Malgré cette introduction massive d’une toute nouvelle technologie – les puces radiofréquences (RFID), qu’il est possible de lire à  distance -, aucun débat public n’a accompagné ce lancement. Résultat, le nouveau passeport français est plus vulnérable au piratage que son homologue américain, protégé par une feuille métallique. Quant au passe Navigo, qui doit définitivement remplacer la carte orange magnétique en septembre, il n’est pas accompagné de la moindre information claire des usagers, alors que la date, l’heure et le lieu des entrées et sorties des usagers du métro parisien sont enregistrés et conservés pendant une durée limitée à  48 heures. Grâce à  l’intervention de la CNIL, le Vélib’, vélo en libre-service, qui a démarré le 15 juillet, est « tracé » de la même manière.

Sur le plan international, la Commission reconnaît son échec, avec ses homologues européennes, dans le dossier des données sur les passagers aériens (PNR). Un nouvel accord, qui entre en vigueur le 1er aoùt, se plie aux exigences de la surenchère américaine. Les négociations sur l’accès aux informations européennes sur les transferts de fonds (Swift) conduisent à  un bras de fer entre l’Europe et les Etats-Unis, dont l’issue risque fort d’être identique.

M. Türk stigmatise l’avènement d’une « société de surveillance » et craint un « endormissement » collectif sur les libertés. Cette analyse ne provoque guère de réactions, comme si, de fait, le 11-Septembre avait anesthésié toute velléité de réguler des mesures sécuritaires toujours plus contraignantes. La balle est dans le camp du citoyen. Lui seul peut justifier le renforcement des moyens de la CNIL. Il lui suffit de faire appel à  ses services. Au rythme actuel, il faudrait plus de sept mille ans pour que les 23 millions de personnes fichées dans le STIC accèdent aux informations personnelles qui les concernent et les vérifient.

Autre Article de Propagande sur la Puce Electronique

Vendredi 27 juillet 2007

Le Wi-Fi sur les traces du RFID pour la localisation en temps réel

Source: Atelier.fr, encore un bel article de propagande sur la puce électronique.

lecteur rfid

La technologie Wi-Fi pourrait venir concurrencer le RFID en matière de localisation en temps réel, estime ABI Research. Le système est en effet beaucoup plus économique. Mais il reste moins précis.

La multiplication des installations Wi-Fi pourrait permettre aux fournisseurs de cette technologie de s’attaquer au marché de la localisation en temps réel ou RTLS (real-time location services). C’est en tout cas ce que souligne le cabinet ABI Research. Celui-ci estime que le Wi-Fi pourrait côtoyer à  l’avenir le RFID sur le secteur de la localisation, domaine de prédilection de la radio-identification, notamment en ce qui concerne la gestion d’actifs matériels, la sécurité et la surveillance de projets.

« Le RTLS est historiquement associé au RFID », explique Stan Schatt, vice-président et directeur de recherche chez ABI Research. « C’est seulement récemment que le Wi-Fi a commencé à  être utilisé dans ce même secteur ». Cet engouement devrait favoriser le développement du marché, encore à  l’état embryonnaire. Estimé à  59 millions de dollars en 2007, il devrait atteindre les 839 millions en 2012.

Des services de localisation moins onéreux…

Principal facteur de ce nouvel intérêt pour les systèmes RTLS Wi-Fi: le prix. « Avant, les sociétés qui souhaitaient développer le RTLS devaient acquérir des systèmes RFID, dont les lecteurs étaient très onéreux », ajoute Stan Schatt. « Mais il y a maintenant un nombre tellement important d’installations Wi-Fi dans le monde que l’utilisation de la technologie pour les services de localisation s’avère très économique pour des firmes qui n’avaient pas encore envisagé l’option ». Autre avantage : les sociétés qui possèdent déjà  un réseau Wi-Fi n’ont pas à  installer d’infrastructures supplémentaires pour construire leur réseau RTLS. Leur principal investissement devrait résider dans le développement de logiciels adaptés.

…mais encore imprécis

Mais le Wi-Fi souffre encore de plusieurs handicaps qui pourraient laisser à  la RFID quelques longueurs d’avance. En effet, la technologie est moins précise, notamment en extérieur. Elle est également moins sécurisée, et peut requérir la mise en place de jusqu’à  20% de points d’accès en plus par rapport à  un réseau traditionnel RFID. Enfin, la mise en place de services RTLS sur réseaux Wi-Fi nécessite plusieurs ajustements de la part des fabricants et des développeurs pour permettre au marché de croître.

Propagande sur la Puce

Vendredi 27 juillet 2007

La RFID est un gage d’efficacité pour le secteur de la santé

Source: Atelier.fr

L’indentification radio s’installe dans le secteur médical. Selon Kalorama Information, le marché devrait représenter 3,1 milliards de dollars en 2012. Mais certains aspects doivent encore être éclaircis pour accélérer son adoption.

Avant toutes choses, l’article que vous allez lire est le genre d’article typique déjà  tapé par le gouvernement ou bien dicté et répété, il n’y a rien d’humain, ils nous considèrent comme du bétails où ils sont forcés de nous gérer. Voila la suite de l’article,

Recourir aux systèmes RFID au sein du marché pharmaceutique permet plus de mobilité, une meilleure gestion des données. Sans compter une plus grande efficacité en termes de lecture et d’identification, et un suivi en temps réel des patients et de leur médication (avant c’était pas réel? bref on peut vite s’énerver avec ce genres d’arguments pour enfants de 4 ans). C’est en tous cas ce qu’estime le cabinet Kalorama Information, qui publie une étude à  ce sujet. « La RFID a la possibilité de transformer les services de santé », explique Steven Heffner, éditeur exécutif de Kalorama Information. Et d’ajouter: « La nécessité d’améliorer l’efficacité du système tout en baissant les coùts représente le facteur majeur d’adoption de la RFID dans le secteur ».

Un marché prometteur

Pour le moment, l’intérêt pour les systèmes d’identification par radiofréquence est encore balbutiant dans le secteur de la santé. Mais selon le rapport, baptisé RFID Opportunities in Healthcare in the US (RFID Opportunités de besoin de santé aux USA), ceux-ci devraient progressivement s’implanter au fur et à  mesure de l’évolution des réseaux d’infrastructures, de l’interopérabilité et de la résorption des coùts élevés de mise en œuvre. Le marché, établi à  297 millions de dollars en 2007 aux Etats-Unis, devrait atteindre les 3,1 milliards de dollars à  l’orée 2012. Par comparaison, la technologie pèse désormais 27 milliards de dollars dans le secteur mondial de la fabrication et de la distribution.

Les différentes bandes de fréquence en question

Reste que si les systèmes RFID poursuivent leur conquête du monde de la santé, les professionnels du secteur hésitent encore sur les différentes bandes de radiofréquence à  adopter (ils n’hésitent pas, ils mentiront en disant qu’elle n’a que 10 mêtres de portées, alors qu’elle peut se connecter au satellite le plus proche). Selon le nouveau rapport d’ABI Research, RFID End User Survey : Retail CPG and Pharmaceuticals, et qui s’intéresse aux facteurs d’adoption de la radio-identification dans les secteurs des biens de consommation et pharmaceutique, les professionnels de la santé interrogés hésitent entre la bande haute fréquence (HF) et celle en ultra haute fréquence (UHF) (lol! C’est même pas petite fréquence et moyenne fréquence, c’est HAUTE fréquence et ULTRA fréquence), comprise entre 300 MHz et 3 GHz. Pour rappel, la bande HF s’avère plus efficace dans un environnement métallique et liquide. Quant à  l’UHF, il se distingue par sa portée.

(Atelier groupe BNP Paribas – 26/07/2007) Merci à  vous la BNP, il faut se faire du blé dans la vie!