Le Nouvel Ordre Mondial

Le N.O.M. ou N.W.O.

- Les Maîtres Blancs du Mauvais Esprit de la Finance -

"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est d'une bonne crise majeure et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."

David Rockefeller et le Bildeberg Group

 

"Le monde se divise en trois catégories de gens, un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité."

Nicholas Murray Butler (1862-1947), Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du Council on Foreign Relations

 

"Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L'argent n'a pas de patrie; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence; leur unique objectif est le gain."

Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français

 
 

Et ceux qui ont essayés d'en parler ...

 

"La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions."

Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l'Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat

 

"Les grands esprits ont toujours subit une opposition violente de la part des esprits médiocres."

"Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort... la science devient criminelle."

Albert Einstein (1879-1955)

 

 

"Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occuppé à ses tâches quotidiennes qu'il n'aie pas le temps pour la rebellion."

Aristote (384-322 A. J.-C.) , extrait de Aristote sur la Politique - traduction de J. Sinclair, publié en 1962

 
Blanc de Blanc
 
PHILOSOPHIE POLITIQUE  


Index